Bienvenue sur le site PCF Bassin d'Arcachon

« Ceux qui pensent arrêter leur regard sur l'horizon et se bornent à regarder ce qu'on voit, ceux qui revendiquent le pragmatisme et de faire seulement avec ce qu'on a, n'ont aucune chance de changer le monde... L'utopie, c'est ce qu'il y a au delà de l'horizon » - Henri Lefebvre --------------------------- « L'universel, c'est le local moins les murs. On n'accède pas à l'universel en détruisant le local, en délocalisant, c'est en abattant les murs qui séparent les cultures locales » ---------------- « Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher au loin des devoirs qu'ils dédaignent d'accomplir autour d'eux. Tel philosophe se flatte d'aimer les Tartares pour se dispenser d'aimer ses voisins » --------------------------- « Quand le gouvernement viole les droits du Peuple, l'insurrection est pour le Peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits, et le plus indispensable des devoirs » --------------------------- Article 35 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen du 24 juin 1793

Syrie : à Alep, les miliciens exhibent leurs horreurs

Jeudi 2 août 2012

Syrie : à Alep, les miliciens exhibent leurs horreurs


A Alep, les miliciens exhibent leurs horreurs

L’équipe du site


Syrie 185

Plus que jamais, les miliciens du régiment Tawhid de la milice de l’Armée syrienne libre (ASL) exaltent leur sadisme. Aux cris d'Allahou-Akbar, vive l'ASL, mitraillette dans une main, caméra numérique dans l'autre, ils se plaisent à tuer et à exhiber leurs massacres.


Mardi, une tuerie a été perpétrée d’une façon horrible, contre des membres de la tribu des  Berri dans le quartier de Bab Nayrab à l’Est d’Alep. Amenant les autres tribus à se solidariser avec les Berri et les dirigeants de l’insurrection syrienne à s’en démarquer, au moins verbalement. Les Berri qui se réclame de l’Islam Chafiite est l’une des plus grandes tribus de Syrie et soutient le pouvoir. Selon Arab Press, il compte près de 50 milles hommes armés.


Syrie 186

Vantant leur tuerie sur la toile, les miliciens ont diffusé sur You Tube plusieurs vidéos montrant comment les miliciens ont sorti un membre du clan Berri de son lit, prénommé Zéno, ainsi que trois eux autres membres de sa famille, (Hassan, Hussein et Hammoud), tous ensanglantés. Ils les ont rassemblés dans une école et ont ouvert le feu contre eux d’une façon hystérique en criant des Allahou-Akbar et le slogan « l’ASL jusqu’à l’éternité ». Selon Arab Press, ce sont 13 membres de cette famille qui ont été tués. Alors que Syrian Documents parle de 15 tués.


Selon la Selon la télévision libanaise AL-Mayadine, les tribus d’Alep ont convoqué une réunion, se sont solidarisées avec le clan des Berri et ont déclaré la mobilisation générale parmi leurs rangs.


Tribunal d’école


Syrie 187

L'existence de ce tribunal école a également été confirmée par le site de l’opposition Syria Truth, qui affirme que « la milice du régiment Tawhid, soutenu par des centaines de miliciens de Jabhat-Nusrat (Al-Qaida) et des Libyens du « Régiment de la Nation » dirigé par Mahdi Harati ont formé un tribunal dans l’une des écoles d’Alep pour y juger les dizaines de syriens kidnappés et ordonner leur exécution, sous prétexte qu’ils sont les chabbihas (voyous) du régime ».


Dénis et Faux semblants de l'OSDH et de l'ASL


Syrie 188

Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) qui distribue les informations recueillies arbitrairement aux agence internationales a affiché sa condamnation de ce massacre, et affirmé que « ni le Droit international ni Islamique ne permet d’exécuter les gens faits prisonniers ». Dans sa déclaration citée sur Syria Politic, Abdel Rahmane a toutefois tenté indirectement de justifier cet acte, en signalant a plusieurs reprises que les Berri soutiennent le régime et aident les autorités pour réprimer ce qu’il considère être la révolution à Alep.


Pour sa part et comme d’habitude, l’ASL a nié avoir perpétré ce massacre, véhiculant la même rhétorique en imputant la responsabilité au régime.  «  ce sont les victimes qui avaient subi des supplices aux mains des voyous (chabbihas) comme les Berri qui l’ont commis », a dit le membre du commandement militaire commun Adnane Ahmad . Et d’ajouter que ce genre de crime sera répertorié pour être par la suite punis. des propos similaires ont été lancés par les "révolutionnaires libyens lorsque Kadhafi a subi un sort similaire.


Un communiqué d'Al-Qaida assure l’implication de l’ASL


Al-Qaida a pour sa part une opinion très différente. Sa milice oeuvrant en Syrie, «  Brigades des Libres du Levant » (branche de Jabhat-Nusrta ) assure sur un site qui diffuse ses communiqués ( Hanine)  avoir fait part à l’exécution de Zenon et de ses trois fils, avec la collaboration du régiment Tawhid et de l’ASL. Elle a également diffusé les images de ce massacre

(http://syria-politic.com/ar/Default.aspx?subject=900 )


Syrie 189

Dans le communiqué, le groupe reconnait avoir perdu 15 de ses miliciens.


Il semble en tout cas que les hostilités ont éclaté à Bab Nayrab durant toute la nuit de mardi à mercredi et  25 miliciens auraient été tués. Selon la télevision satellitaire Al-mayadine, elles ont été déclenchées lorsque l'entente conclue entre le clan Berri et l'ASL pour épargner le quartier Bab Nayrab a été violée par une voiture du régiment Tawhid qui l'a investi.


Exactions qui se répètent de l'ASL: trainer les cadavres dans les rues


Comble de l’horreur aussi dans la double attaque perpétrée mardi contre les deux commissariats de Bab Nayrab et de Salihine. Apres avoir tué les 41 policiers qui s’y trouvaient, les miliciens ont enlevé le chef de ces commissariats le colonel Ali Nasser, l’ont tué puis trainé dans les rues du quartier. En criant aussi des cris Allahou Akbar. Sachant que l’Islam récuse aussi ce genre d’exactions.

(Voir la vidéo sur l’URL suivant : http://www.syriatruth.org/news/tabid/93/Article/7931/Default.aspx )


Pourquoi les miliciens diffusent leur massacre sur la toile


Syrie 190

Ce n'est pas la première fois que les miliciens diffusent sur la toile leurs tueries. Des vidéos ont montré comment ils ont jeté par la fenêtre  un syrien qui soutient le pouvoir dans la province de Damas, comment ils ont étranglé beaucoup d'autres, comment ils trainent dans les rues les cadavres de ceux qu'ils tuent, et exécutent sommairement des soldats...


L'insurrection syrienne regorgent d'images qui font preuve d'un sadisme inégalable. Sûrs de leur impunité, comme c'est le cas de l'entité sioniste, grâce au soutien de l'Occident et des monarchies du Golfe, leur publication de ces images ne peuvent que réaliser un objectif : terroriser la population pour l'amener à les rejoindre, ou au moins à ne plus afficher son soutien au pouvoir.


Le frère du mufti enlevé puis relâché


A noter que le frère du mufti de la république, cheikh Mahmoud Hassoune, a été kidnappé dans la nuit de mardi d’une mosquée a été relâché ce mercredi en échange d’une  rançon.


Syrie 191

Sur le terrain, dans les périphéries d'Alep, le correspondant de la chaine Al Manar a affirmé que l’armée régulière traque les miliciens dans le quartier Salaheddine, bastion de l’insurrection, tuant et blessant des dizaines d’entre eux. Alors que la chaine de télévision iranienne arabophone précise que plus de 150 miliciens ont été tués ce mercredi dans les combats qui tournaient dans ce quartier et ses environs. Selon le correspondant de cette chaine des snipers se sont déployés sur les toits des maisons de ce quartier pour entraver l’avancée des soldats de l’armée.


Alors que dans le quartier Handarate, rapporte Syrian Documents, des nombreux miliciens ont été abattus, dont des étrangers et des accrochages violents ont lieu dans le quartier Sakhour au cours duquel des armements lourds ont été utilisés.


En revanche et d’après le site aleppin Taht-l-mijhar, la milice Tawhid a déclaré avoir contrôlé le palais de justice et la région située au bas de la citadelle d’Alep. 2 miliciens et 10 soldats auraient été tués dans les accrochages. Alors que les informations font état d'opération de l’armée régulière, Taht-l-mijhar signale toutefois que les miliciens n’ont diffusé pas sur You Tube aucune vidéo illustrant le contrôle du palais de justice, comme ils l’ont fait pour les autres cas.


Syrie 192

Dans la province d’Alep, Arab Press fait part d’embuscades tendues par l’armée contre les miliciens dans la localité de Chahhara à l’ouest d’Alep, dans la région d’Atareb. Il est également question d’accrochages dans les localités Kfar-Alep et Khanasser. Des dizaines de miliciens ont été tués, dont de nombreux étrangers, des véhicules équipés de mitrailleuses ont été détruits ou endommagés et de 5 autres confisqués.


Mardi, une source de l’armée a révélé que des unités ont tendu au début des hostilités à Alep une embuscade contre quelques 400 miliciens, tuant et blessant 150 d’entre eux. S’exprimant pour Arab Press, cette source qui a requis l’anonymat affirme que les miliciens qui appartiennent tous à la milice « Régiment Tawhid » se trouvaient à proximité d’une pompe à essence dans le quartier Soukkari lorsqu’ils ont fait l’objet de tirs nourris, ayant provoqué l’explosion de station.


Syrie 193

Des Turcs dans la bataille d’Anndane.


De retour à la bataille d’Anndane, point stratégique qui a été occupé par l’ASL le 30 juillet dernier, et selon le site Syria Politics qui cite des rescapés de sa bataille, les forces turques ont joué un rôle important pour préparer le terrain aux miliciens. Un observateur signale que l'armée régulière évite de recourir à son aviation en raison de la mobilisation turque sur la frontière.


Le début de la bataille d’Alep


Selon le site Arab Press, la bataille d'Alep a été déclenchée lorsque des milliers de miliciens venus de Turquie dont de nombreux  Arabes et Turcs ont investis à partir des villages de la province les quartiers situés au sud d’Alep, au moment même où des cellules dormantes cachées dans les maisons et les appartements se sont déployés dans les rues des quartiers.


Terrain à Damas, Deraa, Homs et Deir Ezzor


Syrie 194

A Damas et sa province, des évènements ont émaillé ce mercredi. Dans la capitale c’est dans les quartiers chrétiens  de Bab Touma et Bab Charki (situés dans les vieux quartiers de Damas) que des accrochages ont eu lieu à l’aube de ce mercredi. Elles se sont poursuivies pendant une demi-heure,  au bout de laquelle l’armée a traqué les miliciens. Selon l’OSDH, un soldat de l’armée a été abattu.


Dans la rue Sadate, également à Damas, plusieurs miliciens ont été tués dans des perquisitions d’un repaire des miliciens.


Dans la localité Douma, la milice de l’ASL a reconnu la mort de l’un de ses chefs Oussam Mourii dans des accrochages avec l’armée régulière. Syrian Document a publié des images d’une attaque contre un véhicule de l’armée dans la région de Ghoutta ce mercredi au cours de laquelle un soldat de l’armée a été tué.

(http://documents.sy/videos.php?id=1621&lang=ar)


Dans le gouvernorat de Deraa (frontalier avec la Jordanie), des accrochages ont eu lieu dans la région Khanasser au cours de laquelle trois véhicules ont été détruits et des insurgés ont été tués. Syrian Documents a diffusé des images vidéo selon lesquelles 14 policiers ont été kidnappés par les miliciens de l’ASL du commissariat du camp dans la ville même.

( http://documents.sy/videos.php?id=1616&lang=ar )


A Deir Ezzor, un chef militaire de l’ASL (Ammar Abou Jaafar) a été abattu durant les combats dans plusieurs régions de la ville Mayadine, alors qu’à Homs, ce sont trois miliciens qui ont été identifiés qui ont fait les frais des accrochages avec les forces gouvernementales dans la région de Tall Kalekh proche de la frontière avec le Liban.


Version AFP-OSDH


Syrie 195

Les rebelles ont pour objectif la prise des sièges des services de renseignements pour s'assurer le contrôle d'Alep, deuxième ville de Syrie, face aux soldats loyalistes qui bombardent certains quartiers mais ne parviennent pas à avancer...


Dans la capitale, de brefs combats ont opposé pour la première fois des soldats à des assaillants aux abords de deux quartiers chrétiens réputés comme étant pro-régime, aux premières heures de la journée.


A Alep, la conquête mardi du commissariat de Salhine, le plus important du sud d'Alep, et ceux de Bab Nairab et de Hanano, est « une petite victoire, bonne pour le moral », a affirmé à l'AFP le général rebelle Abdel Nasser Ferzat, un commandant de l'Armée syrienne libre (ASL).


« Mais le plus important, c'est la prise des sièges des moukhabarat (renseignements). Si ces sites tombent, la victoire sera possible », a-t-il ajouté.


Selon une source des services de sécurité, « l'objectif des rebelles est de s'emparer du siège des renseignements de l'armée de l'air qui se trouve dans le quartier de Zahra à la périphérie ouest d'Alep, car cela leur ouvrirait la porte de quartiers aisés de la ville qu'ils ne contrôlent pas pour le moment ».


« Cela fait cinq jours qu'ils essaient de le prendre, sans succès », a affirmé cette source.


Un correspondant de l'AFP a été témoin mardi de l'assaut spectaculaire par les rebelles du commissariat de Salhine dont le chef, un général connu pour sa participation à la répression, a été abattu par les insurgés.


L'ONU a indiqué pour sa part que l'armée syrienne avait recours à des avions de chasse pour tirer sur Alep.


La bataille se concentre depuis le 20 juillet sur la capitale économique du pays, vers laquelle régime et rebelles ont envoyé des renforts pour une bataille décisive qui devrait durer des semaines, selon une source de sécurité.


« Nous avons des milliers de combattants », a affirmé à l'AFP le chef des rebelles à Alep, le colonel Abdel Jabbar al-Oqaidi. Une source de sécurité syrienne estime à 4.000 le nombre d'insurgés retranchés à Alep.

« Le régime dit qu'il pourchasse les 'groupes terroristes', mais en fait ce sont nous qui les pourchassons car ce sont eux les terroristes », a-t-il dit.


L'armée régulière bombarde et mitraille les quartiers rebelles d'Alep, sans toutefois progresser sur le terrain, après un premier assaut repoussé par les insurgés le 28 juillet.


« Le moral de l'armée est au plus bas, (le régime) sait que s'il fait entrer ses chars au milieu des maisons et des habitants, il y a un risque plus grand de défections », a expliqué le responsable rebelle.


Le colonel a révélé que les insurgés préparaient « depuis des mois la bataille d'Alep » et qu'ils avaient attendu de « libérer » la province avant de rentrer dans la ville.


Composée de déserteurs et de civils qui ont pris les armes, l'ASL est équipée d'armes légères et moyennes face au régime qui possède une puissante artillerie, des chars et des hélicoptères.


Pendant une grande partie de la nuit, les troupes régulières ont aussi bombardé une zone au nord-ouest d'Alep, où étaient aussi signalés des tirs de mitrailleuse lourde et de roquettes Grad, selon un journaliste de l'AFP sur place.


A Damas, « des combats ont éclaté mercredi après 02H00 (23H00 GMT mardi), aux abords des quartiers de Bab Touma et Bab Charqi », théâtres à plusieurs reprises de manifestations de soutien au président Assad, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).


Selon un témoin, un groupe de rebelles a attaqué durant la nuit une position militaire en face de Bab Charqi et les combats ont duré une vingtaine de minutes.


Après une semaine d'affrontements d'une violence inédite dans la capitale, l'armée a repris le 23 juillet l'ensemble des quartiers perdus au profit des rebelles lors de leur bataille de « libération » de Damas.


De nouveaux accrochages forceraient les troupes à gérer deux fronts à la fois.


L'ONU : des avions de chasse pour le pouvoir et des chars  pour l’opposition  à Alep


« Les observateurs de l'ONU en Syrie ont affirmé mercredi avoir vu les troupes régulières recourir à des avions de chasse et avoir la confirmation que l'opposition possède à Alep des armes lourdes, dont des chars »


Les rebelles ont capturé plusieurs chars notamment lorsqu'ils ont pris la position d'Anadane, au nord-ouest d'Alep, le 30 juillet, avait constaté un journaliste de l'AFP sur place.


« Nous sommes très inquiets au sujet de violents combats à Alep. Ces dernières 72 heures ont vu un accroissement important du niveau de violence dans le sud-est de la ville, autour du quartier de Salaheddine et il y a des informations sur des victimes et des déplacements de population », a noté Mme Ghosheh, basée à Damas.


« Beaucoup de gens ont trouvé des refuges temporaires dans des écoles et autres bâtiments publics dans des quartiers sûrs. Nous savons qu'il y a aussi une pénurie de nourriture, de carburant et de gaz », a souligné la porte-parole.


L'ONU rappelle « aux parties en conflit leur obligation de se conformer à la loi humanitaire internationale qui stipule la protection des civils et nous leur demandons d'abandonner la confrontation pour le dialogue ».


Source: Divers 01-08-2012 - 23:45 Dernière mise à jour 01-08-2012 - 23:57

http://www5.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=73561&frid=18&cid=18&fromval=1&seccatid=37

 

URL article : http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-syrie-a-alep-les-miliciens-exhibent-leurs-horreurs-108747945.html

Nos liens favoris

Réseau Faire Vivre et Renforcer le PCF
Chgt de société
Le PCF
PCF Bassin
PCF Béziers
PCF Cap Corse
Réveil communiste
FVR-PCF Interventions au CN
----------------------------------------------
Nos Dossiers
Réflexions de Bernard
Dossier Syrie
Dossier Ukraine
Euro, Europe en question
Livres et théorie
Municipales Mars 2014
Nation et souveraineté
----------------------------------------------
PCF Site national
PCF Gironde
PCF Gironde Publications
MJCF Gironde
PCF Autun Morvan
PCF Castres
PCF Jarnisy
PCF Paris 5
PCF Paris 14
PCF Vénissieux
PCF La revue du Projet
PCF Tarn
Blog d'ANR - PCF
Collectif PCF 17
Collectif Polex
MJCF - Jeunes Communistes
Nicolas Maury
PRCF
Résistance Politique
Rouge Midi
Solidarité internationale PCF
----------------------------------------------
Blog A.C Rouge
Blog Anicet Le Pors
Blog Billets du temps perdu
Blog de jack freychet
Blog de Jonathan
Blog de Nico
Blog Marx à Teilhard de Chardin
Blog Petit Blanquiste
Blog de Roger Colombier
Caius Gracchus
Canaille rouge
Comaguer
Descartes
El Diablo
Histoire et Société
Humanité Rouge
Jean Lévy
La faute à Diderot
La Pensée Libre
Mémoire des luttes
Michel Collon
Monde Diplomatique
Sanglier Rouge
Sauvons le climat
Un paysan de l'Allier
----------------------------------------------
Comité Valmy
Cuba Si Provence
France - Cuba
Le gemmage en France
Les fusillés du camp de Souge
----------------------------------------------
Amis de Georg Lukas
Atlas Alternatif
Economie et Politique
Humanité
Parti communiste de Grèce
Parti communiste du Venezuela
Venezuela Infos
Viva Venezuela
Recherches Internationales
Reflets de Chine
Edition Delga
Edition Temps des cerises
Edition Syllepse
----------------------------------------------
Sites à visiter

Recherche

Nombre de visiteurs

Nous avons 1202 invités en ligne

Qui sommes-nous ?

Copyright © 2014 PCF Bassin Arcachon 61 bis, Av. de la Libération - 33380 BIGANOS - Mel : pcfbassin@orange.fr. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Rubriques

PCF Bassin d'Arcachon

PCF Vie et débats

Politique francaise

Politique internationale

Politique Européenne

Economie

Environnement

Energie - Eau

Histoire

Culture

L'Humanité

Vidéo favorites

Actualités syndicales

Livres et théorie

Statistiques

Membres : 26
Contenu : 9690
Affiche le nombre de clics des articles : 1534044

Dernières actualités