Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 157 invités et aucun membre en ligne

Flux RSS

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

PCF Bassin d'Arcachon

Publié par  El Diablo

On harcèle bien les FLICS syndiqués [L’Humanité]

On harcèle bien les FLICS syndiqués [L’Humanité]

Considéré comme un « ennemi de l’intérieur » Alex Ronde, de la CGT Police, paie ses combats syndicaux au prix fort.

Aujourd’hui il se bat contre l’injustice qu’il subit.

LIEN VERS L'ARTICLE EN PDF CI-DESSOUS:

 

 

[pdf] FLICS-SYNDIQUES-L-HUMANITE-15FEVRIER2017

Publié par  El Diablo

Quand l'épouse de Benoît HAMON défendait la loi MACRON…

photo d'illustration (source google)

photo d'illustration (source google)

Bernard Arnault a toujours porté un soin particulier au choix de ses collaborateurs. Depuis juillet 2014, c’est Gabrielle Guallar qui est en charge des affaires publiques auprès du secrétaire général de LVMH, Marc-Antoine Jamet. Très discrète, cette brillante lobbyiste, ancienne du Centre national de la cinématographie, est passée de l’ombre à la lumière à l’occasion de la campagne des primaires de la gauche conduite par son compagnon Benoît Hamon, devenu depuis le candidat des socialistes. En refusant que sa femme participe à l’émission Une Ambition Intime de Karine Le Marchand, Benoît Hamon a involontairement braqué les projecteurs sur Gabrielle Guallar. « Je n’ai pas envie que la vie de ma femme soit impactée par ma notoriété »a-t-il justifié.

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Quand l'épouse de Benoît Hamon défendait la loi Macron

Quand l'épouse de Benoît Hamon défendait la loi Macron

Bernard Arnault a toujours porté un soin particulier au choix de ses collaborateurs. Depuis juillet 2014, c'est Gabrielle Guallar qui est en charge des affaires publiques auprès du secrétaire ...

 

https://www.challenges.fr/election-presidentielle-2017/gabrielle-guallar-quand-l-epouse-de-benoit-hamon-defendait-la-loi-macron_453579

Quand l'épouse de Benoît HAMON défendait la loi MACRON…

07 février 2017

Eric De Saint Angel, le camarade Doumeng

 

« Le camarade Doumeng, nous dit Eric De Saint Angel, n'est pourtant pas un exemple pour l'édification des masses. Communiste de coeur, ce bon vivant ne se cache pas d'aimer le luxe. Face aux journalistes occidentaux, sa casuistique est très au point : « Mes sociétés sont bien plus que milliardaires et elles ne sont pas communistes, et moi je suis communiste et pas milliardaire », explique-t-il, l'air finaud. Quarante sociétés, 300 coopératives, le patron d'Interagra brasse des milliers de tonnes de céréales, des centaines de milliers d'hectolitres de lait, exporte des bovins par convois entiers. Dans son terroir du Sud-Ouest, transformé en une sorte de Silicon Valley de l'agroalimentaire, il expérimente des techniques plus qu'audacieuses, comme nourrir des taureaux avec leurs propres bouses, converties en granulés !... 

 

Reprenons l'article de Eric De Saint Angel...

 

Michel Peyret


Jean-Baptiste Doumeng, le milliardaire rouge

"Jean-Baptiste Doumeng, le milliardaire rouge" Jean-Baptiste Doumeng, le milliardaire rouge (DOMINIQUE FAGET)

 

Documentaire. Ce lundi à 23h50 sur France 3. 

 

Eric De Saint AngelPublié le 09 septembre 2013 à 08h00

 

Au physique, il ressemblait à un de ces « gros pardessus » de l'Ovalie, dont il avait l'accent rocailleux. Jean-Baptiste Doumeng venait de la terre. Il était né en Haute-Garonne dans un village du piémont pyrénéen au nom biblique : Noé. Un père métayer, avec la subordination sociale qu'implique le métayage, une famille pauvre, que la crise économique des années 1930 avait presque acculée à la misère. L'enfant est doué. Il dévore la bibliothèque du curé du village qui le pousse jusqu'au certificat d'études. Mais à l'âge de 13 ans, il doit gagner sa vie. Berger, ouvrier agricole, maçon. Un professeur d'histoire, militant communiste, sera son second mentor. Il apprend à dialectiser sa révolte.

 

Le voici maquignon lorsque survient la guerre. Malade, il échappe à la mobilisation, puis rejoint la Résistance. A la Libération, il contribue à mettre en place un grand mouvement coopératif. Remarqué par Waldeck Rochet, chargé des questions agricoles au PCF, il devient secrétaire général départemental de la Confédération générale de l'Agriculture. Sa formation se poursuit.

 

C'est alors qu'il noue des liens précieux avec les milieux financiers proches de Moscou, qui ne feront que se renforcer. A l'époque, le Sud-Ouest regorge de pommes de terre et manque de tracteurs. La Tchécoslovaquie est dans la situation inverse.

 

Pourquoi ne pas imaginer un troc ? Cet échange marchandise, c'est l'acte fondateur. La société Interagra voit le jour en 1949.

 

Son activité va s'étendre à tous les secteurs de l'agroalimentaire (viande, beurre, céréales, agrumes, vin). Tout en présidant l'Union des Coopératives agricoles du Sud-Ouest, Doumeng accède au grand négoce. Grâce à ses appuis moscovites et à sa connaissance des besoins de l'Union soviétique et des « pays frères », il devient un acteur incontournable. En pleine guerre froide, ce communiste rompu aux méthodes capitalistes ouvre des bureaux à Moscou. Son avion privé franchit le rideau de fer sans encombre, et c'est en limousine officielle qu'il est conduit au Kremlin.

 

Le camarade Doumeng n'est pourtant pas un exemple pour l'édification des masses. Communiste de coeur, ce bon vivant ne se cache pas d'aimer le luxe. Face aux journalistes occidentaux, sa casuistique est très au point : « Mes sociétés sont bien plus que milliardaires et elles ne sont pas communistes, et moi je suis communiste et pas milliardaire », explique-t-il, l'air finaud. Quarante sociétés, 300 coopératives, le patron d'Interagra brasse des milliers de tonnes de céréales, des centaines de milliers d'hectolitres de lait, exporte des bovins par convois entiers. Dans son terroir du Sud-Ouest, transformé en une sorte de Silicon Valley de l'agroalimentaire, il expérimente des techniques plus qu'audacieuses, comme nourrir des taureaux avec leurs propres bouses, converties en granulés !

 

Maire de Noé, conseiller général de la Haute-Garonne, il sponsorise le Toulouse Football Club, convie le gratin de la chanson française - Brel, Ferrat, Bécaud, Ferré, Hallyday - à des fêtes villageoises mémorables. Par amitié pour Jacques Tati, il devient le producteur de « Playtime », énorme bide financier. Son goût des jolies femmes l'amène à se lancer dans la haute couture, et il prend des parts importantes dans la maison Jacques Esterel, dirigée par Benoît Bartherotte. Entre le vieux renard et le jeune loup, le courant passe. Les deux Gascons partagent la même truculence, la même conviction que la vie est un jeu. Retiré au Cap-Ferret depuis belle lurette, l'ancien golden-boy de la mode est un des intervenants de ce documentaire remarquable sur un personnage qui a incarné jusqu'à la caricature les ambiguïtés d'une époque. Pendant les années Mitterrand, Doumeng se montre « extrêmement précieux » (dixit Jacques Attali) pour décrypter ce qui se passe en Union soviétique. Le patron d'Interagra soutient les réformistes, connaît Gorbatchev de longue date. Cet analyste sagace feint-il d'ignorer les conséquences éventuelles de la perestroïka sur un empire affaibli ?

 

Jean-Baptiste Doumeng est mort deux ans avant la chute du Mur. Il a eu des obsèques à la soviétique : drapeaux rouges, gerbes par centaines - celle de Fidel Castro jouxtant celle de l'Amicale des Joueurs de Boule. Quelques années plus tard, victime de la libéralisation des échanges (et faute d'un successeur aux épaules assez larges), le groupe était mis en liquidation. Il n'en reste plus rien aujourd'hui.

 

Eric De Saint Angel

Journaliste

Posté par Michel Peyret 

Réunion Nationale de Faire vivre et Renforcer le PCF

 

, par  communistes PCF

 

Une réunion pour échanger, travailler, construire, renforcer le PCF en forces organisées et en influence

Samedi 7 janvier

 

10h à 16h

 

Foyer Marcel Sembat, BD Marcel Sembat Vénissieux (Méro D Parilly, T4 Curie Sembat, sortie périphérique Vénissieux Centre)

 

Ordre du jour : Nos responsabilités et objectifs dans la situation politique

Attendre ….. Pourquoi pas la veille du 1er tour !!!!

 

 

DECISIONS et APPLICATIONS  

 

Le CN du 24 septembre 2016 avait décidé de soumettre aux communistes trois hypothèses dont la recherche d’une candidature communiste pour l’élection présidentielle 2017 en vue de la préparation de la conférence nationale.

 

Depuis un mois, le CN a demandé à la Direction Nationale d’organiser un appel à candidature. Qu’en est-il exactement ?

 

Comment organiser le débat avec les communistes sur cette recherche. La question qui nous est posée (ici au CD) :

 

POURTANT, DES COMMUNISTES S’EXPRIMENT POUR LE CHOIX COMMUNISTE

 

Plusieurs entraves apparaissent et ne permettent pas d’approfondir ce troisième choix. Pourtant,  des communistes s’expriment clairement sur cette question lors des AG de section, souhaitant, comme dans ma Section, avoir la possibilité d’un candidat communiste et ne pas attendre pour se lancer dans les législatives (pourtant, décisions de congrès….). Il semble que ces expressions ne sont pas encore prises au sérieux par la Direction. Parfois même tournées en dérision, les étiquetant d’identitaires (ce qui est particulièrement insultant et méprisant), méprisant,  pour tous les communistes car cela sous-entend qu’un(e) communiste, les communistes ne seraient pas porteurs de rassemblement.

 

A ce jour, la Direction ne fait donc aucune proposition de candidatures communistes à soumettre à la réflexion de tous ?

 

ATTENDRE …..

 

Au contraire, depuis janvier 2016, la Direction demande d’attendre, de voir, de réfléchir….. Mais oriente et insiste essentiellement sur les deux premières hypothèses (primaires, Montebourg, pas primaires, Mélenchon, pas Mélenchon et peut-être ….). Les communistes ont compris depuis longtemps qu’elles conduisent implicitement à un accord avec le Parti Socialiste.

 

DEUX HYPOTHESES QUI DIVISENT

 

De fait, ces deux hypothèses sont refusées très majoritairement. Elles laissent les communistes orphelins d’une décision nationale au risque de se diviser de plus en plus dans la recherche d’un candidat(e) non communiste.

 

Soucieux, surtout, de préserver l’unité des communistes, ils prennent en compte le rejet profond de la politique du Gouvernement socialiste et de ses élus qui, jusqu’à présent, ne se sont pas franchement opposés à la ligne libérale de leur Parti.

 

Quant à « une nouvelle aventure Mélenchon-France Insoumise», les communistes seront-ils prêts à refaire une « nouvelle expérience électoraliste » mettant un peu plus leur parti en danger ? Soutenir la candidature de Mélenchon et entrer dans le cadre imposé de la « Charte des Insoumis » leur rappelle de tristes et douloureux souvenirs sans évoquer les conséquences où les communistes se sont épuisés dans des combats stériles et néfastes pour le monde du travail.  Sans évoquer les conséquences pour les finances de leur parti.

 

A INSISTER, LA DIRECTION PORTE UN LOURDE RESPONSABILITE

 

Depuis la « mutation de R. Hue and Co », les communistes ont résisté et gardé leur Parti. Le pourront-ils cette fois si la Direction les engageait malgré eux dans une nouvelle aventure ? D’autant, qu’il apparait que la constitution d’un nouveau parti politique est un objectif de Mélenchon. Par ailleurs, la social-démocratie cherche une nouvelle (troisième voie) via le PGE et son Président. 

 

De nombreux communistes perdent confiance et pensent que la dernière étape de « leur mutation » arrive à son terme. Rappelons que le mandat donné par la majorité des communistes en 2007 était le refus de la liquidation.

 

LES COMMUNISTES ET LE RASSEMBLEMENT

 

Confrontés à l’abstention, que faire ? Face à une situation qui se dégrade avec des perspectives très mauvaise, les salaires baissent, le chômage monte, la guerre approche, la question des réfugiés fuyant la misère et les bombardements de leurs pays.

 

Le peuple sait que le capitalisme et que l’UE sont mauvais pour lui (tous les candidats, sont européistes), il en a l’expérience quotidienne.

 

Massivement, le monde du travail s’abstient rejetant massivement les politiques du capital. Si on reconnait ce fait politique, nous pourrions espérer nous tourner vers le peuple avec des propositions et des solutions favorables à ses intérêts qu’il faut entendre.

 

Le rassemblement ne peut se faire que si nous faisons corps avec lui. Regagner la maitrise des secteurs clés (banques, énergie, chimie, transports, communication…), agir pour un monde de Paix et de coopérations, combattre l’impérialisme des USA et se placer du côté des victimes du Proche-Orient, en Afrique, en Amérique Latine, soutenir les pays qui résistent à l’impérialisme américain, que sont la Russie, la Chine, l’Iran…. Etre un peuple totalement souverain.

 

DES CANDIDATS COMMUNISTES (présidentielle et législatives) pour rassembler les communistes :

 

Lorsque les communistes proposent qu’une candidature communiste les représente à la Présidentielle de 2017, ils le font évidemment avec le souci du rassemblement qui porterait sur un contenu de rupture avec le capitalisme prenant appui sur toutes les luttes sociales.

 

Aussi le débat entre telle ou telle candidature (Mélenchon ou un autre socialiste) semble bien dérisoire et désespérante et ne peut que nous éloigner de la majorité, de notre classe, du monde du travail. La candidature communiste est nécessaire dans une démarche de rassemblement à condition de ne pas s’effacer et de ne pas être effacés.

 

La responsabilité des communistes est de faire vivre des batailles utiles dans le contexte national et de montrer des issues de progrès.

 

Notes rédigées le 29 10 2016 après les réunions du CD et Vie du Parti (FD 33) s’appuyant sur les positions de ma Section PCF Bassin Arcachon

 

Val de l’Eyre.

Danielle TRANNOY .

2016 Tract Section Loi Travail Lgislative Version 9e Page 1

 

2016 Tract Section Loi Travail Lgislative Version 9e Page 2

2016 Tract Section Loi Travail Lgislative Version 8e Page 1

 

2016 Tract Section Loi Travail Lgislative Version 8e Page 2

2016 AG de section 1er 10 16 Dclaration 3 Page 1

 

 

2016 AG de section 1er 10 16 Dclaration 3 Page 3

Faire vivre le PCF

Réflexions de Bernard

Ces réflexions n'engagent que ma personne. C'est évident, mais cela va mieux en le disant.

 

air france europe libérale

 

Le 28 Juillet 2016

 

Pierre Laurent : « Une sortie de la zone euro n'empêche pas la pression des marchés »

 

Bernard Trannoy : « Rester dans la zone euro n'empêchera pas la pression des marchés » (voir les grecs qui s'en prennent plein la figure).

 

Donc le marché n'est pas la question

 

Rester ou sortir de la zone euro n'est en aucune manière une question technique.

 

 

C'est d'abord et avant TOUT une question POLITIQUE.

 

C'est de la question centrale de la souveraineté qu’il s’agit. C'est à dire la possibilité de maîtriser notre en COMMUN ici et maintenant, d'ouvrir des coopérations bien au-delà du microcosme bruxellois.

 

Inconvénient de la stratégie nous risquons d'être socialo-incompatible et alors !!!!!!!!!!!

 

 

C'est ce qui chagrine Pierre lui qui œuvre avec détermination à un congrès de TOURS à l'envers.

Son soutien sans retenu de Tsipras me donne à penser qu'il est prêt, disponible pour nous appliquer les mêmes potions...

 

Samedi 26 Mars 2016

Parti communiste français, un outil à préserver, à reconstruire

Bernard Trannoy

Pour ma part je soutiendrais le seul texte qui se propose d'« Unir les communistes, le défi renouvelé du parti communiste » sur des bases qu'il faut bien appeler de classes.

http://www.pcfbassin.fr/178-pcf-vie-et-debats/pcf-vie-et-debats-2016/29192-37eme-congres-base-commune-alternative-unir-les-communistes-le-defi-renouvele-du-parti-communiste

Les 2 textes des nomenklaturas dirigeantes, larguent de fait, les milieux populaires pour répondre aux lubies des « couches moyennes supérieures » gourmandes de nouvelles technologies fabriquées à bas coût par les ouvriers de là-bas, celles qui se considèrent comme les grandes gagnantes de la mondialisation libérale. (Gagnantes très provisoire, la raclée se pointe à l’horizon). Elles participent du sentiment (pas que sentiment) d’abandon qui traverse les milieux populaires, en cela la nature ayant horreur du vide elles font le bonheur du FN.

Le 99% et le 1%, de ce point de vue ne rend compte de rien. Dans les 99% certains se contentent des miettes que leur laisse les 1%. Les 1% ont des alliés dans les 99%, ce qui ne simplifie pas le problème. Et si nous commencions par prendre en compte l'hétérogénéité du monde du travail. Hétérogénéité tout à la fois nationale, mais aussi européenne et mondiale.

Ces deux textes participent d'une même volonté de liquider l'héritage communiste.

La voie à l'italienne est ouverte avec à l'horizon la liquidation de la gauche dans son ensemble.

Ces 2 textes, telles les bourgeois de Calais font allégeance au nouveau veau d'or Euro (En fait le Mark) Là où la Wehrmacht a échouée l’Euro le réalise au profit exclusif de l’impérialisme dominant allemand, sur le dos du monde du travail, y compris allemand. (400 milliars d'excédents commerciaux au détriment de tous leurs "partenaires". Les excédents des uns font les déficits des autres)

L’opposition des nomenklaturas dirigeantes à la réforme du droit du travail est pure hypocrisie ou inconséquence, elle révèle leur état de soumission à l’égard du capital.

Cette réforme est la conséquence obligée de notre appartenance à cette U.E de la « concurrence libre et non faussée ». C'est en ce sens que Hollande lui est cohérent, ces « opposants » de dangereux fumeurs de moquette.

Le pire dans ces textes quasiment rien, de l’exigence de sortir et de dissoudre l'OTAN (alors que la guerre frappe à nos portes), en fait ils préfèrent les uns et les autres rester bien au chaud dans les fourgons de l'OTAN. Pour les problèmes de la Paix, l’OTAN n’est pas la solution, mais le problème. Sur la barricade du combat de l'affrontement capital/travail, je ne me sens pas du tout du même côté de la barricade. Comme en URSS, comme en Italie, comme en France et ailleurs la trahison du monde du travail par les nomenklaturas que nous avons produites est patente.

Elles font partit de ceux qui pensent que le capitalisme est la fin de l'Histoire, et on donc choisi de faire avec, et pourquoi pas le servir.

Au temps de la révolution d'Octobre renonçant au içi et maintenant de Lénine, Trotski invitait à une fuite en avant dans une mythique révolution mondiale.

Nos nomenklaturas sont dans la même dérive, elles renoncent au içi et maintenant dans une fuite en avant d'une impossible U.E sociale. (Pour le jour où les poules aurons des dents) Dans ce sens les nomenklaturas sont elles aussi cannibalisées par les dérives trotskistes.

Les 2 Textes émanent en fait des nomenklaturas "dirigeantes".

La première liste veut par les primaires nous transformer en « voiture balai du PS ».

La deuxième, en nouvel avatar néo social-démocrate au service de l'autoproclamé JML (marrant de la part de gens qui dénoncent les dérives du culte de la personnalité)

Et dans les 2 cas la volonté de liquider le PCF.

Voilà ce qui arrive quand on n'est dépourvu de boussole

Pour ma part vous comprendrez que 2017, dans les conditions actuelles c'est blanc aux 2 tours de manège de ce cirque 2017.

Et que l'on ne vienne pas me dire que je fais le jeu du FN. Ceux qui font le jeu du FN, sont ceux qui à force de renoncements se révèlent incapable de proposer une véritable alternative au monde du travail? Se contentant du cosmétique. Les classes populaires qui se réfugiants dans l'abstention ne répondent pas dans leur masse aux sirènes du FN. Si elles votent avec leurs pieds c'est que tout simplement non seulement nous ne répondons pas à leurs attentes, mais on peut dire que nous nous refusons de répondre à leurs attentes. Sur l'Europe et l'Euro la position prise ne prend pas en compte les classes populaires, mais elle vise dans les 2 textes à rester socialo compatibles pour raison de lutte des places.

Dans les 2 cas ces listes s'inscrivent dans la trahison du NON populaire au TCE en 2005, elles sont dans le renoncement à affronter le capital.

On notera que les dirigeants n'ont fait qu'aucun effort pour rassembler les communistes, au contraire toute leur stratégie vise à créer des clivages entre communistes pour mieux liquider.


Quant à l'avis de ceux d'en bas, avant prise de décision !!!!!!! Mais vous n’y penser pas ma chère.

Ils ne veulent plus de militants, mais des supporters pour écurie de présidentiables dans la plus totale dérive d'américanisation du politique.

C'est là que l'on mesure les dégats de l'idéologie dominante, l'idéologie du capital.

  


Vendredi 9 Octobre 2015 

Front de gauche : L'impasse ou la stratégie de l'autruche

Les propositions que développe en région le FDG ont toutes une caractéristique commune, elles sont totalement démagogique.

Quelques soient les politiques que l'on met en oeuvre, à quelque niveau que ce soit, Elles supposent TOUTES que l'on soit collectivement souverain. Hors cette souveraineté n'existe plus dans cette Europe de la "concurrence libre et non faussée".

Que constatons nous, partout le FDG joue les autruches et se met la tête dans le sable. Les questions que nous pose cette U.E sont mises systématiquement sous le tapis, effacées de l'horizon du nécessaire débat.

C'est "cacher ce sein que je ne saurais voir", c'est de toute évidence un déni de réalité.

Attitude qui parce que cette question parcours le monde du travail peut avoir des effets dévastateurs, C'est une attitude qui ne peut qu'encourager le plus grand nombre à voter avec les pieds.

Voilà où peut conduire ce refus de poser les questions qui fâchent. Mais cette attitude n'est-elle pas dictée, par la volonté de rester, en tout état de cause socialo, U.E compatible ?

Et par la même masquer une dérive fédéraliste à l'oeuvre par adhésion honteuse et non assumée à la liquidation de l'état-Nation. Abandonner une vision messianique du concept du "Grand soir" était certes nécessaire, mais est-ce une raison pour adopter son alter ego "l'Europe sociale" qui relève d'une même démarche à volonté messianique ?

Et à force d'user et d'abuser de la méthode de Pierre et le Loup en guise de réponse, la méthode finie par se retourner en son contraire.

Pour rappel, c'est tout de même Tonton qui à organiser la promotion des Le Pen. C'est aussi lui qui a fait mettre le drapeau tricolore sur le cerceuil de Bousquet ci-devant commandant de la milice de Pétain. Alors inutile de jouer les vierges effarouchées quand l'ogre par vous promu risque de vous dévorer. Il est indubitable que les premiers responsable de la montée du FN sont à rechercher avant tout à gôche, dans toute la gauche, par abandon au FN d'espaces désertés, par le refus de répondre aux attentes sociales des couches populaire, couches populaires qui ont dit NON en 2005 et qui se sentent trahi par TOUTE le gôche.

En effet les véritables promoteurs du vote FN sont à rechercher chez tous ceux qui se révèlent incapable, ou n'ayant pas la volonté de nous proposer une véritable alternative, à un véritable projet qui nous sortent de ce capitalisme prédateur.

Pour le moment en région on constate dans le FDG que le détestable combat pour la lutte des places, exit la lutte des classes. Combat qui se déroule dans des arcanes bien éloignées des militants de base qui n'ont pas leur mot à dire (qu'ils soient PCF ou autre d'ailleurs) juste bon à coller et distribuer ce qui a été conçu en dehors de leurs nécessaire interventions. C'est la délégation de pouvoir poussée à l'extrême, la pratique du chèque en blanc élevé à la hauteur d'un mode de gouvernance.

N'y a t'il pas là le résultat d'un phénomène de dégénérescence social dont nous portons tous une part de responsabilité. Ne confier JAMAIS votre destin à un homme de pouvoir quel qu’il soit. Garder le pouvoir en ne lui confiant qu'un mandat à usage limité. Mandat que nous aurions préalablement défini collectivement. 

Promettre, comme je le lis un système ferroviaire en région sans remettre en cause les paquets ferroviaire venant de l'U.E sans poser la question de l'Europe. C'est franchement se foutre de la gueule du monde et mépriser les électeurs que nous sommes en nous considérant comme une simple variable d'ajustement au profit d'ambition personnel bien éloignée de la nécessaire démarche collective.

Nous avons déjà un parti social-démocrate, je ne pense pas qu'un deuxième soit d'une grande utilité pour le monde du travail ? Par contre, ce même monde du travail à besoin d'un parti communiste qui s'assume, qui assume et propose une vraie perspective de sortie du capitalisme, d'ouverture vers le socialisme. Qui sorte de l'autophobie dans laquelle il s'est enfermé. Qu'il abandonne le mythe du "Grand soir" rebaptisé "Europe sociale".

Bernard Trannoy

PCF Bassin d'Arcachon


Dimanche 20 Septembre 2015 

Leçons tirées de l’épisode grec.  [Suite…]

Matthieu MONTALBAN, Maître de Conférences en Sciences économique à l’Université de Bordeaux, Vice-Président d’Espaces Marx Aquitaine.

Au-delà de l’euro, mettre l’Union européenne en défaut. [Suite…]

Grèce : le stupéfiant aveu de la BCE. Romaric Godin. [Suite…] 

U.E., ouvrir en grand le débat sur les alternatives à l’austérité ! Europe sociale ou rupture progressiste : ouvrir vraiment le débat après l’expérience grecque.  [Suite…]  

APPEL pour GRAND débat sur les questions européennes et la souveraineté. PARLONS souveraineté à GAUCHE ! [Suite…] 

Sortir la gauche radicale européenne de l’impasse. Bernard Cassen. [Suite…] 

La crise actuelle est aussi une histoire de trahison. Le cas Tsipras. [Suite…] 

La Gauche et l’Euro : où est le problème ? [Suite…]

Frédéric Lordon sur Mediapart : pour une autre Europe, faut-il sortir de l'euro ? [Suite…] 

Europe : Mea Culpa. Jean Ortiz. [Suite…] 

La véritable nature de l'Union Européenne éclate au grand jour sous la pression du peuple Grec et des luttes [CGT Centre]. [Suite…] 

Le combat contre l’austérité mérite mieux que des postures préétablies. Le débat doit s’ouvrir ! Marie-Christine Burricand. [Suite…] 

Union européenne : une machine de guerre contre les peuples. [Suite…] 

Alexis TSIPRAS, meilleur ambassadeur du néolibéralisme austéritaire ?[Suite…]

 


Samedi 19 Septembre 2015

 

Soutenir Syriza, n’est-ce pas quelque part soutenir les politiques d'austérité là-bas et se préparer à les accepter ici ? 

N'y-a-t’ il pas là, le résultat d'une dérive social-démocrate, qui in-fine se met au service du capital ? 

De ce point de vue le PGE (comme la CES) n'est qu'un des instruments à la disposition du Capital pour asservir le monde du travail à ses objectifs. 

Tsipras de ce point de vue, comme on dit dans le sud-ouest, n’est qu'un vulgaire saucisson. Qui ne l'oublions pas a été faire acte d'allégeance à la city de Londres et au FMI à Washington, oui un bon commis du capital rien de plus. Le voir battu ne me fera pas sortir une larme, ce ne sera que la sentence de ses renoncements. Il avait le choix entre passer sous la table ou la renverser il a fait son choix, passer dessous en se couchant. Et certains ici ne seraient-ils pas prêts à nous faire subir le même sort ? Y compris dans la gauche de la gôche les paris sont ouverts
Soutenir Tsipras n'est-ce pas aussi soutenir Hollande ? N'est-ce pas se préparer à accepter, pour rester dans la zone Euro, les mêmes politiques d'austérité. 
Commission européenne, journal l'Expresse soutiennent Tsipras, "quand un bourgeois me passe la main dans le dos je me demande quelle connerie j'ai faite". Mais apparemment Pierre Laurent est très loin de ce type de question, lui fait dans le politique hors sol 

 


Vendredi 14 Aout 2015

Julian Mischi, une passionnante immersion dans le PCF. [Suite…]

Union européenne : une machine de guerre contre les peuples. [Suite…]

Quel avenir pour Varoufakis? Jacques Sapir. [Suite…]


Jeudi 13 Août 2015

La fin de l’Europe, par Cedric Durand. [Suite…]

Ukraine : une bombe géopolitique, au cœur de la guerre tiède. [Suite…]

Le débat sur la SORTIE de L'EURO n'est PLUS TABOU au « Front de Gauche ». [Suite…]

Une euphorie fatale - Thanasis Spanidis, activiste politique en Thuringe, pays fédéral allemand. [Suite…]

Contre-feux. Jacques Sapir. [Suite…]


Mardi 11 Août 2015

Trois que je vous propose en lecture :

Quand L’EXTRÊME DROITE progresse dans les COUCHES POPULAIRES, c’est sur lui-même que le PCF devrait s’interroger. [Suite…]
Jack Dion : L’oligarchie et le mépris du peuple. [Suite…]
La Grèce dans la tourmente entraîne aussi toute la gauche dans l’œil du cyclone. [Suite…]


Mercredi 29 Juillet 2015 

Ne pas envisager de sortir de la zone Euro et de cette Europe c'est en fait :
 1- Renoncer à toutes ambitions souveraines, en fait à la démocratie.
 2- C'est accepter de faire de la France une colonie du Capital
 3- Faire acte de soumission à l'égard du capital, c'est refuser de sortir du capitalisme
 4- C'est jouer les bourgeois de Calais du capital
 5- C'est renoncer à la justice sociale
 6- C'est accepter toutes les politiques d'austérité au nom du maintien dans la zone Euro
 7- L'Euro monnaie unique n'ayant pas de cohérence sans un état fédéral. C'est in-fine  accepter la liquidation de l'Etat-Nation
 8- C'est renvoyer tout espoir de changement aux calandres "grecs !!"
 

On reconnait la validité d'une stratégie, à sa capacité d'atteindre les objectifs qu'elle se fixe. 

On reconnait la validité d'une stratégie, à la capacité qu'ont les femmes et les hommes qui s'en font les vecteurs d'en faire le bilan, l'analyse critique pour éventuellement la rectifier 

  Autre Euro : Un non sens
  Autre Europe : La négation du réel
  Autre BCE : quand les poules auront des dents
 

Tout cela n'est rien, on continu


Jeudi 23 Juillet 2015 

Ne sommes nous pas à un de ces moments, où rester dans l'EURO, sera pire que si nous prenons à temps la porte de sortie. N'oublions pas l'avertissement Varoufakis, au delà de la Grèce, c'est la France qui est visée. C'est à notre tour que l'Euro-Mark va s'attaquer.

Il convient de souligner fortement qu'au delà de l'Euro, c'est du droit des peuples à disposer d'eux-même dont il est question. EURO ou refus de l'austérité, souveraineté, il va nous falloir choisir. L'exemple grec nous offrent, à mon avis, la démonstration sans appel qu'il y a incompatibilité entre les deux.


Mercredi 22 Juillet 2015 

Nous sommes condamnés à réfléchir à de nouveaux instruments de régulation des échanges internationaux. 

Sans cela, nous le vivons en Europe, et en particulier dans cette zone Euro qui n'est pas et ne peut pas être autre chose que la basse cour où s'affronte le renard libre dans le poulailler libre. 

Et moi au moins, je sais que je suis pas un renard, mais une poule. 

Pourquoi faut-il que vous vous rêviez en renard ?? 

Regardez vous avez des plumes ah ! bon vous n'aviez pas encore vue, bizarre, comme c'est bizarre.


Mardi 21 Juillet 2015

Contorsions

Je me félicite du vote NON au plan grec du groupe FDG à l'assemblée nationale le 15 Juillet, vote qui affirme une véritable solidarité avec le peuple grec. Mais ce vote traduit aussi une défaite politique du couple Laurent - Chassaigne qui la veille (le 13/07) étaient l'un et l'autre prêt à voter OUI. Ils n'en n'avaient pas fait mystère d'ailleurs. Cet épisode se conclu positivement, pour moi, il est à marquer d'une pierre blanche, non plutôt d'une pierre rouge. 

Solidarité à l’égard de Tsipras et solidarité avec Syriza, ce n’est aujourd’hui absolument pas la même chose

 Grèce : Intervention de Pierre Laurent au Sénat mercredi, 15 juillet, 2015 « L’accord qui nous est soumis écarte à première vue le « grexit » qui était et qui reste l’objectif des dirigeants allemands. Alexis Tsipras a dit hier, avec une grande loyauté à l’égard de son peuple, dans quelles conditions il a assumé un accord contraint et forcé, pour éviter ce cauchemar à la Grèce. ». « Quant à la France, si le Président de la République a joué tardivement un rôle pour éviter le « grexit », elle a accepté que le prix exorbitant à payer soit fixé par Angela Merkel, qui a dicté, une fois de plus ses conditions. » Faire en sorte qu’il n’y ait pas Grexit est pour Pierre Laurent LA pierre angulaire à laquelle il faut absolument se cramponner. Pour lui la sortie de la zone Euro serait un cauchemar. Les grecs dans la zone Euro vivront donc l'enfer, ce qui effectivement est "nettement" préférable au cauchemar ??? Cela sans soucis pour le prix à payer par le monde du travail. (Là Pierre se révèle beaucoup trop sensible, à mon avis, aux réactions de la bourse des valeurs et pas assez aux souffrances des bourses du travail). Ce faisant il se met, au nom de cette pierre angulaire, (ou plutôt de cette corde au cou) en position de nous faire avaler toutes les couleuvres (Politiques d’austérité, démantèlement des services publiques…) l'une, zone Euro, n'étant pas dissociable de l'autre (politiques d'austérité), il nous faut donc choisir. Les fadaises européistes sont mortes ce 13 Juillet.  

Pierre Laurent : « C’est un défi de résister à ces pratiques colonialistes ». Entretien réalisé par Julia Hamlaoui mercredi, 15 juillet, 2015 l'Humanité 

Grèce : « Si un accord est signé, c'est grâce au courage d'Alexis Tsipras » (Pierre Laurent) Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, président du PGE, lundi, 13 juillet, 2015. L’Humanité 

Grèce : « Pierre Laurent encourage François Hollande à tenir sa position » Invité du Soir 3 le 13 Juillet, le secrétaire national du PCF évoque le désaccord entre la France et l'Allemagne à propos de la Grèce. (Ce qui signifie que ce 13/07 P.L la trouve donc positive. Moi je n’ai pas le sentiment qu’entre le 5 et le 13 Hollande ait modifié sa position, même si elle est enrobée dans le papier de soie de l’hypocrisie. Hollande a toujours été aligné ordo-libéral. 

Grèce, Pierre Laurent : Hollande « n'a pas joué son rôle » et a fait preuve de « mollesse ». Dimanche, 5 juillet, 2015 Humanite.fr 

Pierre Laurent : « Il y a une volonté réelle d’investir le pouvoir citoyen et la démocratie ». Entretien réalisé par Cédric Clérin vendredi, 3 juillet, 2015 humanité dimanche 

Pierre Laurent : « L’Europe est un atout pour Syriza, pas un obstacle ». EurActiv 27 Février 2015. (Depuis cet atout est parvenu au peuple grec : C’est un cercueil)


 Lundi 20 Juillet 2015 

Hollande pour un « gouvernement et un Parlement de la zone euro ». Est-ce si scandaleux ?? 

En l’occurrence Hollande est là tout à fait cohérent. Il a compris lui, que l’Euro monnaie UNIQUE ne peut fonctionner que sur la base de la liquidation des états Nation. « Une monnaie, c’est un état » comme me le confiait mon camarade Rémy Herrerra. Là où il se trompe c’est d’imaginer que l’Allemagne acceptera que 8 à 12 % de son PIB soit transféré vers les autres, car cela c’est la conséquence obligée. Il se garde bien au passage de signaler que ce serait 4 à 6% du PIB de la France qui serait transféré, alors chiche. 

En fait l’Allemagne ne le peut tout simplement pas. 

Quant à la « gauche de la gôche », elle est, sur cette question totalement à la ramasse. Sauf à dire qu’elle aussi, accepterait la liquidation des souverainetés attachées aux Etats Nation, ce qu’elle ne peut évidemment pas dire, tant l’attachement au fait national est profondément ancré dans les classes populaires. 

Cet atermoiement faisant les délices de Marine. 

Le PCF n’a en fait, d’avenir que si il s’empare du drapeau de la souveraineté jeté et foulé à terre, faute de quoi il est condamné à disparaitre pour cause d’inutilité sociale.


Lundi 20 Juillet 2015 

Crise grec et effets collatéraux ou quand le réel nous rattrape 

La démonstration est faite, les concepts "Europe sociale" et un "autre Euro" sont dans le ruisseau et là Rousseau n'y est pour rien. Ce qui est en cause, une stratégie buggé à mort en échec. Evidemment c'est extrêmement difficile pour ses promoteurs de l'admettre, mais le réel les y contraindra.  

La démonstration est faite qu'Euro, politiques d'austérité, liquidation des services publiques sont de fait inséparables. Ceux qui prône un "autre Euro", "Europe sociale" et autres fadaises nous ont emmenés dans une voie, non seulement sans issue, mais faite de soumission aux désordres que provoquent la domination du Capital. Et voilà qu'ils veulent nous habiller en bourgeois de Calais. 

Pour pouvoir rester dans l'Euro, Tsipras été contraint de se coucher, de trahir les 61% de grecs qui ont votés NON. En écartant l'hypothèse d'une possible sortie de la zone Euro Tspipras a rendu les armes avant la négociation. Il s'est, de fait, privé de moyens de négociations décisifs, devenant ainsi un bouchon au fil de l'eau. Ses adversaires sachant qu'il n'irait pas à la rupture ont pu tout exiger et de fait, ils ont tout obtenus.  

Hollande prône une autre gouvernance en Europe, rien ne sert de hurler. C'est la logique même de la monnaie UNIQUE. La logique de la monnaie unique c'est une Europe fédérale liquidant les états nation. 

Ceux qui sont incohérents ne sont pas à rechercher de ce côté là. Ils sont à rechercher chez nous les communistes. Chez ceux qui se refusent de voir, contre toutes les évidences, que souvaireneté, abandon des politiques d'austérité, défense des services publiques et maintenance dans cette Europe et sa zone Euro SONT TOUT SIMPLEMENT IMPOSSIBLE. 

La grèce vient de nous en faire la douloureuse démonstration. Ceux qui nous disent "sortir de l'Euro serait une catastrophe" (Pierre Laurent, André Chassaigne, Francis Wurtz) d'abord ne font pas la démonstration de ce postulat et sont dans les faits, dans l'acceptation des contraintes qu'a subit Tsipras. 

Le postulat inverse, (sortir de l'Euro) que l'on soit d'accord ou pas est lui au moins argumenté. 

Arguments qui peuvent et doivent être discutés, mais qui doivent aussi être entendus.

On m'accusera de sectarisme, voir d'être un affreux stalinien, alors que ceux qui me portent cette accusation ne vont visiblement pas voir ce qui se dit ailleurs. Se contentant de ce qui se lit dans l'Huma (pour ceux qui le lisent). Les communistes discutant ce postulat n'y ont pas droit de citer (l'Huma est l'organe de la pensée unique, "hors Europe, hors Euro point de salut"), nombre hommes ou femmes ayant votés les lois qui massacre le monde du travail y sont acceuillis à pleine page (dernier HD avec EELV). 

C'est comme le dit mon camarade Cimbron "Quand j'entends les politiques (de tous bords) parler de la sortie de l'euro comme d'une catastrophe épouvantable, j'ai l'impression d'entendre des oiseaux s'alarmer de la possible disparition de la cage dans laquelle ils sont enfermés" 

Parmi les contradictions, soulignons l'accord PCF MRC dans la Gironde qui est vrai bal des faux culs. Le MRC, que je sache, mets en cause ces postulats européistes. Sur le bassin avec notre camarade du MRC l'accord, je dirais même la connivence, a été, et est encore, sur ces bases parfaites (la souveraineté). Elle était présente à notre fête de section du 4 juillet, une de ses qualité, parmi d'autres, elle n'est certes pas communiste, mais surtout elle n'est pas anti-communiste. Alors que nous avons souvent, un malin plaisir à aller chercher des alliances avec les pires anti-communistes dans le faux espoir de récupérer des places. Luttes des places qui devient chez certains le subsitut dangereux à la lutte des classes. En quoi sommes-nous utile au monde du travail, c'est la question que chacun devrait se poser quotidiennement, et pour le moment notre inutilité est patente. 

Pour une autre info, nos dossiers

La Grèce

http://www.pcfbassin.fr/157-pcf-bassin-d-arcachona/actualites-pcf-bassin-2015/24345

Europe en sortir, pour s'en sortir

http://www.pcfbassin.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=15068

Russie - Ukraine

http://www.pcfbassin.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=14991


Samedi 18 Juillet 2015 

Pierre Laurent : « L’Europe est un atout pour Syriza, pas un obstacle ». Les grecques ont reçu l'atout : C'est un cerceuil


Vendredi 17 Juillet 2015 

Les dés sont jetés lutter contre les politiques d'austérité, défendre les services publics et maintien dans la zone €uro, dans cette U.E sont totalement incompatibles. Vous voulez l'€uro, pas de problème, vous aurez en paquet cadeau, l'austérité, le démantèlement des services publique et la démolition de notre modèle social. CQFD


Jeudi 16 Juillet 2015 

Dans une lutte, le patron négocie, que si tu as la capacité d'arrêter la production, sans laquelle il n'y a pas de profit. 

Quand tu négocies avec la troïka et que tu lui dit à l'avance que tu ne fera pas grève (Sortir de l'Euro). Alors là immanquablement les carottes sont cuites, tu l'as dans l'os.


Mercredi 15 Juillet 2015 

Hier 13 Juillet Marie-George Buffet déclare : "Mercredi, le parlement va être, par défaut , une fois l'affaire réglée, consulté sur le résultat d'une mise en cause sans précédent du droit d'un peuple à décider de son avenir, pour moi c'est clair, le vote contre."

Aujourd'hui 14 Juillet cette déclaration est introuvable sur sa page. C'est pas clair !

 

Mardi 14 Juillet 2015 

Ce n'est pas la Grèce que l'on a sauvée, c'est l'Euro que la nomenklatura européenne a sauvé, cela au prix du sacrifice du peuple Grec 

En écartant l'hypothèse d'une possible sortie de la zone Euro Tspipras a rendu les armes avant la négociation. Il s'est, de fait, privé de moyens de négociations décisifs, devenant ainsi un bouchon au fil de l'eau. Ses adversaires sachant qu'il n'irait pas à la rupture ont pu tout exiger et de fait, ils ont tout obtenus. En un mot Tsipras ce révèle un très mauvais stratège, une calamité pour le peuple grec. On ne dévoile jamais son jeu en commençant la partie, c'est une règle élémentaire que tout bon syndicaliste CGT connait sur le bout des doigts.

Bernard Trannoy 


P.S: Ces remarques à propos de la Grèce valent largement pour la France, Pierre Laurent en excluant cette hypothèse nous met dans la même situation inextricable. Hors de l'Euro point de salut. Mais ce salut là, c'est : 

- La perpétuation et l'aggravation des politiques d'austérité

- L'acceptation du démantèlement des services publiques

- Le démentèlement de notre modèle social (Sécurité sociale, retraites, chomage, etc...)

- Le renoncement à la souveraineté, à la dignité

- L'alignement sur les stratégies du capital en s'en faisant les auxiliaires

- La transformation de la France en colonie

- Si les députés FDG votaient cela, (ce que je n'arrive pas à imaginer), ils rejoindraient dans l'histoire les bourgeois de Calais, signant ainsi l'acte de décès de toutes volontés d'échapper à la dictature du Capital. 

Et n'oublions pas l'avertissement de Varoufakis (Le ministre Grec des finances limogé) : Au-delà de la Grèce, c'est la France qui est visée


Lundi 13 Juillet 2015 

GRECE : « Si un accord est signé, c’est grâce au courage d’Alexis Tsipras » (Pierre Laurent) 

Pas de quoi se vanter pour un accord qui est pire que celui que les grecs ont rejetés. La preuve est faite, souveraineté des peuples et Europe sont incompatibles.

Résultat la Grèce est mise sous tutelle, elle n'est plus souveraine. 

Tsipras avait promis d'en finir avec l'austérité, de rétablir la démocratie et de demeurer dans l'euro. On voit maintenant assez clairement que c'est la quadrature du cercle. 

Le courage içi évoqué est plutôt un renoncement, une reddition en raz campagne. 

Une urgence se barrer de cette U.E faite par et pour le capital évoluant vers le fascisme. Oui le KKE a raison. 

Avec Syriza on voit là encore, où nous mène toutes les tentatives de nature social-démocrate accommodante avec la domination du capital financier.  

En dînant avec le diable Syrisa a oublié la longue cuillère de bois. 

Renverser la table ou passer sous la table. Tsipras a choisi de passer sous la table et Pierre Laurent avec. 

Tolérer les politiques d'austérité, les privatisations à outrance, la liquidation des services publiques, l'augmentation de la TVA, la baisse des salaires, le recul de l'age de départ à la retraite en Grèce, c'est se préparer à les accepter en France. 

Cette démarche de P.L apporte la démonstration qu'il se place sur une trajectoire conduisant à une Europe fédérale liquidant les états-nation. 

Après ne vous étonnés surtout pas que 80% des ouvriers se mettent aux abonnés absents pourcentage qui risque de s’accroître pour les régionales faute d'une véritable volonté de rupture avec le capitalisme.

Capitalisme dont il devient évident que pour P.L c'est l'horizon indépassable. 

 Oui dans leur masse les classes populaires se sentent, à juste titre abandonnées par un PCF qui se vautre dans les délices de la lutte des places, comme si cela pouvait être un substitue au néccessaire combat de classe. 

Et ce n'est pas la course effrénée à la collection de logos qui permettra d'avancer, tout au contraire. Collection qui est en échec faute de contenu véritablement transformateur. 

C'est des contenus largement anti capitaliste qui peuvent rassembler et rien d'autre. 

Voilà le genre de discours qui ne peut que provoquer une volée de moineaux dans les classes populaires, à qui on propose, en fait, à participer à la fête en se serrant la ceinture, voire en courbant l'échine. 

Oui avec l'affaire grec c'est le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes qui est sacrifié sur l'autel du nouveau veau d'or : L'Euro

Bernard Trannoy
Lundi 13 Juillet 2015 

Antenne 2 : Ce Matin Pierre Laurent dans la pensée unique partagée avec le MEDEF ne voit pas d'avenir en dehors des chaines de l'Euro. 

 De fait Pierre considère comme acceptable les politiques d'austérité, les accepter pour la Grèce, c'est se préparer à les accepter pour le France. Cette Europe, cet Euro sont des instrument de domination du capital. Jouer la musique de l'Euro c'est se placer in-fine du côté du capital. Oui l'affrontement de classes est binaire. Solidaire des luttes du peuple grec contre les politiques d'austérité, mais pas de soutien à Syrisa qui trahit le NON du peuple grec comme nous avons trahi le NON du peuple français de 2005. 

Solidaire de la gauche de Syriza qui considère  : La sortie de l’euro est un choix juste d’un point de vue à la fois politique et éthique.  

Défendre le maintien dans la zone Euro, c'est de fait se placer sur la trajectoire d'une Europe fédérale, liquidant les Etats-Nation. En effet c'est à ce niveau seulement que l'Euro monnaie unique trouve toute sa cohérence. Ce qui supposerait que l'Allemagne accepte un transfert de 8 à 12% de son PIB et la France de 4 à 6% de son PIB. Y croyez-vous vraiment ??


Dimanche 12 Juillet 2015 

La preuve par la Grèce : L'Euro (Mark) c'est l'austérité comme mode normal de fonctionnement. 

L'Europe c'est la mise à l'encan de la souveraineté des peuples. 
L'Europe c'est une prison pour les peuples.
L'Euro est utilisé par l'impérialisme Allemand comme instrument de domination.  

Cet impérialisme tente d'obtenir avec l'Euro, là où la wehrmacht a échouée. Vouloir réformer le capital : une connerie, c'est le combattre qui est indispensable. Ceux qui voit un nouveau rôle possible de la BCE sont en fait sur une trajectoire d'acceptation de la perpétuation de la domination du capital, ils ont conduits le PCF dans une impasse en le transformant en vulgaire parti social démocrate. Notre logiciel est, sur ces questions, largement à reconstruire. 

Notre NON à Maastricht et à l'Euro (monnaie unique) était infiniment plus cohérent.

Pas d'issue pour les classes populaires sans : 

Sortie de l'Euro

Sortie de l'Europe
Sortie de l'Alliance atlantique
Sortie de l'Otan (sortie non revendiquée par le PGE)
Engager un processus de sortie du capitalisme

Volonté de battre la droite, donc y compris dans sa déclinaison P.S. 

"L'autre Euro": Viande avariée largement invendable. 

S'éloigner des pratiques de la lutte des places, mener le combat de classe. 

Pour les communistes : une urgence ramasser au plus vite le drapeau de notre souveraineté tombé à terre, pas de démocratie qui ne soit souveraine. C'est le droit des peuples à disposer d'eux-même dont il est question aujourd'hui. Faute de quoi je ne donne pas chère de notre avenir. 

Bernard Trannoy

PS A L'HEURE GRECQUE: Pourquoi ne pas supprimer le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » ? Robert Charvin. [Suite…] - Ce texte de Robert Charvin est à lire toutes affaires cessantes.


J’ai atteint un certain degré de saturation… Ce que je supporte de plus en plus mal ce sont les militants communistes qui avec la foi du charbonnier en leur direction s’obstinent à accuser tout le monde, sauf leur propre cécité… Et l’irresponsabilité de leur suivisme qui les a conduits à ne plus représenter que 2% de l’électorat. Alors que le FN s’appropriait leur politique pour la dévoyer vers le chauvinisme et le racisme… Après tant d’années, ils demeurent prêts à continuer, voir à insulter ceux qui comme moi ne cessent de les mettre en garde… Alors aujourd’hui je suis lasse…

Danielle Bleitrach

Je contresigne, Bernard Trannoy

Du genre de ceux qui change en 5mn une ampoule et qui mettent 10 ans pour s'apercevoir qu'elle est grillée.


Samedi 11 Juillet 2015 

Il faut sans doute réfléchir à l'incompatibilité suivante : Tsipras avait promis d'en finir avec l'austérité, de rétablir la démocratie et de demeurer dans l'euro. On voit maintenant assez clairement que c'est la quadrature du cercle.
Or comme on ne peut, ni accepter l'austérité pour toujours, ni en finir avec la démocratie... on voit ce qu'il nous reste à faire. Au boulot !

Michel Rambeaux !


Vendredi 10 Juillet 2015 14h30 
Passer sous la table ou la renverser telle est la question ? 
Tsipras près à accepter l'austérité en contre partie de la renégociation de la Dette.
Les renoncements annoncés sont vrais. Manque la ou les contreparties exigées (Notamment sur la dette). En tout état de cause, je considère que les politiques d'austérité sont consubstantielles à cette Europe toute dévouée au Capital. Sortir des politiques d'austérité, défendre et développer des services publics qu'attendent nos concitoyens est mission impossible dans cette U.E et avec cet Euro. (Affirmer le contraire est tout simplement un mensonge). Nous ne transformerons JAMAIS le crocodile Europe en gentil végétarien.  
Principes de réalités obligent : 
1 - Il n'y a pas de peuple européen, c'est un fait
2 - Les économies des différents pays européens sont hétérogène, c'est un fait
3 - Les modèles sociaux mis en oeuvre par les différents pays d'Europe sont hétérogènes, c'est un fait
4 - La culture, les mentalités sont elles aussi hétérogènes, c'est un fait 
CONCLUSION :
Vouloir faire fonctionner cet ensemble, par nature hétérogène sous la dictature d'une monnaie UNIQUE est une absurdité, sinon un crime.  
Monnaie commune cela peut fonctionner, monnaie unique impossible.  
Une monnaie unique n'a de cohérence que dans le cadre d'un état fédéral liquidant les états nation. Est-ce cela que vous voulez ??  
Dans le cadre d'une Europe fédérale cela conduirais pour l'Allemagne à accepter de transférer vers les autres (pays du sud pour l'essentiel) de 8 à 12% de sont PIB et là l'Allemagne ne veut pas en entendre parler. Mais pour la France ce serait 4 à 6% êtes-vous prêt à vous serrez la ceinture ???? Pour que cela fonctionne il aurait fallut que les économies convergent hors la réalité montre qu'elles divergent. L'harmonisation sociale que vous espérer ne se fera, comme d'habitude par le bas. Je comprends tout à fait pourquoi 80% des ouvriers sont aux abonnés absents - Nous ne répondons absolument pas à leurs attentes.  
Vouloir l'€uro monnaie unique a un cout, et pour le monde du travail ce cout est élevé. Etes-vous prêt ?? 

Sortir de l'Euro aura aussi un coût, mais y rester le sera in-fine à un coût  bien supérieur.

Et au-dela la question centrale que nous pose la Grèce est bien celle de la souveraineté, de la démocratie.

Sortir de la pensée unique autour de l'Euro est une question d'hygiène mentale. 

Le cadre de l’Euro impose les politiques d’austérité. Si Tsipras a cru sincèrement qu’il pourrait changer cela, il doit reconnaître aujourd’hui qu’il a échoué. L’austérité restera la politique de la zone Euro. Il n’y aura pas « d’autre Euro », et cette leçon s’applique aussi à ceux qui, en France, défendent cette fadaise. Dès lors il faut poser clairement le problème d’une sortie de l’Euro, qu’il s’agisse d’ailleurs de la Grèce ou de nombreux autres pays.

Danielle Bleitrach.


Vendredi 10 Juillet 2015 10h00 

La preuve est donnée, impitoyable, politique d'austérité, démantèlement des services publics, privatisations à tout va. Autant d'éléments génétiquement liés à cette Europe du capital financier et à son  €uro. Le concept d'Europe sociale montre là toute sa vacuité, un contresens.  

Se refuser à prendre la porte de sortie, c'est in-fine accepter ces politiques là, pour notre peuple.C'est se mettre à disposition du capital financier, c'est renoncer à toutes volontés de transformations sociales. C'est se refuser à répondre aux attentes sociales. C'est accepter que 80% des ouvriers restent à l'écart des isoloirs. C'est rendre toutes propositions ne s'articulant pas sur cette néccessité comme étant purement et totalement démagogique. C'est se vautrer dans la pensée unique. C'est offrir un boulevard au FN. 

Ne pas dénoncer les nouvelles régions comme étant un des éléments d'une Europe fédérale liquidant les états-Nation, c'est la aussi se mettre, de fait, à disposition du capital financier. Et là pour l'Auitaine j'attends et je reste sur ma faim.
Bernard Trannoy


07/07/2015

On n'arrête pas le progrès, Sud-Ouest annonce la désignation de O. Dartigolles comme chef de file (Kalif) Celui-çi part aussitôt en campagne et se répand à profusion dans la presse, avant que les adhérents du PCF ne se soient prononcés par vote.

Pourquoi cette précipitation ? Les autres régions ont remis sagement le vote des adhérents à septembre. Mais là, ne s'agissant, que d'un chèque en blanc, la précipitation semble de mise. Nous allons avoir beaucoup de difficultés à engager une campagne avec de telle pratique, cela ne soulèvera pas un enthousiasme débordant. La déclaration annexée porte un tel vide que l'on comprend mieux pourquoi 80% des ouvriers s'abstiennent. Tout cela ne les encouragera pas à reprendre le chemin des isoloirs. Voilà ce qui arrive quand la lutte des places submergent la lutte des classes. (Là c'est vrai O. Dartigolles ne connait pas, de toute évidence pour lui c'est terra incognita). Ce texte ne dénonce pas ces nouvelles régions comme élément constitutif de la construction d'une Europe des régions liquidant les états Nation (ce que fait l'ANECR). Donc O. Dartigolles est de fait pour cette liquidation, nous voilà avec un fédéraliste honteux. En effet qui ne dit NON consent. Mais peut-être est-ce là, le passage obligé pour ne pas effrayé le socialo en vue d'une place pour le deuxième round ? De fait la consultation des communistes devient une véritable mascarade. Mais O. Dartigolles n'est-il pas au communisme ce que Mac Do est au cassoulet de Castel Naudary ?

Bernard Trannoy


Grecxit en cours, celui-çi étant difficilement évitable, chacun se repasse la patate chaude, c'est à qui portera le chapeau


Grèce : A plus de 61% le « NON » grec place Angela Merkel au pied du murles-crises.fr[Suite…] 

(Si les français avaient votés c'était NON à 69%)

Grèce, dommage collatéral en cours: Au secours Pierre notre logiciel est buggé par les virus souveraineté, démocratie et €uro. Alors on fait quoi ? Où est l'anti-virus ? Ou bien tout simplement notre logiciel ne se révèle-t'il pas totalement inadapté ?

De la précision des mots : Le capital est un coût, le travail a un prix.


La Grèce nous apporte la preuve que démocratie et souveraineté sont des entités incompatibles avec la poursuite de notre appartenance à l'U.E  

 

Elections régionale, Grèce, rien à voir : mais si, tout au contraire, au coeur des enjeux, la souveraineté, la démocratie. Pas de défense et de promotion des services publics possibles sans souveraineté.

 

Ceux qui veulent nous vendre à tout prix de "l'Europe sociale" ou d'un nouveau rôle de la BCE sont, en fait, de dangereux fumeurs de moquette, des naïfs irresponsables ou ... pire encore ?? L'U.E n'est que le club des bras tordus, une colonie américaine, dixit Barak Obama: « On est bien obligé de tordre le bras des pays qui ne font pas ce que nous voulons »

 


Grèce : Mélenchon et Pierre Laurent s'adresse à Hollande "Il faut écarter le scénario d’une exclusion de la zone euro aux conséquences financières et politiques imprévisibles." et la CES dans son communiqué ne dit pas autre chose. 

Mais de quoi se mêlent-ils ? Rester ou sortir de la zone €uro c'est d'abord l'affaire des grecs, principe de souveraineté oblige et dans tous les cas nous leur devons notre solidarité. Cette démarche accrédite l'hypothèse que nos compères se placent; de fait, dans une perspective d'Europe fédérale liquidant l'Etat-Nation. Alors messieurs un peu de courage et dite-le haut et fort ce sera plus clair. Tant la CES que le PGE, jusqu'à preuve du contraire, participent chacun à leurs manières, des dispositifs d'intégration du monde du travail aux objectifs du capital financier. Voilà qui permet de comprendre pourquoi la conférence règionale Aquitaine du PCF s'est refusée de dénoncer le nouvel échelon régional comme pierre angulaire d'une Europe des Landers en marche vers une Europe fédérale liquidant l'Etat-Nation. Oui qui ne dit mot consent. 

En fait ce qui est au coeur de l'actualité grec, ce n'est pas l'Europe et son Euro, mais bien les questions de la démocratie et de la souveraineté. 

Or démocratie et souveraineté sont des entités incompatible avec cette U.E qui n'est in fine qu'un instrument aux mains du capital. Persister à nous faire rester dans cet U.E c'est se placer de fait du côté du capital financier.

Bernard Trannoy


PS: « Finalement, les deux alternatives qui se dressent devant le peuple grec lors du référendum impliquent de gros risques, et les deux issues ne seront pas faciles, analyse Joseph Stiglitz. L’acceptation des conditions de la troïka signifierait une dépression économique quasi-infinie, qui pourrait s’achever par l’annulation de la dette grecque ou l’assistance de la Banque mondiale, ne serait-ce que dans une vingtaine d’années. Mais le rejet de ces propositions « ouvrira la possibilité que la Grèce, avec sa forte tradition démocratique, prenne son destin entre ses propres mains », d’après Stiglitz, qui croit que, dans ce cas, son avenir sera incontestablement plus optimiste que le présent. » 

Joseph Stiglitz prix Noblel d'économie


Grèce

 

Les exigences portées par l'UE, la BCE et le FMI à l'égard de la Grèce sont la preuve, s'il en fallait une, que rester dans cette Europe de la "concurrence libre et non faussée" est en dernière instance faire peu de cas des souffrances endurées par le Monde du travail. Cette UE et ses instruments révèlent leur nature fascisante au service exclusif du capital financier. Cette construction ayant pour objectif d'abaisser les salariés au rang de simple variable d'ajustement en foulant aux pieds souverainetés nationales et populaires. Sans souveraineté, plus de démocratie, la preuve est faite qu'en renonçant à notre capacité à battre monnaie, c'est à notre souveraineté nationale et populaire que nous avons renonçée.


France en commun 

 

Après lecture du document "La France en commun" que la direction du PCF met au débat. Cela sans avoir associé préalablement l'ensemble des communistes à sa construction. Pour ma part, je ne vois dans ce texte qu'une accumulation de lieu commun. Avoir "La France en commun" est impossible dans cette Europe taillée sur mesure par et pour le CAPITAL. Pas de contenu de classe clairement affirmé dans ce projet (qui est en fait, tout au plus un programme pour les présidentielles de 2017).  

Pour que son contenu soit appliqué, un impératif absolu, être souverain. L'exemple Grec montre que dans cette Europe c'est mission impossible, le crocodile ne deviendra jamais végétarien. Ne pas envisager, comme hypothèse possible, une sortie de cette Europe, c'est porter atteinte à la crédibilité de TOUTES les propositions. Il n'est pas NON plus évoqué que la puissance du capital est d'abord fondée sur l'appropriation des moyens de production. Faire l'impasse sur ce fondement de la domination du capital "Celui qui posséde décide", est une absurdité. Le pouvoir du capital est et reste fondé sur la propriété (de ce point de vue, rien de changé depuis Marx). Cette question qui fâche est mise sous le tapis et pourtant elle est centrale. Ce document manque de courage, en se refusant à mettre cette question européenne, en débat. Question qui, que nous le voulions ou non, taraude le monde du travail dans sa profondeur. Pas de proposition dans ce projet en vue de se doter d'instruments de régulation des échanges internationaux, pourtant devenu indispensable. Pas de coopération sans souveraineté, pas de démocratie qui ne soit pas souveraine. La souveraineté, pose de fait, la question de notre appartenance à l'U.E, une structure de nature fondamentalement fascisante. En résumé, pas de quoi effrayer un socialo, y compris Hollandiste.  


Le 10/01/2014

L'envie de ne pas y aller demain est grande. Ce sera pour une part le « diner de cons » et le bal des « faux culs » réunis. Mais il nous faut être là où le monde du travail est, le danger fasciste est trop grand pour être aux abonnés absents. Je ne condamnerais pas les camarades qui se mettent en retrait. Il y a, en effet bien des raisons pour cela. Certains peuvent dire à juste titre « Ils nous refont le coup de 2002 ». Mais je ne peux pas reprocher amèrement aux dirigeants du PCF de s'être mis aux abonnés absents quand les travailleurs se sont regroupés (à tord peut-être, mais c'est là une autre question) sous la bannière des « bonnets rouge » pour ne pas faire demain la connerie qu'ils ont fait hier. Evidemment demain « Les citoyens sont invités à prendre le gratin en marche » en compagine du « président fasciste ukrainien Petro Porochenko... ». Raison de plus pour prendre distance et ne pas se mélanger avec ce qu'il y a de plus nauséabon. Au besoin munissons-nous de pinces à linge et de badges à nos couleurs afin de ne pas être confondus et assimilés à ces servils serviteurs du CAPITAL stratèges de la propagation du Chaos à travers le monde.

Bernard Trannoy


Le 15/12/2014

A propos du FN

Quand l’extrême droite progresse chez les gens ordinaires, c’est d’abord sur lui-même que le PCF devrait s’interroger. Quand les gens ordinaires se mettent aux abonnés absents, c'est que quelque part, nous ne répondons pas à leurs attentes. Le rassemblement si nécessaire soit-il n'est que second. C'est bien le pourquoi, avec qui, pour quels objectifs qui est la question première. Les "moulinets sur l'alternative" ne sont rien s'ils sont vide de contenu. Il ne sert à rien de mettre sous le tapis ce qui gêne. Les questions de l'Europe, de l'€uro, de la souveraineté, de la nation sont au coeur des préoccupations. Il nous faudra bien un jour, prendre en compte, sur le fond, ces questions.


Le 01/12/2014

Dirigeants du PCF, questions internationales: L'art de ne pas s'aventurer au-delà du descripif  enseigné dans les IEP, bon moyen d'échapper à ses responsabilités, afin d'éviter de se positionner:

1- Les impérialismes sont multiples.

2- Donc il ne sert à rien de les dénoncer, alors autant en dénoncer aucun.

3- Conséquence, l'impérialisme des Etats-Unis n'est qu'un parmi d'autres. Alors pourquoi dénoncer ce dominant qui sème le kaos au travers la planète (plus de 700 bases US au travers du monde, une paille). Mais aussi la responsabilité d'une U.E auxiliaire zélée des USA dans les basses oeuvres.  Les pays émergents, les peuples d'amérique latine et autres apprécierons ce refus de dénoncer celui qui les oppriment. Cécité face à des USA et une U.E qui n'hésitent pas à rouvrir "le ventre fécond d'où est sortie la bête immonde".

4- Le premier danger est à rechercher du côté de ceux qui ont l'outrecuidance de défendre leur souveraineté (assimilé au nationalisme).

5- A leur yeux revendiquer la souveraineté populaire dans une nation souveraine va vite devenir un crime.

6- Le premier danger pour eux est l'affreux "Poutine" (un peu court comme analyse).

7- Pour encore une longue période la nation reste et restera le cadre pertinent où la démocratie peut s'épanouir, s'exercer. La démocratie c'est aussi historiquement une construction du vivre ensemble. Elle se vit dans la proximité et dans une culture partagée. Faire l'impasse sur ces réalités, c'est se faire complice inconscient d'un possible pire.


Le 12/08/2014
Dérive confirmée, le traitement que fait l'Humanité de ce jour sur l'Ukraine le place, désormais délibérément, dans les fourgons de l'OTAN. Du copier/coller en direct de l'AFP, pour ne pas dire plus. Si vous désirez être informé sur ce qui se passe en Ukraine, visitez régulièrement ce site, l'Humanité est à proscrire, sa seul utilité être informé de la vision occidentale. Je suis abonné à l'Huma et à H.D je ne ferais rien pour la couler en maintenant mes abonnements. Mais je ne ferais rien non plus, pour la sauver par un versement à une quelconque souscription. Le 1 Aout l'Unita cessait de paraître l'Humanité est incontestablement sur la bonne voie. Contrairement à ce que certain on voulu croire la dérive de Damien Roustel n'en n'était pas une. Il portait en fait une ligne éditoriale affirmée. Il y a propagande lorsque le point de vue de l'autre n'est pas rapporté, n'existe pas, en particulier le point de vue russe ou celui des gens du Donbass. Le point de vue "occidental", en fait U.E, OTAN ayant seul droit de cité. Nous sommes bien là face à une vulgaire opération de propragande, là dessus l'Humanité est plus alignée que le Figaro, un exploit. 


Le 07/08/2014

Petit tour sur le site national du PCF. L'Ukraine n'existe pas, l'alignement sur le couple U.E/OTAN se confirme. Coup d'état néo nazis, pas vue, génocide au Donbass, pas vue. Le soutien à minima du Parti Communiste Ukrainien ne vaut pas plus que la corde qui soutient le pendu. Cette dérive de positions internationalistes vers des positionnements intégrés à l'U.E, inaugurée un peu avec le Lybie, confirmée par la Syrie, et aboutie avec l'Ukraine. A remarquer que le mot même d'impérialisme a disparu du vocabulaire. On peut voir là, peut-être, les effets pernicieux du financement du PGE par les autorités européennes, financement qui conduit, de fait, à perdre toute autonomie pour devenir une simple courroie de transmission. 


Le 05/08/2014

Guerre civile en Ukraine, génocide des russophones : Toute guerre produit des victimes collatérales, une victime inattendue, le Journal l'Humanité, on ne sait quel missile a pu l'atteindre : OTANISÉ.


Le 01/08/2014
U.E embleded, chargé dans les fourgons de l'OTAN, pour l'Humanité le Donbass n'existe pas. Pour paraphrasé Tristan Tzara, j'inviterais à cracher sur les tombes de ceux qui s'adonne à cet acte de soumission à "l'occident" (en fait au capital). 


Le 23/07/2014

Puisque nous sommes à l'ère des sanctions. Mais pourquoi aucune sanction n'est envisagée ou même évoquée contre l'état fasciste d'Israël qui lui massacre à tour de bras ??? Etat qui lui se permet,  en toute impunité, de violer en long, en large et en travers toutes les normes du droit international. Ceci alors que les sanctions contre la Russie sont prises sur la base de procès d'intention ou en sorcellerie. 


Le 21/07/2014

A propos de l'article publié par l'Humanité de ce jour sous le titre « Le crash du MH17 ouvre une crise mondiale ». Damien Roustel. Lundi, 21 Juillet, 2014. Ce torchon d'article est ce qu'il faut bien appelé une véritable et scandaleuse saloperie. Cet article est-il l'expression de la ligne éditoriale du journal ? Ou bien la dérive d'un journaleux qui n'a rien à faire dans le journal que lise les communistes ? On attend une réponse circonstanciée du directeur du journal Patrick Le Hyaric. Ou bien n'est-ce pas là, la contre-partie qu'exige le P.S pour obtenir des places pour nos caciques aux sénatoriales ??? Ou bien la conséquence tragique des financements européens du PGE ??? (on ne mord pas la main de celui qui nourrit) Ne sommes-nous pas entré dans une phase d'Otanisation intensive ? Ou est-ce la conséquence mécanique de l'alignement sur cette machine de guerre contre les peuples qu'est l'U.E, élaborée et cornaquée par le capital financier ?? Tel des fumeurs de moquette ne sommes-nous pas soporifiés par ce mythe d'une possible Europe sociale. Faudra-t-il compter désormais l'Huma comme intégré au mainstream de l'OTAN ?? Ne pouvant condamner l'U.E (pour cause de subventions au PGE) pour ses saloperies en Ukraine et ailleurs, la solution de faciliter n'est-t-elle pas, de fait dans l'alignement sur ce qu'il y a de pire ?? A ce train là, le chemin à l'italienne sera vite parcouru pour finir comme le PCI en parti démocrate, même pas social-démocrate, mais parfait parti de droite aux ordres de l'empire.

L’Huma se crash. MH17, un article digne de la presse la plus pro-US/UE qui soit. [Suite…]

Question à Patrick Le hyaric : comment l’HUMANITE ose-t-elle trahir Thorez? [Suite…]

En forme de réponse aux journaleux de L'Huma : Manif à Grabovo, village près du crash du Boeing. [Suite…]

Le journal de Jaurès, mon journal ment...et est pris la main dans le sac! [Suite…]

L’Humanité célèbre Jaurès et le trahit sur l’Ukraine ! [Suite…]

La réflexion du jour : et si les gens étaient moins bêtes… [Suite…]

Ukraine avant que l'UE n’envoie des renforts dans le Donbass. [Suite…] 


Le 09/07/2014

Les plus belles pages écrites par le PCF au cours de son histoire furent incontestablement les batailles pour la Paix, pour la décolonisation et contre l'impérialisme. Aujourd'hui mis à part quelques organisations de base, les dirigeants du PCF ne se pressent pas d'y engager le PCF. Ils ont autre chose à faire en cuisine de préparation des sénatoriales, et donc le mot d'ordre c'est "Ne pas trop gêner le libéral-socialo". Ah! Lutte des places quand tu nous tiens.


Le 03/07/2014

Gauche plurielle : le grand retour. La direction du PCF ne renonce-t-elle pas à engager le fer contre l’acte 3 de la décentralisation ? Cette question n’est en effet pas saugrenue. L’acte 3 s’inscrit dans une démarche visant à démanteler les états-Nation en organisant la fuite en avant en direction d'une Europe fédérale basée sur les Euro-régions (« landers ») ceci en cassant  toutes les souverainetés nationales et populaires, toutes possibilités de remise en cause de la domination du Capital. Elections sénatoriales obligent, il ne faut pas fâcher le PS pour s’abandonner aux délices qui président à l’attribution des rentes sénatoriales. Nous sommes là, dans le plus total des renoncements aux impératifs de la lutte des classes au profit de l’illusoire lutte des places. La glissade à l’italienne se poursuit ouvrant ainsi un espace inespéré au FN. Après certains s'étonnent que le monde du travail se sente abandonné. Ne cherchez plu. Vous le retrouverez dans le cimetières de nos renoncements. Renoncements qui ont atteind un tel niveau que certains préfèrent, par peur, de ne pas y trouver leurs postulats, ne pas regarder, analyser le phénomène abstention. Trois séquences : Maastricht, TCE, Européennes dans lesquelles l'électorat populaire nous signifie son rejet profond de cette Europe. Mais enfermé dans notre autisme nous refusons d'écouter pour ne pas avoir à entendre. Ou nous prenons en compte cette demande sociale ou nous serons justement renvoyé dans les poubelles de l'histoire. En effet in fine c'est à cette Europe que les cheminots se sont heurtés. Plus personne ne peut croire raisonnablement, que l'on peut défendre, améliorer nos services publics en restant enfermé dans ce carcan qu'est cette Europe faite PAR et POUR le capital financier. En sortir fait partit des urgences, mais n'avons nous pas sacrifié nos camarades cheminots pour ne pas avoir à remettre en cause cette construction impériale ??? qui accorde à certains quelques écuelles.


Le 02/07/2014 

liberation

LIRE LE TEXTE DE L'APPEL : "GAUCHE, NE PLUS TARDER" ICI  
Le point de vue de Bernard Trannoy :

En voilà un grand nombre qui sont très, mais très loin du monde du travail. L’Alliance avec ceux qui ont votés toutes les lois régressives ANI, SNCF, Retraites etc... ne peut qu’amener confusion et pousser ceux "d’en bas" dans l’abstention et le dégoût. La montée du FN n’est pas à rechercher autre part que dans nos renoncements, vos abandons. Première qualité en politique : se mettre en position d’écoute du monde du travail, des classes populaires. Maastricht, TCE, Européennes de 2014 autant de signaux envoyés par ceux "d’en bas" pour signifier leur refus de cette Europe du Capital, de la nécessité de retrouver TOUS les attributs des souverainetés nationales et populaires. Mais qu’attendre de ceux qui refusent de remettre en cause les carcans européens, la dictature du capital : RIEN. Le FN ne fait qu’occuper les espaces que nous lui avons abandonnés. Alors êtes-vous prêt à les réinvestir ?

Dans tous les cas ce n’est pas dans ce genre d’appel de cette élite auto proclamée que viendra ne serait-ce que l’indication d’une possible sortie. Le rassemblement en soi ne sert strictement à rien. Il n’a de sens que s’il est porteur de contenu transformateur. Alors si vous ne prenez pas en compte ce refus massif, vous serez justement balayés. Mais après tout, n’êtes vous pas, tous, les grands consommateurs de ces produits de haute technologie sortant des usines du tiers monde. Vous profitez aussi de cette exploitation et pourvu qu’elle dure afin de posséder le dernier iPhone à bas coût. 

Rendre responsable Hollande est une ineptie, vous ne ferez pas mieux, peut-être pire, faute de remise en cause du mode de production et d’appropriation des richesses. Ce FN agité comme un épouvantail à ceci de confortable qu’il permet de glisser sous le tapis la question première : Quid du Capital. Et tant que nous limiterons nos démarches au CONTRE (fusse le FN) nous n’irons par loin sinon ouvrir précisément un boulevard à ceux que l’on prétend combattre en se trompant de cible le capital avec vous peut dormir sur ses 2 oreilles rien à craindre de cette équipée aux sabres de bois. J'ajouterais que des années d'exercice du pouvoir par la "gôche" à rendu ce mot complètement obsolète et inopérant.

Franchement 5 ans à se faire botter la fesse droite suivi de 5 ans à se faire botter la fesse gauche. Franchement quelle différence ???? Cette "gôche" qui a déserté le terrain de la lutte des classes pour se vautrer dans les délices de la lutte des places ne représente pour le monde du travail aucun intérêt tant elle est traversée par la querelle des égos.


Le 10/06/2014

Humanité de ce jour : « Cette gauche qui veut reprendre des couleurs. Les convergences se cherchent à gauche entre les mécontents de la politique d’austérité gouvernementale. Samedi, une nouvelle initiative 
a rassemblé des « Socialistes affligés », le Front de gauche et les écologistes, dessinant les contours d’une possible alliance « rouge-rose-verte ». Défaut rédhibitoire de la démarche : Elle se construit en conclave par une élite dite « éclairée » et très largement auto proclamée, très, très loin des attentes du monde du travail et surtout sans son implication. La démarche proposée est en fait de « Reconstruire une nouvelle social-démocratie » sur le modèle de Syrisa. Un Syrisa conduit par un Tsipras largement adoubé, certifié par le FMI et la city, au service du capital financier (Tsipras n'hésite pas, par ailleurs à apporter son soutien à Junker (droite fédéraliste) pour la présidence de la commission européenne ???) Mais avons-nous besoin d’une nouvelle social-démocratie ?? J’en doute, une suffit, même si celle-ci est en voie d’épuisement pour cause de dégénérescence au service de la finance. Elections municipales, élections européennes la classe ouvrière aux abonnés absents. Il faudra trouver autre chose ? Et cette autre chose est à rechercher du côté des contenus, qui eux aussi sont aux abonnés absents. L’Europe « sociale », « refonder » l’Europe passe indubitablement par la case sortie. Retrouver tous les attributs de la souveraineté est au cœur des préoccupations d’une classe ouvrière qui, elle, reste fidèle à cette France profanée, violentée par cette U.E qui est construite PAR et POUR le capital, impossible d’en retaillé le costume. Ou bien on dispute le terrain de la nation au FN ou bien nous jouons les ouvreurs pour le compte de Marine pour 2017 ? Voilà la seule question qui vaille. De plus se proposer de sortir de "la politique d'austérité gouvernementale" sans poser la question de l'Europe et de l'€uro c'est vraiment prendre "les enfants du bon dieu pour des canards sauvage"


Le 09/07/2014

Les plus belles pages écrites par le PCF au cours de son histoire furent incontestablement les batailles pour la Paix, pour la décolonisation et contre l'impérialisme. Aujourd'hui mis à part quelques organisations de base, les dirigeants du PCF ne se pressent pas d'y engager le PCF. Ils ont autre chose à faire en cuisine de préparation des sénatoriales, et donc le mot d'ordre c'est "Ne pas trop gêner le libéral-socialo". Ah! Lutte des places quand tu nous tiens. 


Le 04/06/2014

« La réforme territoriale n'affiche pas d'autre ambition que l'austérité accrue conformément aux injonctions européennes » (PCF) Mercredi 4 Juin 2014 Pierre Dharrévilleresponsable de la commission République, démocratie et institutions au PCFZéro pointé mon « camarade !! » l’austérité n’est qu’une résultante. L’objectif central de la réforme territoriale est d’organiser les territoires dans la perspective d’une Europe des « Landers » passant par la liquidation de l’état-Nation. Ce qui devrait être l’objectif central d’un véritable Parti communiste (ce qu’il n’est plu) serait d’organiser l’action pour la défense de la nation et de sa souveraineté. « Seule la classe ouvrière est restée fidèle dans sa masse à la France profanée » voilà un propos auquel nos « Pierre » sont visiblement totalement hermétique. Sur cette question ce n’est plu faire avec les gens MAIS CONTRE LES GENS. En s'enfermant dans ce déni de la nation, le FDG ne fait que jouer les "ouvreurs" pour le compte de Marine Le Pen aux présidentielles de 2017. Cette démarche totalement irresponsable nous emmènent tout droit à la catastrophe. Pour ceux qui souhaitent une analyse d'une tout autre qualité que ce brouet infâme made in "Dharéville"  


Le 03/06/2014

Manif des retraités à Paris, les grands absents : Le FDG - Le PCF tous occupés qu'ils sont par leurs problèmes de salades en cuisine.

FDG organisation sans avenir, qui n'est qu'un cartel d'organisations où tout se décide dans des cénacles obscurs et fermés, très loin de ceux d'en bas, qui ne sont que les distributeurs d'une stratégie élaborée en dehors d'eux et même quelques fois contre eux. FDG incapable structurellement de répondre aux atteintes d'une classe ouvrière qui elle, reste "fidèle à la France profanée" par cette Europe faite pour et par le Capital. La lecture de l'article de Khalfa (Marianne et Monde) me conforte dans l'idée, que décidément, je n'ai strictement rien à voir avec ce porte-parole des couches moyennes en voie de déclassement. Couches sociales qui supplient le capital de leur laisser quelques rares miettes. Car se sont elles qui dans leur égoïsme de classe bénéficient de ces produits technologiques à bas coût dont elles rafolent fabriqués dans les usines chinoises ou du tiers monde. Est Homme celui qui se sent solidaire de tous les autres Hommes. Est Homme celui qui, dépassant ses intérêts personnels est capable de s'élever à l'intelligence de l'intérêt général, du bien commun. Voilà le genre de personnage qui visiblement n'a pas atteind et n'atteindra jamais ce stade d'Humanité. Désobéir aux traités, mais quel "con", un traité on ne peut que l'appliquer ou en sortir"Refonder l'Europe" pourquoi pas, mais cela passe forcément par la case sortie. Dénoncer le TAFTA certes, mais crédibilité égale Zéro. Maastricht, c'était NON A L'EURO qui aujourd'hui se transforme en un excessif plaidoyé pour ce nouveau veau d'or. TCE en 2005, c'était NON pour aujourd'hui aboutir au refus de sortir des traités, donc de l'Europe. Alors le TAFTA, après un NON bruillant, le risque est grand qu'il masque un OUI résigner en attente dans le vestibule des renoncements successifs. Un NON au TAFTA qui n'est pas aussi un NON à cette U.E et à son €uro est totalement incohérent et dépourvu de la plus totale crédibilité. €uro qui dans le cadre du TAFTA pourrait disparaitre au profit du Dollar. Mais évolution normale dans cette U.E qui n'est que la basse-cour des USA, alors pourquoi continuer à faire les oies.


Le 29/05/2014

Avant de partir rejoindre mes camarades de Vénissieux et d'ailleurs, écoute de France-culture au menu Régis Debray de 7h30 à 8h30. Un vrai régal, voilà ce que nous devrions porter, avec l'envie de crier, "allez écouter et sorter urgemment de votre autisme". Arrêtez de bazarder la nation, la souveraineté au FN. Et puis tant pis pour la perte des financements européens du PGE. Oui la nation est une idée neuve, les ringards sont ceux qui veulent la bazarder en se faisant les ouvreurs du FN.

Objectif de la nomenklatura dirigeante du PCF, pour la classe ouvrière et plus largement pour le monde du travail, un impératif mettre le PCF aux abonnés absents. Cela tout en pleurnichant, "Nous te supplions, notre très cher Hollande, revient à gauche" (Ah! bon, il en était partit, et moi qui croyait ingénument qu'il n'y avait jamais été) 


Le 28/05/2014

La victoire des Fralib est d'abord le résultat de l'engagement sans faille des salariés et de leurs organisations. Mais aussi du soutien de tous les instants d'une Fédération CGT restée fidèle aux principes du syndicalisme de classe, à l'opposé du syndicalisme de "l'attaché case" qui gangrène les directions de la CGT. Là aussi, comme aux Européennes, cela sonne le retour en force du fait national. Ou nous prenons en compte cet enjeu majeur ou bien nous serons justement balayés. Avec cette difficulté supplémentaire de devoir reconstruire ce que certains, là haut, ce seront acharnés à démanteler. L'organisation d'assises du communisme, auquel j'ai participé, dans cette entreprise, est tout, sauf le résultat du hazard. 


Le 27/05/2014

Pour les communistes l'enjeu est simple :

Ou bien ils décident collectivement de se réapproprier l'espace abandonné dangereusement au FN de la défense de la nation, des souverainetés nationale et populaire. 

Ou bien Pierre ne perds pas ton temps et le notre, glisse la clé sous la porte cela sera plus digne. Il n'y a pas d'autre issue pour la classe ouvrière que de rester fidèle à la France profanée, vendue à l'encan aux détenteurs du Capital par l'UMPS. Cette classe ouvrière a dit NON, de différentes manières à cette Europe, et à son vecteur de violences sociales, l'€uro. Alors écoutons là ? Sinon nous allons disparaitre pour cause d'inutilité sociale dans une sorte de remake à l'italienne dans le silence et l'autophobie. C'est à se remettre en tas dans la préparation d'un véritable congrès qu'il faut nous mettre. Et un tout petit peu de cohérence, si c'est possible, réclamer la nationalisation d'Alsthom c'est bien, mais cela n'est possible qu'en sortant du carcan des traités. A faire ainsi le grand écart, à vouloir transformer un lion en herbivore (Europe, €uro) conduit le monde du travail à tourner la tête et à regarder ailleurs. Et cet ailleurs peut-être redoutable, je souhaite que l'on n'en porte pas la responsabilité, le PS y suffira très largement.


Le 26/05/2014

Pierre Laurent : "Les résultats sont décevants..." !!. Mais n'y-a-t'il pas là, que le reflet de notre refus de prendre en compte les attentes populaires ? ou même tout simplement notre incapacité d'écouter. N'y-a-t'il pas là, la conséquence, quasi mécanique, de notre adhésion, de fait, à cette Europe du capital. Refonder l'Europe ne peut être entendu, pour les classes populaires, c'est demander à un lion de se transformer en un gentil herbivore. Oui le FN est dangereux parce que tel le loup il avance masqué, porteur d'un langage fait pour tromper et qu'il se nourrit de notre renoncement à défendre les souverainetés nationale et populaire. Les premiers responsables de la montée du F.N, c'est toi, c'est nous. Et si à cela nous ajoutons la cacaphonie du FDG nous avons la totale sur fond d'affontement des egos.



Le 25/05/2014 

Elections européennes : La nature a horreur du vide, communistes, en désertant la lutte pour la souveraineté nationale et populaire nous portons, collectivement, une part de responsabilité dans le score que réalise le F.N. Bien évidemment les dirigeants du PCF en premier lieu. Remettre tout à plat, est une impérieuse nécessité. Il y a là, l'échec d'une stratégie inaugurée par le congrès de Martigues. La Nation est le point nodal autour duquel, la reconstruction d'un PCF au coeur du monde du travail peut et doit s'organiser. Faute de quoi la disparition du PCF est assurée, sinon au point où nous en sommes autant organiser un congrès de Tours à l'envers. NON "camarades" on n'abandonne pas sans conséquence le monde du travail. Il arrive toujours un moment où il faut payer la facture et ce temps est venu.


Le 21/05/2014 

Pour ceux qui ne comprennent pas pourquoi les ouvriers ne votent plus pour le PCF....


Le 20/05/2014

€uro monnaie unique, "En sortir sera certes, douloureux, y rester c'est pire encore". Les trois obstacles érigés par l'€uro monnaire unique :

1- Obstacle politique :

Un état-Nation qui perd sa souveraineté monétaire perd, de fait, toute souveraineté. Il ne saurait y avoir de peuple souverain sans souveraineté monétaire. L'€uro monnaie unique n'a de cohérence que dans la perspective d'une Europe fédérale conduisant à la liquidation des états-nations (L'acte 3 de la décentralisation s'inscrit dans ce schéma). L'€uro monnaie unique en dessaisissant le peuple de sa souveraineté monétaire est un obstacle au développement des coopérations et des solidarités. S'accrocher mordicus à l'€uro n'est-ce pas in-fine accepter la liquidation des états-Nation ? La première raison de rejeter l'€uro monnaie unique est d'abord et fondamentalement une question de souveraineté populaire et nationale

2- Obstacle économique :

Les économies, les droits sociaux, l'histoire sociale des différents pays composants la zone €uro sont de fait HETEROGENES. Prétendre faire fonctionner cet ensemble disparate sous la férule d'une monnaie unique est, de fait, faire preuve de la plus totale irresponsabilité. L'€uro est l'instrument de domination du capital allemand sur le reste de l'€urope. Ce que la Wermach n'a pas réussie l'€uro peut le permettre. Tous les pays ont besoins de réguler leurs échanges avec le monde extérieur deux outils s'offrent à eux.

  A- Par le taux de change, en visant conformément à la charte de La Havane de 1948 l'équilibre des échanges

  B- Par le coût du travail. (En fait le travail à un prix, les profits étant largement un côut indu)

La deuxième raison de rejeter l'€uro monnaie unique est dans le refus que le travail salarié soit la variable d'ajustement. Refuser de sortir de l'€uro, c'est accepter, de fait, que la régulation s'opère en faisant du prix du travail la variable d'ajustement. 

3- Obstacle sociologique : le PCF est totalement à contre pied de ce qui constitue sa base sociale :

70% de la classe ouvrière est pour la sortie de l'€uro et de l'Europe. Pour un Parti communiste, il y a là, un problème majeur, qu'il devra bien, à un moment ou à un autre affronter. Un tel divorce avec sa base sociale ne peut, qu'à terme provoquer comme en Italie à sa disparition.

Mais peut-être pour certains dirigeants du PCF rêvent-ils de rompre avec cette classe ouvrière (des galeux) après avoir rompu avec ce qui fait l'histoire et la singularité du parti communiste français ?? C'est du moins ce que je ressens à la lecture d'un certain Patrick incapable de prendre en compte le réel, tellement il est hynoptisé par son nouveau dieu €uro en renvoyant au rencars le fait national et la nécessaire, l'indispensable souveraineté des peuples sur leur devenir. Le prototype même de celui qui a franchit sans état d'âme la barricade.  

Pour prendre connaissance des commentaires que sucite ce texte voir sur le site Lepcf : http://lepcf.fr/Pour-ceux-qui-ne-comprennent-pas 

Le 12/05/2014

Des journalistes "otanisés" vêtu de "battle dress" fantassins de l'avant de l'OTAN dénoncent l'utilisation des chars à Pékin et dans le même temps et le même mouvement approuvent, de fait, l'utilisation non seulement de chars, mais aussi d'artillerie, d'hélicoptères de combat contre des populations ukrainienne qui n'imaginent pas leur avenir dans l'intégration au sein d'une U.E simple vecteur de la domination américaine en Europe, qui n'accepte pas de recevoir des ordres d'un pouvoir issu d'un "coup d'état" violent organisé par la triade USA, U.E, OTAN. D'un pouvoir qui ne doit celui-ci qu'au bon vouloir de l'ambassade des USA à Kiev. Ces "journalistes", du moins ceux qui apparraissent sur le devant de la scène qui comme beaucoup trop "d'intellectuels" se placent automatiquement dans un réflexe pavlovien du côté du manche, du côté du dominant. Dénoncant la propagande là-bas, sans s'interroger une seule seconde sur le fait qu'ils ont la même pratique et que eux aussi font dans la propagande. Propagande qui se mesure au fait que l'autre n'y a pas sa place. Un journaliste de France (in)Culture maniant soit le mensonge ou l'auto intoxication qui dénoncait la remise en  cause par la Russie des frontières issues de la seconde guerre mondiale en passant à la trappe le fait, que précisemment la Crimée était russe en cette année 44. Rattachée par Kroutchev à l'Ukraine en signe d'amitié en 1954. Alors que l'Europe, à elle aussi révisée ces mêmes frontières (Tchécoslovaquie, Yougoslavie) et pour la Yougoslavie à coup de bombes et de missiles. Fait ce que je te dis de faire, ne fait pas ce que je fais telle semble être la devise "occidentale" à l'adresse, non seulement de la Russie, mais plus largement du reste du monde. 


Le 07/05/2014

A propos du billet de José Fort : Unitaire pour deux ça suffit ! Sauf que dans ce merdier, nous aussi avons nous aussi notre part de responsabilités. Dans l'échec d'une stratégie qui manifestement est en train de finir dans le ruisseau ce n'est pas seulement la faute de l'autre, trop simple. Ce qui est en train de se produire était inscrit en quelque sorte dans les "gênes" du FDG. Ce sera toujours le cas des constructions hors sol, du haut d'état-major largement auto proclamé. C'est toujours par les fondations que l'on construit une maison. Et cette construction doit prendre en compte les attentes de ceux qui sont notre vivier naturel ? La classe ouvrière, 30% des français pour la sortie de l'Europe et de l'€uro, mais une large majorité dans la classe ouvrière. Rassembler sans prendre en compte ce réel, c'est in fine renoncer à rassembler. Rassembler, mais nous en sommes bien totalement incapable, il faudrait déjà commencer par rassembler les communistes. Or nous sommes face à une nomenklatura "dirigeante" incapable de faire autre chose que de nous redescendre les consignes ou autres feuilles de route dont l'impression est forte qu'ils émanent de Terra Nova. Conséquence une masse de communistes se retire sur la pointe des pieds. Je ne vois pas de quoi se réjouir de la caricature de consultation qui c'est déroulée en Gironde, moins de 50% des cotisants (seuls en droit de voter, en fait des non cotisants ont votés) et 30% des votants qui n'ont pas, d'une manière et d'une autre souscrit au torchon qui nous était proposé. Sans compter les refus manifestés par des communistes de participer à ce qu'ils considèrent comme une mascarade. Encore un effort camarades et nous finiront comme les italiens pour cause de trahison de nos "élites" dans le silence des communistes paralysés dans leur autophobie.


Le 05/05/2014

Se refuser à sortir de l'€uro, c'est in fine, se refuser à envisager une sortie du capitalisme comme nécessaire. Sortir de l'€uro pour sortir du capitalisme. Refuser la sortie de l'€uro c'est se condamner à la servitude volontaire. C'est clairement se comporter en simple vecteur de domination du capital sur le monde du travail. N'est-ce pas finalement considérer le capitalisme comme indépassable ?


Le 03/05/2014

L'Ukraine s'enfonce dans la guerre civile. La direction OTANO embleded du PCF est aux abonnés absents. Voilà les conséquences du financement du PGE par les institutions européennes : Un fil à la patte, donc incapacité à dénoncer les menées impérialistes. Impérialiste, mot qui a disparu du vocabulaire de la nomenklatura pour cause de nécessité de d'être U.E et socialo compatible, c'est à dire en état de servitude volontaire. A lire ou relire la déclaration de la section du PCF du Bassin d'Arcachon du 17/03   


Le 02/05/2014 

Manifestation le 1 Mai à Bordeaux : Le sieur Mélenchon a dû se mélanger les crayons avec le calendrier électoral. Le luxueux camion qui s'est inséré dans la manifestation était visiblement destiné à servir pour les élections présidentielles de 2017. Le culte de sa propre personnalité élevée à la hauteur de la statue du commandeur. Le FDG ramené à sa simple personnalité, le JE découlinant sans retenu. Ses partenaires de chambré tout juste ramener au statut de paillasson, ignorés, voir méprisés. En un mot voilà quelqu'un qui se croit providentiel, le messie en quelque sorte. Alors si vous êtes un communiste qui se respecte et qui exige qu'on le respecte le 25 Mai faites en sorte que le dit personnage se prenne ce qu'il mérite : UN RÂTEAU. Abstention, vote blanc ou nul, c'est au choix. Et puis à quoi peut bien servir d'envoyer un élu inutile dans un parlement qui ne sert à rien, sauf à mettre en cause nos souverainetés.


Le 30/04/2014

Si vous avez une maison à contruire, surtout éviter l'entreprise FDG fondée par M.G.B et J.L.M. De très mauvais maçons, ils montent le toit avant les murs et surtout avant les fondations. Et bien évidemment tout cela ne peut que se casser la gueule. 


Le 29/04/2014

A propos d'un débat ouvert dans l'Humanité sur la séquence électorale écoulée. Première remarque, pour l'essentiel ceux qui produisent des contributions aux débats, limitent leur champ de réflexions au seul champ institutionnel. Il y a là, le résultat d'une lente, mais certaine dérive du PCF en parti d'élus. Pour ceux-ci, la place dans l'institution prend inévitablement le dessus sur les enjeux des affrontements de classes. Ce qui conduit très vite à limiter son champ d'interrogations aux seuls paramètres d'un rassemblement politicard, préoccupé par les seules contructions d'appareils, de prébandes, de sommets où ne peuvent que s'affronter les "egos" où le seul enjeu est la place dans le système intitutionnel existant, donc de fait sans véritable volonté de le mettre en cause. Et si notre dérive en dégénérescence n'était pas à rechercher ailleurs que dans le système des alliances, mais bien plutôt, dans notre incapacité ou absence de véritable volonté de prendre en compte les attentes sociales des classes populaires ? Et arrêtons de dire que ce divorce n'est que le résultat d'une incompréhension de leur part, et de la notre un manque de pédagogie. Arrêtons de prendre les classes populaires pour des demeurées auxquelles nous devons apporter la lumière. Et mettons-nous plutôt à leurs écoutent. Ce n'est évidemment pas la bouillie à chats servi par la tribu Boccarra qui nous aidera à avancer (Tribu, mais pas qu'elle, qui est dans une recherche effrainée d'une réponse technocratique à un problème fondamentalement politique). Mauriac déclarait au lendemain à la libération "Seule dans sa masse, la classe ouvrière est restée fidèle à la France profanée". Ce constat reste plus que jamais d'actualité, car c'est bien la question de la souveraineté qui est au coeur des interrogations et la trahison des "élites" sur cette question, y compris dans son versus dit "communiste" est évidente. Le refus des dirigeants actuels du PCF de répondre à cette attente, fait UN, le jeu inespéré du FN, pour ne pas dire, ses alliés de fait, pour cause de désertion. DEUX nous conduit à l'inutilité pour le monde du travail qui préfère se réfugier dans l'abstention. Abstention qui est un fait politique majeur. Ce qui dans un scénario à l'italienne ne peut que conduire le PCF à sa disparition justifiée pour cause d'inutilité pour les classes populaires. Les stratégies dite de Front, d'états généraux de la gauche ne sont que des raccourcis. Rassembler, en bas, et d'abord sur les lieux de travail, ouvrir une véritable perspective de sortie du capitalisme, être porteur d'un projet, d'une véritable visée, voilà autant de moyens de produire du rassemblement. Il est à remarquer que dans cette phase nous voyons proliférer ce que Paul-Vaillant Couturier appelait à son époque les jeteurs de mots, où l'incantatoire tiens lieu de ligne politique subsitue à l'absence de véritable visée stratégique.


Le 28/04/2014

Chine : 30 000 des 40 000 ouvrier(e)s d'une usine Taïwanaise implantée en Chine cesse le travail pour exiger que l'employeur paie les "cotisations sociales". Après 3 semaines de grève ceux-ci obtiennent satisfaction. En France le capital exige de ne plus payer les "cotisations sociales", le PS en conformité avec toute son histoire se couche et répond positivement aux exigences du dit capital. Les salariés français eux, se font dépouillés de leur système de protection sociale tout en restant l'arme aux pieds. Mais reconnaissons à leur décharge qu'aucune force politique ne présente, pour le moment, une véritable alternative. Alternative qui pour être crédible ne peux que s'articuler qu'autour de 4 exigences :

- Sortie de l'U.E machine de guerre du capital contre les salariés

- Sortie de l'€uro vecteur essentiel de cette domination

- Sortie de l'OTAN instrument de mondialisation de la violence (partout où l'OTAN intervient la situation est TOUJOURS pire après qu'avant

- Sorti de l'Alliance atlantique qui n'est que le vecteur politique de l'OTAN 

Conséquence de cette absence pour le 25 mai, c'est au choix : Abstention, vote blanc, vote nul


Le 17/04/2010

Les bulletins de vote sont enfin retrouvés, consultation le 24/04. Pour simplement valider les choix auquel nous n'avons pas en aucune manière été associés. Faut être sérieux, il y a la tête, et nous, nous ne sommes que les jambes c'est OUI ou NON, cela fait plutôt court en matière de démocratie. Quand à être consulté sur ce qui se veut un programme. Alors là, vraiment vous exagérez, vous n'y penser pas, ce n'est pas pour vous, c'est le domaine réservé à ce qui se veut les "têtes" de là haut. Alors OUI tous au RDV du 24/04 pour le bal des cocus. Après cela, comment vous étonner qu'un grand nombre s'abstiennent ? brouillard complet, visibilité nulle. Les couches populaires devant l'absence de prise en compte de leurs attentes, de leur désir de souveraineté seront bien évidemment aux abonnés absents d'une manière ou d'une autre (abstentions, votes blancs ou nuls). Voilà la conséquence des réponses à caractères technocratiques (rôle de la BCE) à un problème fondamentalement politique, à une véritable exigence de souveraineté. Tout simplement il n'y a pas de souveraineté possible sans souveraineté monétaire. A moins que l'objectif soit d'attacher pieds et poings liés les classes populaires aux exigences du capital, alors là, pas de doute c'est le bon chemin.  


Le 16/04/2014

Avis de recherche ?Auriez-vous trouvés les bulletins de vote pour que le communiste de base, bien qu'ils ne soient pas basiques puissent exprimer par son vote son appréciation ? Sur le programme du FDG et sur les listes FDG pour les élections européennes. Et si cette consultation est à risque pourquoi ne pas glisser cela sous le tapis ??? Du genre cacher ce sein que je ne saurais voir.


Le 08/04/2014

"Souverainiste" est le vocable utilisé pour désigner à la vindicte, ceux pour qui la nation et sa nécessaire souveraineté sont encore des concepts opératoires, le cadre référent d'exercice possible de la démocratie. Démocratie qui a besoin pour vivre et s'épanouir de la proximité, de la prise en compte des identités. Voilà qui pose question sur les conceptions de la démocratie qu'ont ceux qui se font les vecteurs de ce qui se veut la stigmatisation des ringards, des dépassés de la "modernité" !!!, voir des suppôts de Satan (Le FN). De quoi est le nom cette curieuse démocratie qui ne serait pas souveraine ??? Souveraineté qui est à la base de la nécessaire mise en oeuvre de véritable coopération. Pas de coopération possible sans souverainté. Sans souveraineté monétaire, il n'y a tout simplement pas de souveraineté DU TOUT.  Mettre en échec les politiques d'austérités, sans retrouver cette souveraineté là, c'est, à tout le moins, se moquer du monde, des catégories populaires en particulier ou être en dangereux fumeur de moquette. De ce point de vue l'U.E est bien l'obstacle à la souveraineté démocratique. Un verrou à faire sauter, pour retrouver le plein exercice de notre souveraineté. La proposition d'un nouveau PDG (Tsipras) à la présidence du conseil d'administration de l'Europe du capital (Commission européenne) ne changera rien à l'affaire, à moins que la stratégie à mettre en oeuvre soit d'accompagner les politiques de redéploiement du capital, c'est à dire tel les bourgeois de Calais, de se mettre à son service. Dans ce cas Tsipras est effectivement un bon candidat, il est déjà adoubé par le FMI, le patronat grec, et il rassure les USA, près à collaborer avec les sociaux démocrates qui eux-même collabore avec la doite. La boucle est bouclée, ce qui ne me rassure pas du tout. Mais y-a-t'il sous-jacent, en contre-bande l'idée rampante d'organiser à terme, un congrès de Tours à l'envers. (Le PGE n'est, de fait, qu'un instrument visant à l'intégration du monde du travail aux objectifs du capital en Europe. Ne pas oublier que ce même PGE est minoritaire au sein du groupe GUE). Le 25 Mai abstention citoyenne, vote blanc ou nul, comme premier acte de manifestation de notre volonté de retrouver la pleinitude de notre souveraineté. La souveraineté cela ne se partage pas, cela s'exerce.


Le 04/04/2014

Européenne FDG : C'est mal parti ou plutôt cela risque de ne pas arriver, la conception du rassemblement vue par le P.G empreinte, fortement, à l'ancien régime (Oui celui d'avant 1789) Le Tiers état (PCF) 1 voix, le clergé (PG) 1 voix et la noblesse (Ensemble) 1 voix. Je me demande à quoi sert cette foire d'empogne avec en perspective 60% d'abstentions aux européennes. Ce que veut le monde du travail, c'est le respect de son NON de 2005. U.E et €uro : BASTA et 25 mai allons à la pêche.  


Le 02/04/2014

Europe de la "conccurence libre et non faussée" : Directions du PCF/PGE et de la CGT/CES mettent les bouchées doubles pour faire entrer de force le monde du travail dans le carcan européen sous contrôle du CAPITAL. Les classes populaires d'en bas, elles n'émargent pas aux fonds européen. Rien de plus urgent que de déserter leurs RDV U.E intégrées. U.E et son €uro arme de destruction massive des droits sociaux : BASTA.

Le 25 mai allez en ballade, inutile de voter pour des députés qui ne servent à rien. Hollande (Le caniche des USA) peut-il changer de politique ? NON. Aucune politique économique, aucune politique sociale POSSIBLE sans retrouver tous les attribus liés aux souverainetés populaire et nationale. Le FDG est-il en capacité de mettre en oeuvre une autre politique ? NON. Lui aussi se refuse à remettre en cause cette Europe du CAPITAL. Il se met de ce fait, en incapacité de faire mieux, au risque de faire pire. Refonder l'Europe : O.K, Chiche, mais cela passe inévitablement, dans un premier temps, par la nécessité de prendre rapidement la porte de sortie. OUI il y en a une à gauche. Sortir de l'€uro serait douloureux, mais y rester est pire. Un Tsipras PDG du conseil d'administration de l'U.E du capital n'y changera rien, d'autant plus, qu'il est largement cornaqué par ses amis du FMI. Celui que le patronat grecque trouve acceptable, raison essentielle pour ne pas en vouloir. (Syriza : « La force de réserve de gauche » du capitalisme.) 


Le 02/04/2014

EUROPE

Europe de la "conccurence libre et non faussée" : Directions du PCF/PGE et de la CGT/CES mettent les bouchées doubles pour faire entrer de force le monde du travail dans le carcan européen sous contrôle du CAPITAL. Les classes populaires d'en bas, elles n'émargent pas aux fonds européen. Rien de plus urgent que de déserter leurs RDV U.E intégrés. U.E et son arme de destruction massive des droits sociaux : BASTA.

Le 25 mai allez en ballade, inutile de voter pour des députés qui ne servent à rien. Hollande peut-il changer de politique ? NON. Aucune politique économique, aucune politique sociale POSSIBLE sans retrouver tous les attribus liés aux souverainetés populaire et nationale. Le FDG est-il en capacité de mettre en oeuvre une autre politique ? NON. Lui aussi se refuse à remettre en cause cette Europe du CAPITAL. Il se met de ce fait, en incapacité de faire mieux, au risque de faire pire. Refonder l'Europe : O.K, Chiche, mais cela passe inévitablement, dans un premier temps, par la nécessité de prendre rapidement la porte de sortie. OUI il y en a une à gauche. Sortir de l'€uro serait douloureux, mais y rester c'est pire. Un Tsipras PDG du conseil d'administration de l'U.E du capital n'y changera rien, d'autant plus qu'il est largement cornaqué par le FMI. Celui que le patronat grecque trouve acceptable, raison essentielle pour ne pas en vouloir. (Syriza : « La force de réserve de gauche » du capitalisme.)


Le 30/03/2014

ELECTIONS MUNICIPALES

Les mutations du langage du P.S un soir d'élections "Les succès du parti socialiste" mais pour les municipales, c'est plutôt ce soir  "La défaite de la gauche". D'ailleurs, il n'a pas tout à fait tort, dans la mesure où certains incapable d'assumer ne serait-ce qu'une prise de distance avec cette variante de la "droite" se mangent eux aussi un râteau. Les pertes pour le P"c"F sont largement la conséquence de la stratégie du cul entre deux chaises, le rendant par la même très largement illisible pour le monde du travail. 

Communiqué de la direction du PCF : 

Autisme confirmé, la stratégie de l'autruche poursuit ses dégats " ... riposte à la droite pour un changement de cap à gauche...." Il n'y a pas pas changement de cap possible si les questions de l'Europe et de l'€uro ne sont pas mises sur la table. La manifestation du 12 avril est, de ce point de vue dérisoirement inutile. Dénoncer le traité transatlantique que l'on finira par accepté (à l'exemple de l'€uro) ne peut donner qu'une seule envie, faire du 12 avril un jour utile en faisant autre chose. En fait cette manif n'a qu'un seul objectif assurer la promotion le l'homme du FMI au sein du PGE Alexis Tsipras pour la présidence de la commission européenne (vulgaire conseil d'adninistration du capital). Un impératif pour un parti communiste prendre en compte les attentes du monde du travail qui lui ne veut plus de cette Europe du capital et de son arme de destruction massive des droits sociaux qu'est l'€uro. Cette classe ouvrière qui elle, reste fidèle à cette France profanée, contrairement aux "bobos" qui on envahit les directions du PCF. Ce monde du travail qui reste attaché lui, aux principes des souverainetés populaire et nationale. C'est bien toute la stratégie du PCF qu'il nous faut réinterroger, faute de quoi nous finirons comme les communistes italiens, à la poubelle. En effet on mesure l'efficacité d'une stratégie politique à sa capacité à atteindre les objectifs qu'elle se donne. De ce point de vue l'échec est patent. Par ailleurs les communistes qui ont su se placer dans une démarche plus autonome par rapport au PS ne s'en tire pas si mal. La stratégie du PCF, du fait de son manque d'autonomie par rapport au P.S et à son enchainement à l'Europe du Capital au travers du PGE rend le PCF illisible, gommant le caractère de classe qu'il a pu avoir. PGE qui est de fait, un instrument, parmi d'autres, pour enchaîner le monde du travail aux objectifs du capital. Faute de cette démarche autonome il est inévitable de prendre en même temps que le PS le râteau en pleine gueule. L'essentiel dans l'analyse n'est pas à rechercher du côté de ceux qui ont votés (souvent en trainant les pieds) MAIS BIEN POURQUOI LE MONDE DU TRAVAIL DANS SA MASSE N'A PAS VOTE ? Et arrêtons avec les litotes du genre "C'est une question de com, ils n'ont pas compris ????". Ce qui est une autre manière de cultiver le déni, sinon le mépris à l'égard des couches populaires. Le coeur de métier d'un parti communiste est précisemment dans ces catégories, à force de distance prise nous finissons par être três au-delà de l'horizon des classes populaires. 


Le 28/03/2014

ELECTIONS MUNICIPALES

H.D "Aux urnes pour peser à gauche, la droite progresse, le FN menace". mais le P.S casse et le PCF/PGE est, pour les couches populaires, aux abonnés absents. Comme pesée à gauche il faudrait réfléchir à faire mieux, parce que là, c'est inefficacité totale garantie.


Le 24/03/2014

ELECTIONS MUNICIPALES

Enseignement essentiel de ces élections : Le refus de TOUTE LA GAUCHE de répondre aux attentes des couches populaires a produit ses effets tout à fait prévisible : Montée du FN et accroissement de l'abstentionnisme. Voilà les conséquences des abandons dans lequel nous avons laissé le monde du travail. Cette plante vénéneuse qu'est le FN ne fait que prospérer sur le fumier que nous laissons à sa disposition. Tas de fumier largement alimenté par un PS qui a fait de Gattaz son véritable premier ministre bis. On n'abandonne pas impunément le monde du travail, l'espace de la NATION, de la SOUVERAINETE, points d'ancrage fondamentaux et traditionnels du PCF sans qu'il y ai une lourde facture à payée. Un PCF qui ne replace pas au centre de son projet le MONDE DU TRAVAIL, LA NATION, LA SOUVERAINETE, y compris dans sa déclinaison monétaire est condamner à disparaitre pour cause d'inutilité pour le monde du travail. La nature ayant horreur du vide, les espaces que nous avons délaissés ont été aussitôt occupés par le FN, c'est en ce sens que nous portons une part de responsabilité dans ce résultat.


Le 23/03/2014

Acte de censure inqualifiable, cela ne se passe pas en Russie, mais ici en FRANCE sur Antenne 2. Pas d'accès à la fonction replay de l'intégrale de l'émission de " Ce soir ou jamais " du vendredi 21 Mars 2014. Peut-être que Jacques Sapir et Emmanuel Tood sont intervenus rudement à propos de l'Ukraine, la légalité, l'illégalité, les néo-nazis, la Crimée. Est-ce une raison suffisante pour mettre le baillon. Ce matin la plupart des commentaires indignés que l'on trouvait hier sur le site d'Antenne 2 ont été tout simplement virés, censurés, mis à la poubelle. Mais peut-être aussi parce que la poupée Barbie (Elisabeth Guigou) a été bousculée.  


Le 21/03/2014

Stiglitz : « Sortir de l'euro, c'est douloureux, y rester c'est pire ! »


Le 20/03/2014

Pas de souveraineté populaire sans souveraineté monétaire, mère de toutes les souverainetés. Renoncer à la souveraineté monétaire, c'est renoncer à toutes souverainetés. Adhérer à l'€uro c'est accepter la logique qu'il porte, c'est-à-dire se diriger vers une Europe fédérale liquidant les états nations.


Le 18/03/2014

Ecoute ce jour de l'émission de Daniel Mermet sur France Inter à propos des municipales à Hénin-Beaumont. Cet écoute permet de mesurer, concrètement, que le refus de la part des dirigeants du PCF de prendre en compte les attentes du monde du travail à pour effet de jeter les catégories populaires dans les bras du FN.  


Le 17/03/2014

Pour l'essentiel, (heureusement il y a, quelques rares exceptions, mais pas là où on devrait les trouver) "les journalistes occidentaux" sont embleded aux forces spéciales d'intervention de l'U.E, OTAN

Commentaire annexé à l'article de " Référendum de Jacques Sapir" 

A la lecture decet articleet de celui de Jean Geronimo "La révolution, d'Ukraine, et après ? Les enjeux du référendum". Jean Geronimo On mesure avec tristesse combien les communiqués du PCF sont d'une affligeante médiocrité. Ils se refusent, de fait, à dénoncer "le coup d'état" des fauteurs de guerres U.E USA (OTAN). Evidemment dénoncer l'U.E cela pose tout de suite la pertinence de rester dans cet instrument au service de l'OTAN, donc des USA (HD de cette semaine Patrick Le Hyaric commet l'exploit de pondre un teste sur l'Ukraine sans dénoncer le rôle des Etats-Unis. Puisqu'il est, avec d'autres incapable de voir que les méthodes de déstabilisation des états par les Etats-Unis se répètent et se ressemblent dans les techniques utilisées (Rôle des snipers) Ces méthodes mises en oeuvre en, Irack, Libye, Syrie, Afrique, Venezuela après avoir été appliquées au Kosovo. L'impérialisme US se sent menacé dans sa domination à terme. Leur puissance relative ne peut qu'aller en reculant. Ils veulent mettre en échec toutes tentatives de construire un monde multipolaire. C'est cet affaiblissement qui les rend d'autant plus DANGEREUX.

A comparer avec :

- LaDéclaration de 25 organisations de jeunesse communiste sur les événements en Ukraine

- LaUkraine : La crise ukrainienne point par pointBernard Frédéric 

« Ce sont des fascistes », le leader de la gauche allemande dénonce le soutien de Merkel à un gouvernement illégitime- Gregor Gysi (à droite), député leader du groupe de gauche "Die Linke"


Le 16/03/2014

Pour la doxa occidentale le référendum en Crimée est illégale. Pourquoi le coup d'état armé qu'U.E, USA (OTAN) ont organisés, lui, serait-il légal ????


Le 15/03/2014 

Après avoir aidé à porter au pouvoir des Néo-Nazis à Kiev, l'impérialisme allemand relève la tête avec arrogance. Lui qui grâce à l'€uro-Mark a réussi ce tour de force de réaliser ce que la wermach n'a pu faire.

Le 25 Mai Européennes : Abstention, vote nul, jour de pêche ou de promenades, comme premier pas pour sortir de cette machine de guerre (l'U.E) contre le monde du travail.


Le 14/03/2014

« Nous assistons à une énorme partie géopolitique dans laquelle l’objectif est la destruction de la Russie en tant qu’opposante géopolitique aux Etats-Unis ou à l’oligarchie financière mondiale [.] La réalisation de ce projet va de pair avec le concept de domination mondiale menée par les Etats-Unis. »  - Vladimir Yakounine, ancien haut diplomate russe (Le nouveau siècle américain. A lire la stratégie du chaos de Naomi Klein)

« L’Histoire montre que partout où les Etats-Unis font de l’ingérence, le chaos et la misère s’ensuivent. » - Kalithea, comments line, Moon of Alabama

La stratégie de NI, NI ou de renvoi dos à dos de la direction du PCF et de l'Humanité les conduits inévitablement à se retrouver de fait dans les fourgons de l'OTAN. Puisqu'ils sont incapables d'appeler un chat, un chat et d'appeler un coup d'état armé, un coup d'état armé. A ce niveau de renoncement, ce n'est plus un fil à la patte, mais un écheveau.


Le 13/03/2014

Hollande : Le rattachement de la Crimée est une « inacceptable annexion ». Ah ! Oui et pour Mayotte, tu fais quoi "flambie" ? et pour le Kosovo tu fais encore quoi ? Vraiment tu n'as aucun sens du ridicule ? Pitoyable qu'elle est la marionette d'Obama

L'U.E fait la démonstration de son état de servilité à l'égard des USA chaque jour elle fait la démonstration qu"elle n'est qu'une machine de guerre contre les peuples (jusqu'à organiser un coup d'état à Kiev pour débarquer celui qui ne se soumet pas). Ceux qui prétendent "refonder" cette "horreur", sont de toute évidence soit des fumistes, soit des naïfs, soit des appointés, soit des asservis. Et en tout état de cause, dans le cadre du combat CAPITAL-TRAVAIL, ils se placent consciemment ou non du CÔTE DU CAPITAL.

Le 25 Mai dans la marche d'un peuple retrouvant sa souveraineté, aux élections européennes : ABSTENTION CITOYENNE. Pourquoi avoir des élus qui de toute façon NE SERVENT qu'à nous enchaîner. (dernier sondage 58% des français déclarent avoir choisi l'abstention, soyons à leurs côtés)


Le 28/02/2014

Chiffres du chômage, bilan de François Hollande: Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français était l'invité, jeudi matin (27/02), de BFMTV et RMC

Commentaire de B.T : Voilà un gentil garçon, bien propre  sur lui, mais qui a incontestablement des problèmes avec une vision du monde fantasmée, peut-être un problème de lunettes ? Si vous lui confié votre maison en garde, vous courrez les plus grands dangers. En effet, en cas d'incendie, ne compter pas sur lui pour appeler les pompiers.

Réduire les politiques mises en oeuvre à un choix de Hollande, c'est vraiment lui faire beaucoup d'honneur. L'essentiel, sinon la totalité des politiques mises en oeuvre le sont hors du cadre national, dans les salons feutrés de Washington, Bruxelles, du FMI. Ne pas remettre en cause les lieux où ces politiques sont conçues et mises en oeuvre, est révélateur d'une cécité ou d'un autisme inquiétant. Ces lieux sont connus de tous, les travailleurs dans leur masse les ont identifiés. C'est cette structure, dont le caractère fascisant éclate aux grands jours, qui doit être remise en cause.  Croire que l'on peut "Refonder" cette monstruosité qu'est l'U.E, sans au PREALABLE en sortir, c'est ce moquer du monde, du monde du travail en particulier ou être un dangereux fumeur de moquette. 

- Etats-Unis, U.E (OTAN) interviennent pour organiser un coup d'état qui débarque le président élu parce qu'il a refuser de souscrire à un acte de soumission : Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Ukraine : Des communistes sont torturés :Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Bosnie, l'U.E menace d'envoyer des troupes pour réprimer la révolte sociale : Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Etats-Unis, U.E (OTAN) interviennent pour déstabiliser le Venezuela :Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Etats-Unis, U.E (OTAN) interviennent pour détruire l'état Syrien (120 000 mercenaires financés par ces bien curieuses démocraties que sont Le Qatar et L'Arabie Saoudite) : Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Etats-Unis, U.E (OTAN) ont détruit la Libye : Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- La France intervient en Afrique pour le compte des Etats-Unis, U.E (OTAN) et mais aussi d'Areva :Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Les ouvriers de l'industrie automobile savent qu'ils sont sur une trajectoire qui conduit dans 5 ans à la disparition de l'industrie automobile en France Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- Les ouvriers de l'industrie aéronautique savent qu'ils sont sur une trajectoire qui conduit dans 10 ans à la disparition de l'industrie aéronautique en France : Pierre lui ne voit rien, ne dit rien

- La nation est menacée dans son existence par la landérisation de l'Europe (Europe des régions par destruction des états nations au profit d'Euro-régions) : Là je ne dirais pas que Pierre ne voit rien. Mais plus grave là, il précède et accompagne (Voir le document adopté au congrès du PGE et le vote sur la charte des langues régionales)

- En 2005 le vote des français a été foulé aux pieds, le sentiment de ne pas être écoutés, méprisés grandit. La désertion des urnes aux européennes sera massive, pas écouté de la droite, du PS, mais aussi du FDG et du PCF. Notre crédibilité est proche de zéro nous soutenons aujourd'hui ce que nous condamnions hier (Maastrich et l'Euro, 2005 et le TCE) Problème cela se voit. Ce qui jette un lourd voile de doute sur notre volonté de nous opposer au traité transatlantique que nous approuverons évidemment demain. 

En fait la gauche, c'est quoi aujourd'hui ???? Objet de nature non identifiable, sinon très vague valeur culturel qui ne veut plus rien dire. On dit de quelqu'un de gauche qu'il est maladroit, désormais ce serait plutôt, bienadroite


Le 26/02/2014

Ukraine : Deux oligarchies face à face (PCF) 

Gilles Garnier, responsable Europe du PCF

Je me suis interrogé si ce communiqué faux cul méritait sa place sur le site, un torchon fait pour ne pas prendre parti. C'est vrai prendre parti cela neccécite un courage politique qui là fait visiblement défaut. Les ingérences dans les affaires intérieures des Etats-Unis, de l’U.E, de l’OTAN que nenni !!! Les menées néo-nazis !!!.  Et oui, il y a là toute la contradiction de la position du PGE/pcf. Comment prétendre s'employer à refonder une institution qui n'hésite pas à organiser un coup d'état contre un gourvernement élu? parce qu'il n'obéit pas à ses injonctions et dans le même temps nous sommes, de fait, hors jeu pour dénoncer les dérives fascisantes qui métastase l'U.E? On se donnant pour objectif une "refondation" de ce machin nous nous condamnons à avaler des couleuvres. Surtout pas se mouiller semble être  le mot d'ordre. C'est de la lâcheté politicarde n'ayant que des objectifs alimentaire. 

IL EST INDECENT, INDIGNE, HORS DE TOUTE PRINCIPES ETHIQUES DE NOUS PROPOSER DE RESTER DANS UNE TELLE STRUCTURE DE NATURE FASCISANTE. 

Gilles Garnier se comporte là? comme en porte-flingue de Catherine Asthon (Les interventions U.E-USA-OTAN en Ukraine valent aussi pour le Venezuela, la Syrie, la Libye, l'Irak, le Mali, la République Centre Africaine, la Yougoslavie, l’Afghanistan, le Pakistan, (où les USA ont recours à la pratique des exécutions extra-judiciaires par drones interposées et l'Algérie (ingérences en préparation).  

OUI "CAMARADES" L'IMPERIALISME CELA EXISTE, CE N'EST PAS UNE LUBIE ET MEME PLUS QUE JAMAIS. L'ORAGE TONNE? IL NE SERT A RIEN DE JOUER LES AUTRUCHES)

Ukraine : Au moins Mélenchon lui, à un point de vue que je partage, pour une large part. Pour le PCF Pierre Laurent, Vénézuela, Ukraine, est aux abonnés absents,  (serait-ce à cause de sa fonction de président de ce machin qui s'appelle PGE?) Les communiqués produits par la direction du PCF, sont de toute évidence, d'une affligeante soumission à la doxa occidentale, à l'idéologie de la classe dominante. Pourquoi sommes-nous incapable de produire de telles déclarations? Quel est le fil à la patte qui nous empêchent de dénoncer les ingérences U.E-USA-OTAN? Serait-ce la lutte des places en cours, donc ne pas fâcher cette variante de la droite qu'est le PS? Dans les communiqués du PCF les ingérences du couple U.E - Etats-Unis (OTAN) sont délibérément ignorés. Cela traduit de sa part une forme de trahison au regard de l'histoire de ce qu'ont été les engagements anti-impérialiste qui étaient ceux du PCF. Engagements anti-impérialistes qui restent largement portés par les militants de base du PCF qui eux n'ont pas renoncés. Pierre Laurent est-il atteint de cécité ou d'autisme ?? Aveugle à ce point, il faut le faireRaul Castro : « Le Venezuela est la cible d'actions subversives des USA et de l'UE », Cela vaut évidement pour l'Ukraine. Jean-Luc Mélenchon me semble sur ce point notablement plus avisé. Il faut dire qu’il n’a pas de mal.
Oui il y a des communistes de l'extérieur, comme il y a des anti-communistes de l'intérieur. Oui je sais les cartes sont brouillées. C'est aussi à cela que l'on reconnait la crise, elle parcourt aussi les organisations? Elle fait perdre des repères et le GPS des positions de classe. OUI le monde du travail à un absolu besoin d'un parti communiste, mais il reste largement à reconstruire. Un communiste c'est d'abord un rebelle au désordre établi.

Le 26/02/2014

Ukraine : " Deux oligarchies face à face (PCF). Gilles Garnier, responsable Europe du PCF. « La responsabilité des événements est d'abord à chercher du côté du Président Ianoukovitch…. » " Les ingérences dans les affaires intérieures des Etats-Unis, de l’U.E, de l’OTAN que nenni !!! Les menées néo-nazis !!!. Surtout pas se mouiller semble être  le mot d'ordre, de la lâcheté. Gilles Garnier ce comporte là comme un envoyé spécial de Catherine Ashton, en servile serviteur de l'U.E au sein de la direction du PCF. En voilà un qui, entre souveraineté et servitude à fait son choix : La sertitude.

Ukraine : Au moins Mélenchon lui, à un point de vue que je partage, pour une large part. Pour le PCF Pierre Laurent, Vénézuela, Ukraine, est aux abonnés absents (serait-ce à cause de sa fonction de président de ce machin qui s'appelle PGE?). Les communiqués produit par la direction du PCF, sont de toute évidence, une affligeante soumission à la doxa occidentale, à l'idéologie de la classe dominante. Pourquoi sommes-nous incapable de produire de telles déclarations? Quel est le fil à la patte qui nous empêchent de dénoncer les ingérences U.E-USA-OTAN? Serait-ce la lutte des places en cours, donc ne pas fâcher cette variante de la droite qu'est le PS? Dans les communiqués du PCF les ingérences du couple U.E - Etats-Unis (OTAN) sont délibérément ignorés. Cela traduit de sa part une forme de trahison au regard de l'histoire de ce qu'ont été les engagements anti-impérialiste qui étaient ceux du PCFEngagements anti-impérialistes qui restent largement portés par les militants de base du PCF qui eux n'ont pas renoncés. Pierre Laurent est-il atteint de cécité ou d'autisme ?? Aveugle à ce point il faut le faire. Raul Castro : « Le Venezuela est la cible d'actions subversives des USA et de l'UE », Cela vaut évidement pour l'Ukraine. Jean-Luc Mélenchon me semble sur ce point notablement plus avisé. Il faut dire qu’il n’a pas de mal.


Le 24/02/2014

Ukraine : Direction du PCF à la ramasse, encéphalogramme plat, état de mort clinique.Communiqué (Des commentaires déplaisants sont passés à la trappe, seul reste les commentaires outranciers) à service minima, sans trop se mouiller. Le PGE financer par U.E avec cahier des charges précis interdit toute mise en cause de l'U.E, de fait des Etats-Unis et de son vecteur l'OTAN.

 

"Ukraine : L'UE juge légitime la destitution de Ianoukovitch." Voilà une bonne raison pour considérer l'U.E illégitime et qui milite en faveur de la sortie de cette machine de guerre contre les peuples. Les néo-nazis ne s'y trompent pas, c'est dans l'U.E qu'ils veulent être, raison de plus, pour moi, de ne pas y être, se barrer de ce sac de vipères devient urgent.

 

 Ne sommes-nous pas à un de ces moments de l'histoire où il faut choisir son camp ? 

 

La destitution d'un président normalement élu par un coup d'état organisé par les Etats-Unis secondé par une U.E qui n'est que sa colonie, est un acte de banditisme internationale. Sur les questions de la Paix et de la sécurité, les Etats-Unis, l'U.E, l'OTAN ne sont, de toute évidence, pas la solution, MAIS LE PROBLEME. C'est la manifestation d'un droit d'ingérence que se sont octroyé le complexe USA-U.E-OTAN et qui s'étend à tous pays qui refusent l'alignement sur l'Empire. Cette mafia exige des autres états ce qu'elle ne tolèrerait pas en aucune manière chez elle. (Violences, destructions, assassinats). En fait le couple infernal n'a en horreur que les "dictateurs" qui n'y lui sont pas soumis, les autres trouvent grâce à ses yeux et sont même choyés. Note (La même tentative est en cours ici au Venezuela). Partout où "l'occident" intervient la situation est pire après qu'avant (Afghanistan, Pakistan, Yougoslavie, Mali, Centre Afrique, Irak, Libye, Syrie, etc. Les USA sont intervenus militairement dans plus de 134 pays). Les Etats-Unis, l'U.E, l'OTAN porte "la guerre comme la nuée porte l'orage". Cette mafia n'ayant pas hésité à s'allier aux néo-nazis pour atteindre ses objectifs. A cela ajouter que l'U.E intervient pour la nomination de gens issu du FMI aux postes clés (Italie, Espagne, Grèce).

 

Rester dans cette U.E, c'est se ravaler au niveau de complice.

 

Les partis communistes ne sont utiles pour le monde du travail, que quand ils se placent à la tête de la lutte pour l'indépendance nationale, la souveraineté, les droits sociaux aujourd'hui bafoués. Là où les salariés sont ravalés au rang de simple variable d'ajustement pour le Capital. Sinon notre utilité est en jeu.  

 

SOUVERAINETE OU SERVITUDE, IL FAUT CHOISIR, RESTER DANS L'U.E N'EST-CE PAS, DE FAIT, CHOISIR LA SERVITUDE ??
 

Le 23/02/2014

U.E - USA - OTAN est un ensemble à caractère fascisant qui s'arrogent le droit d'intervenir dans les affaires intérieures des autres états (le droit d'ingérence) et qui n'hésitent pas à se débarrasser des gouvernements qui n'obéissent pas à leur injonction. Doit-on rester dans cette U.E dont le caractère fascisant devient maintenant une évidence? L'U.E n'est que le caniche des USA et n'a de fait aucune autonomie. Doit-on reste dans cette entité fasciste ? Il nous faut maintenant poser la question.

 

Le 22/02/2014

Un gouvernement démocratiquement élu (Ukraine) refuse de signer avec l'U.E un accord qui exige privatisations des services publics, met en cause des droits sociaux des salariés et l'ensemble de son tissu industriel. Pas de problème l'U.E-USA-OTAN le débarque sans hésiter pour cela à s'appuyer sur des néo-nazis. Les dirigeants du PCF dans une réaction de dignité devraient nous proposer immédiatement de sortir de cet instrument de domination et de fascisation du monde, mais auront-ils cette réaction de dignité j'ose l'espérer, en sachant que rien n'est sûr? 


Le 21/02/2014

Un accord est intervenu en Ukraine afin organiser des élections anticipées. On peut se féliciter d'un tel accord. Mettra-t'il fin à l'effusion de sang? Nous verrons comment cela évoluera réellement dans les jours à venir. On peut remarquer à cette occasion que l'U.E, valets des USA est intervenue sans retenues et sans complexe dans les affaires intérieures Ukrainienne. (D'où la question doit-on rester dans le giron de cet instrument de domination?) Pourquoi l'U.E ne met-elle pas le même empressement pour la Palestine à l'égard de l'état d'Israël qui n'en fait qu'à sa tête, sans tenir compte, ni du droit international, ni des résolutions de l'ONU. Ces prises de positions sont-elles à opposer. Absolument pas, dans les 2 cas c'est la protection des voyous qui est à l'œuvre. Ukraine : l'UE prête à prendre des sanctions contre les responsables des violences (Fabius). A quand les mêmes sanctions contre les responsables des violences commises en Palestine par l’état d’Israël, état pratiquant une politique d’apartheid niant les droits et spoliant les palestiniens. 


Le 20/02/2014

Refuser d’envisager la sortie de cette Europe, de la « concurrence libre et non faussée ». Refuser d’envisager la sortie de cet €uro, outil de destruction massive des droits sociaux du monde du travail, c’est accepter que le coût du travail soit la seule variable d’ajustement. C’est être complice des politiques d’austérité qui ne sont pas seulement le fait de Hollande (même s’il en rajoute). Mais aussi et surtout le fait de cette machine du capital qu’est l’Europe et son €uro. Convoquer une manifestation « CONTRE L’AUSTERITE » qui ne s’en prend pas à ces 2 piliers de l’Europe de capital, c’est nous inviter à danser au bal des cocus. C’est ramener son « opposition au traité transatlantique » à une gesticulation médiatique totalement hypocrite, puisqu’on acceptera demain, ce que l’on prétend refuser aujourd’hui. (L’exemple précédent Maastricht on dit NON pour après dire OUI, cela vaut aussi pour 2005).

Ukraine : Méa Culpa la direction du PGE/PCF se fend d'un communiqué totalement U.E compatible, Sommes de vœux pieux qui se garde bien de dénoncer les menées néo-nazis soutenues par l'Europe et les Etats-Unis, se gardant de dénoncer les interventions extérieures. Rendre le pouvoir responsable des violences néo-nazis, c'est à cet exploit pourtant que s'adonne toute honte bue la direction PGE/PCF. Si un reproche peut être fait au pouvoir ukrainien, c'est plutôt son laxisme à l'égard de menées séditieuses qu'il faudrait condamner. Le genre de communiqué destiné aux poubelles de l'histoire. En total décalage avec le réel. Il faut être le dernier des clowns pour ne pas voir que faute de pouvoir prendre le contrôle de l'Ukraine le couple diabolique U.E - USA (OTAN) n’hésite pas à jouer la carte de la destruction de l'Ukraine. Pour comprendre voir cette vidéo plus qu'édifiante. 

Se refuser d'envisager une possible sortie de l'Europe et de l'€uro, c'est se laisser embarquerde fait, dans un dispositif politico-militaire U.E-OTAN qui à un moment vous interdit de dénoncer le coup d'état des néo-nazis en Ukraine. Et à produire un communiqué faux cul sur le Venezuela qui  ne dénonce pas l'intervention du couple fascisant U.E-USA (OTAN) dans les affaires intérieures du Venezuela ou de l'Ukraine. Ah! Ce que le cahier des charges que subit le PGE pour raisons de subventions finit par être lourd et c'est incroyable le nombre de couleuvres que cela vous contraint d'avaler.


Le 18/02/2014

Soyons clair, ceux qui veulent nous enfermer dans l'€uro monnaie unique participent à l'assassinat du potentiel industriel de la France ou ne sont que les salariés appointés de la commission européenne. Cela vaut pour tous celui qui prétend assurer la présidence de la dite commission (Conseil d'administration de l'Europe du capital). 

Ceux qui prétendent réindustrialiser la France en voulant rester dans ce carcan qu'est l'Europe de "la concurrence libre et non faussée" sont soit des naïfs, soit des escrots. Dans tous les cas des gens dangereux pour le monde du travail. NON  il ne peut y avoir de politique de réindustrialisation de la France sans que collectivement nous n'en maitrisions pas les attributs fondamentaux, que sont la souveraineté sur la monnaie et sur nos échanges extérieurs. Souveraineté qui est la condition indispensable pour coopérer équitablement et solidairement. 70% de la classe ouvrière est pour la sortie de l'€uro, quand aux communistes « on » s'est bien gardé de leur demander leur avis. Seul les « bobos » sont attachés à cet instrument de domination parce  qu'il leur assure l'accès à bas coût des produits de haute technologie dont ils sont friands, produits par les usines du tiers monde. Entre ces « bobos » et ces ouvriers mon choix est fait. Il devient urgent que la classe ouvrière soit écoutée avant qu'il ne soit trop tard. Elle voudrait pouvoir choisir autre chose que la pêche à la ligne. 


Le 14/02/2014

Réaction rapide et sans délai de la direction du PCF au sujet de la votation suisse. Avantage de ce communiqué, il est en tout point U.E compatible. La même réactivité n'est pas de mise au sujet de l'immixtion dans les affaires intérieures ukrainienne de l'UE et des Etats-Unis qui n'hésitent pas à s'appuyer sur les néo-nazis pour faire main basse sur ce pays. Les USA injectent 20 millions de dollars par semaine pour financer leurs nervis. Cela n'a pas l'air de poser problème. Et pour cause, faire un tel communiqué dénonçant cette immixtion avait un inconvénient majeur, il était U.E incompatible.

Deux dérives à l'œuvre, conséquence de la perte du GPS permettant une analyse de classe :

1 - Manifeste de la part de la direction du PCF son adhésion au concept dévastateur de « droit d'ingérence » droit par lequel « l'occident » organise sa stratégie visant à la recolonisation du monde. C'est là, se mettre de fait dans les fourgons U.E, OTAN. Après tout, c'est l'affaire des suisses, comme ailleurs, c'est l'affaire des ukrainiens, des syriens, des libyens, des maliens, des centre-africains, des vénézuéliens et demain des algériens (oui, parce que pour l'empire leur tour arrive). On ne doit pas transiger sur ce principe de NON ingérence dans les affaires intérieures des autres pays (Cela, n'est pas sans inconvénients. Mais les résultats des « ingérences occidentales » sont TOUJOURS PIRE QUE LES MAUX QU'ELLES « PRETENDENT » combattre)

2 - Ces dérives traduisent une fuite en avant vers l'abyme du sociétal qui participe dans ce cas, à ce que Jean-Claude Delaunay appelle les communistes « démagos », « Jean-Claude Delaunay, sur le fascisme et l'immigration économique ».  (Là où le social à vocation à rassembler, le sociétal lui ne peut que produire de la division

3 - ATTENTION, DANGER : Ces dérives ouvrent des espaces inespérées au F.N, à l'extrême droite, elles courent le risque d'en être les complices, involontaire certes, mais complice tout de même.

4 - A noter que le Venezuela à eu le droit à un communiqué justifié de la direction du PCF, sans mise en cause de l'immixtion des Etats-Unis, faut pas déconner. Le président Nicolas Maduro, « Le Venezuela ne sera pas un second Ukraine ! » Ukraine qui elle n'a pas eu droit à un communiqué qui aurait été totalement U.E incompatible, cahier des charges oblige.

Le gauchisme en général, le PG et les dirigeants du PCF en particulier reprennent le vocabulaire marxiste, tout en oubliant le principe fondamental de la réflexion marxiste : c’est le mode de production, c'est-à-dire la manière dont la richesse est produite, qui détermine en dernière instance les rapports sociaux. En imaginant qu’on peut penser la société en dehors du processus productif, on rend la pensée totalement inoffensive. Ainsi réduire la crise, au seul rôle de la finance, c'est produire à l'analyse politique ce que le cassoulet de Castelnaudary est au Big Mac. A analyse fausse il ne faut pas alors s'étonner que corresponde une orientation forcément hors sujet, hors champ.

Si vous ajouter à cela Alexis Tsipras proposé comme PDG du conseil d'administration (commission européenne) de l'Europe du CAPITAL fondée sur « la concurrence libre et non faussée » et grâce à lui, n'en doutons pas, les crocodilles deviendrons végétariens.  

Après une opération de navigation sur le site national du PCF, (le 11/02/2014) j'ai constaté, sauf erreur de ma part, s'il s'y trouvait une quelconque condamnation des activités de l'UE et des Etats-Unis dans leurs opérations d'interventions massives dans les affaires intérieures de l'Ukraine. Interventions par lesquels ils n'hésitent pas à utiliser et financer des groupes néo-nazis qui peuvent plonger ce peuple dans la guerre civile quitte à provoquer l'éclatement de ce pays. Ce qui se déroule aujourd'hui en Ukraine n'est que la répétition de ce qui s'est déroulé en Yougoslavie. Vis à vis des institutions européennes ce n'est plus un fil, mais un câble qui semble paralyser l'action du PGE-PCF. Ce qui conduit à s'interroger sur le degré d'autonomie qu'il reste au PCF-PGE vis à vis des du capitalisme dominant l'Europe. Quand on est financé par l'UE, il faut bien en respecter le cahier des charges. Cette perte d'autonomie à quelques effets collatéraux gênants. Ainsi en est-il du troublant parallèle que l'on peut faire entre le document du MEDEF "Besoin d'airE" et les propositions du PGE sortie de son congrès de Madrid.

Flash : Le 01/02/2014 après visite du site national du PCF ce jour à 14h30. Pas de trace de la moindre condamnation des menées néo-nazis en Ukraine. Pas de dénonciation des menées, tant de l'UE, que des Etats-Unis pour dénoncer l'appui qu'ils accordent aux actions néo nazis visant à renverser l'ordre constitutionnel Ukrainien. Financer par des fonds européens, la direction PCF-PGE s'avère incapable de dénoncer ce qu'il faut bien appeler des tentatives de recolonisation du Monde. C'est un scénario à la Yougoslvave ou à la syrienne qui est en train de se mettre en place en Ukraine. Ce mode d'intervention de l'Europe bafouant les souverainetés nationales confirme le caractère de plus en plus fascisant de l'Europe. (Rappel les USA sont intervenus militairement ces dernières années dans 134 pays. Ils ont assassinés ou fait assassiner pas moins de 3 chefs d'état en amérique latine. La France s'étant contenté d'un Kadhafi. Nous avons là, une Francafrique toujours aussi active). Peut-on, doit-on rester dans une Europe en proie à de telles dérives, j'en doute.

Bernard Trannoy 


Questions de bon sens : Sortir de la crise, propositions pour sortir de la crise et autres déclinaisons du même tonneau. Mes amis et camarades, il nous faut nous rendre à l'évidence " la crise n'est pas un épiphénomène, elle est le mode normal de fonctionnement du capitalisme ". On peut faire les pieds au mur, mais prétendre sortir de la crise sans sortir du capitalisme est un non sens. Est-ce que sortir sera simple ? bien sûr que non. Mais faute de cette sortie le délitement, sous tous ses aspects, de notre société se poursuivra inexorablement, avec son corollaire la montée du fascisme. Cette montée qui n'est, pour une part que la conséquence de nos renoncements, de nos lâchetés. N'attendez pas d'en haut, une issue, l'issue c'est vous. Mais encore faut-il aller "au charbon". Face à un capital hyper organisé, les salariés non organisés n'ont aucune chance d'être autre chose qu'une variable d'ajustement condamnés à être désignés comme les boucs émissaires pour cause d'un coût du travail trop élevé qu'il faut faire baisser. Les alertes se multipient, au train où les choses vont, dans 5 ans il n'y aura plus d'industrie automobile en France. La désidustrialisation ne peut avoir que des conséquences catastrophiques. Prétendre réindustrialiser la France SANS SORTIR DE L'EUROPE ET DE L'EURO, c'est se moquer des salariés et chômeurs, c'est du foutage de gue....  


Document préparatoire à la convention nationale du PCF prévu le 17/11 : « Refonder l'Europe » Octobre 2013

Ce document est un modèle dans son genre, une véritable machine à produire des « Brignoles » à l'infini. Il y a de la part de ses rédacteurs un autisme des plus inquiétant. Il y a là, un refus total de prendre en compte le rejet massif par les couches populaires de cette Europe et de son bras armé qu'est l'€uro. L'Europe est un costume taillé sur mesure POUR et PAR LE CAPITAL et de ce fait vouloir le retailler est de la plus totale ineptie. Répondre aux aspirations du monde du travail, « Refonder l'Europe » : OUI. Mais cela passe immanquablement par la sortie par la porte de gauche de cette Europe là.

Cette Europe est une prison pour les peuples. Rien ne nous obligent à en être les gardiens zélés.

Prétendre mettre en oeuvre une autre politique sans la remise en cause totale de cette Europe est de la plus totale ineptie. C'est prétendre vouloir transformer un crocodile en végétarien

Un véritable débat dans le PCF, n'a pas eu lieu, parce qu'il n'était pas souhaité. (Trois semaines avec un document de plus de 40 pages, cela s'appelle un viol) Cette question tabou appartenant semble-t-il au domaine réservé de la nomenklatura ? (Oui cela n'existait pas qu'en URSS, nous avons aussi produit la notre) Nous devons être trop demeurés pour aborder cette question. Les « dirigeants » qui ne dirigent plus grand chose d'ailleurs, s'arrogeant pour eux seuls le droit de construise la maison. Et nous sommes simplement invités à choisir la couleur de la peinture.

« Sans entrer sur le fond du débat d’une éventuelle sortie de la zone euro, voire de l’Union européenne, annoncer à l’avance qu’une telle sortie est impensable, c’est mal se préparer à l’affrontement inévitable qui se profile avec Bruxelles. C’est jeter ses armes avant de partir à la guerre. Même si une arme de dissuasion n’a pas vocation à servir, se priver de sa menace, c’est s’affaiblir et c’est en laisser l’usage à une droite populiste en embuscade qui ne rêve que de rassembler toute forme d’opposition à l’actuelle construction européenne. »

Michel Rogalski est économiste au CNRS et directeur de la revue Recherches internationales ( Que faire de l’Europe ?  Michel Rogalski ).


Samedi 13 Novembre 2013 : Convention du PCF "Refonder l'Europe"

Même les délégués à cette convention n'ont, pour la plupart, pas lu le texte objet de la convention. Il y a dans cette attitude, de la délégation de pouvoir poussée à son paroxysme, de l'irresponsabilité assumée. Au point où il n'est pas outrancié de se demander s'il y a encore un " pilote dans l'avion PCF ". Visiblement les " dirigeants " du PCF enfermés dans leur autisme européaniste n'ont même pas l'idée de jeter en coup d'oeil en arrière pour voir si cela suit.

Visiblement ils s'en foutent, mais quel est donc le fil à la patte qui les retiens ? Pour les européennes ce sera pêche à la ligne ou au mieux enveloppes vides. Seule manière de confirmer notre vote à 55% contre le traité européen de 2005. Faute de volonté d'ouvrir la porte de sortie à gauche de cette Europe du CAPITAL. Ils devront être collectivement tenus pour responsables de ne laisser qu'une porte de sortie à droite. Et ils se font de fait les complices de ceux qui veulent engager notre peuple dans une fausse sortie par la porte de droite. Faute de volonté de sortir de cette Europe de la "concurrence libre et non faussée" et de son arme de destruction massive qu'est l'€uro. Les voilà, eux aussi, complice de la " régulation par le coût du travail ". Ils offrent ainsi un boulevard au CAPITAL et à ses affidés. Le monde du travail reste aux abonnés absent, mais cela n'a pas l'air de déranger outre mesure, nos honorables "dirigeants". C'est ce genre de renoncement devant l'adversité qui fait les beaux jours du FN. La nomenklatura "dirigeante" du P"c"F voudrait liquider ce qui reste de PCF qu'elle ne s'y prendrait pas autrement. Il y a là, comme le chant du cygne. Incapable d'organiser la démocratie dans nos propres rangs, nous sommes devenus, de fait, totalement incrédible ? Nous devenons totalement inutile pour le monde du travail, nous ne lui servons plus à rien. (D'ailleurs, ce monde du travail nous le fait savoir (l'abstention), mais telle des autruches nous refusons de le voir, de l'entendre).

Cela va être à nous, en bas, de reconstruire dans la souffrance et les difficultés ce que d'autres s'acharnent à démolir. Il fut un temps où les anti communistes nous étaient extérieurs, ils sont maintenant parmi nous.

Ne faut-il pas voir là, les conséquences de la boboïsation du P"c"F ? (Bobo c'est cette classe moyenne supérieure qui se croyant protégée des conséquences négatives de l'Europe et de la mondialisation s'en délectent, s'empiffrent, et de fait se contentent des miettes que veux bien lui laisser le CAPITAL, et qui se fout pas mal de ces galeux, ces tondus d'en " bas ". Mais ne perdez pas espoir pour le CAPITAL, votre tour viendra, et bien plutôt que vous ne le pensez.).

Liste des mots tabous disparus du vocabulaire de la nomenklatura "dirigeante" hors sol du PCF

- Classe sociale.

- Classe ouvrière.

- La dimension de classe des enjeux

- Nationalisation.

- Souveraineté nationale et populaire.

- Impérialisme.

- Solidarité internationale.

- Peuple (disparu des écrans radar)

- Colonialisme

- Etc.... à compléter et enrichir le bétisier.

Mais n'y a-t-il pas là comme un refus de répondre aux attentes populaires ? une désertion face à l'adversité.

Mais n'est-il pas vrai qu'ils ont là, trouvés un césame qu'ils utilisent à tout propos et hors de propos et qui tel des cabris brandissent "Europe sociale", "Europe sociale" !!! comme un vade-mecum ayant réponse à tout ? Cette Europe faite pour et par le CAPITAL ne nous laissent guère de possibilité : se soumettre ou se démettre, s'en barrer le plus vite possible devient un impératif. Tel des autruches, la tête dans le sable, ils ne voient pas arriver la catastrophe que seront les élections européennes sans parler des municipales. Ils se foutent de la gueule du peuple. Mais il arrive toujours un moment où il faut payer cash la facture.  Et en plus ils ne savent plus comment se dépétrer dans la course à l'échalotte à laquelle ils se livrent derrière cet aventurier de Mélenchon qui n'arrête pas dans ces surenchères, quand ce n'est pas dans les invectives à l'égard du monde du travail. Il y a là, comme un égo qui explose avec lequel la démarche collective est tout simplement IMPOSSIBLE, sauf à choisir la soumission au nouveau kalif comme le font Marie-Pierre Vieu à Tarbes et Olivivier Dartigolles à Pau. N'y a-t-il pas là, à l'égard du monde du travail un déli de "non assistance" à personnes en danger ? Comme une reddition en raz campagne face à l'offensive du capital, un renoncement à mener le combat de classe difficile, compliqué, et alors ???. 

Bernard Trannoy    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Document convention « Refonder l'Europe ». Analyse crtique. Bernard Trannoy le 25/10/2013

 

A propos de Capital vs Travail - Journée de travail des commissions entreprises et économie du PCF. Bernard Trannoy. [Suite...]

Quelques précisions et mise en demeure. Danielle Bleitrach. et commentaire. [Suite…]

PCF - FdG Europe : Les autruches, les gribouilles. Bernard Trannoy. [Suite...]

Municipales 2014 : la surprenante tactique du Parti de Gauche de Mélenchon... [Suite…]

Que cherche Mélenchon? José Fort [Suite…]

Le secrétaire général de la CGT a donné une interview à l’hebdomadaire l’Humanité du Dimanche du 5-18 septembre. En tant qu’adhérent de la CGT, je tiens à exprimer mon opinion sur le contenu de cette interview. [Suite...]

 

Combattre ou diaboliser le FN est de la plus totale inefficacité. C'est en occupant les espaces que NOUS lui avons abandonnés (Nation, souveraineté, attentes sociales) que nous ferons reculer le FN, tout le reste n'est que fadaise. Soyons clair, la démarche politique actuellement en cours au PCF nous laissent sans moyens indispensables pour organiser cette contre offensive. B.T

 

Le sociologue Michel Wieviorka analyse la montée du « deuxième Front national » : «La gauche fait fausse route quand elle l’attaque principalement sur le thème du racisme et du mal, sans comprendre qu’on a affaire au « deuxième Front national ». À l’inverse, la droite fait aussi fausse route quand elle pense que Marine le Pen s’est normalisée. La gauche se trompe en la diabolisant, elle rate son côté respectable. Et la droite, en la dédiabolisant, rate son côté encore sulfureux. L’ambivalence actuelle du FN est d’être entre ces deux eaux. » - A Lire

 

 

sortirUETout état, toute nation à besoin d'instruments de régulation de ses échanges avec le monde extérieur

2 outils sont à notre disposition :

1- La régulation par les taux de change de la monnaie (ce qui nécessite la maitrise nationale de l'emission monétaire)

2 - La régulation par le coût du travail !!

Se refuser à sortir de l'€uro, c'est de fait accepter la régulation par le coût du travail, En se refusant d'envisager une sortie de l'€uro la direction du PCF accepte, de fait, la régulation par le coût du travail et se met dans l'incapacité de répondre aux attentes sociales du monde du travail. Monde du travail dont on peut comprendre qu'il se réfugie dans le retrait, dans l'abstention. Ceci se complète par une fuite en avant vers une Europe fédérale avec un PGE  instrument d'intégration du monde du travail aux objectifs du capital. Cette position de la direction du PCF obéit-elle à une éthique, à une position de principe : Absolument pas. Elle signe simplement le plus total asservissement de la direction du PCF à l'égard du P.S. Se fâcher sur ce point avec le PS c'est courir le risque que certains perdent leurs fromages. Alors entre des salariés qui sont relégués à n'être qu'une variable d'ajustement et les fromages le choix est vite fait. Quand à la sortie du capitalisme, mais vous n'y êtes pas ? C'est quoi ça le capitalisme ????

Refuser la sortie de l'€uro n'est-ce pas in fine se refuser à sortir du capitalisme ?

*

03/09/2013 - A Propos de la chronique de Francis Wurtz dans l’Humanité Dimanche (22 au 28 Aout 2013). « Quelques repères dans le débat sur l’€uro ». Bernard Trannoy [Suite…] 

05/04/2013 - La Zone Euro après Chypre Par Jacques Sapir. Commentaire [Suite...]

19/03/2013 - Fumée blanche et noirs présages Jean Ortiz. Commentaire [Suite...]

14/03/2013 - Pour une sortie sereine de l'euro : diagnostic d'une faillite. Commentaire [Suite...]

25/02/2013 - Austérité, €uro, Europe avons-nous les bons outils ? Le doute n’est-il pas de rigueur ? Bernard Trannoy [Suite…]

05/02/2013 - Conférence fédérale du PCF, Impressions d’un délégué Girondin sur les impasses et les possibles. Bernard Trannoy [Suite…]

25/01/2013 - Front de gauche : la direction du PCF se dévoile. Commentaire [Suite...]

24/01/2013 - La démocratie, l'humain, le partage... Quels contenus ? Commentaire [Suite...]

17/01/2013 - 36ème Congrès du Parti communiste français. Projet de statut. Bernard Trannoy [Suite…]

06/12/2012 - Discours de Pierre Laurent - Rencontre nationale pour l'industrie. Bernard Trannoy [Suite…]

10/11/2012 - En finir avec la gauche qui écœure. Commentaire [Suite...]

29/10/2012 - Faut-il continuer à jouer les autruches ? Appeler un chat, un chat. Bernard Trannoy [Suite…]

14/10/2012 - Un « autre partage des richesses » ou une « autre appropriation sociale des richesses ». Bernard Trannoy [Suite…]

12/10/2012 - Donner du temps au temps, pour un PCF prenant en compte les attentes populaires. Bernard Trannoy [Suite…]

12/10/2012 - La base commune proposée par la direction du PCF pour le 36ème congrès commence à circuler. Les réactions qu’elle suscite. Commentaire [Suite...]

07/10/2012 - Taxation des entrepreneurs : Cahuzac a entendu la colère et s'explique. Bernard Trannoy [Suite…]

14/07/2012 - Voulons-nous vraiment le changement, ouvrir une perspective  vers le socialisme ? Bernard Trannoy [Suite…]

14/02/2012 - Pour un PCF prenant en compte les attentes populaires. Bernard Trannoy [Suite…]

*

Il n'y a pas de souveraineté nationale, sans souveraineté populaire, sans souveraineté monétaire.

Renoncer à cette souveraineté-là, c'est renoncer à toutes les autres. C'est accepter, de fait, que la seule variable d'ajustement soit le coût du travail.

Pas de souveraineté nationale, sans souveraineté populaire.

La nation reste et restera pour longtemps le seul cadre pertinent d'exercice de la démocratie, de la souveraineté.

Ne pas laisser les valeurs de la Nation et de sa souveraineté au "Fhaine" quitte à être qualifier d'affreux souverainiste. Il vaut mieux endosser cet épiphète plutôt que de marginaliser ces valeurs et DE FAIT se rendre complice du dit "Fhaine"

Refonder l'Europe sur la base de coopérations librement consentie suppose, impose de sortir de cette Europe là.

Faute de quoi nous nous inscrivons, comme le PGE, dans les dispositifs d'intégration du monde du travail aux objectifs du capital.

Les « Europhiles » à la recherche de l’« autre €uro » et de l'€urope « sociale »

Direction du PCF, prévoit de 5 conventions nationales, après une lecture attentive des statuts du PCF, ce type d'organisations n'est pas référencées. Cette terminologie appartient plutôt à la doxa social-démocrate !

Il n'y a pas de démocratie sans le respect d'un certains nombre de règles. les statuts du PCF font parties de ces règles.

Qui participent ? Sur quelles bases ? Quels Pouvoirs ?

Les statuts prévoit Congrès, conférences nationales, et assemblée des animateurs de sections.

Pour certains « communistes », irresponsables, la nation et sa souveraineté sont devenus des objets ringards, à ranger immédiatement au magasin des accessoires. Ceux d’entre nous qui veulent disputer cet espace au « Fhaine » sont aussitôt, sans autre forme de procès, traités de « Souverainiste », de « nationaliste » et autre suppôt de Satan, j’en passe et des meilleures. Endossons sans complexes ce costume c’est nettement mieux que déserter cet espace et de se rendre de faite complice de ce même « Fhaine », cette bête immonde.

Hommage à Jacques Charrazac

 

Chers Amis, Chers Camarades,

 

Jacques Charrazac, notre copain, notre ami, notre frère de cœur, notre camarade est parti en ce mardi de Juillet.

 

Plusieurs d'entre nous avons déjà participé ce matin à un hommage organisé par sa famille Linette et Dominique à la gare de Biganos.

 

Pour leur part, les communistes du Bassin ont décidé de prononcer quelques mots aujourd’hui et d’organiser fin août une cérémonie ici avec la mise en place d’une plaque indiquant que ce lieu deviendra désormais : « L’espace Jacques Charrazac ».

 

       Il est difficile de rendre hommage à un tel homme, à une telle personnalité hors du commun mais obsédée par le commun.

 

En écrivant ce texte, je me suis rappelé de tes conseils, Jacques, tu me disais souvent : Petit Pierre,  « fais cour et précis ».

 

Bien sûr mais faire court quand on parle d’un grand dirigeant syndical, politique, pacifiste, sportif, d’un élu attaché à sa commune, ce n’est pas très simple.

 

Alors je ne vais dire que quelques mots afin de ne pas « peser » sur notre fête comme Jacques l’aurait dit avec son accent lot garonnais :Ceuss qui viennent ici, ce sont des genss qui souhaitent se battre et en même temps passer un bon moment ensemble dans la plus grande et la plus naturelle fraternité.

      

Ton opinion, ton analyse et tes remarques nous ont toujours été très précieuses mais plutôt que de détailler ce qui nous a conduit à t’aimer Jacques, je vais seulement prendre un seul exemple de ton action : il y a 15 jours alors que tu étais déjà très mal, tu as tenu à venir ici pour protester contre l’immonde inscription fasciste qui avait été tagué sur ce mur.

 

Cette décision de venir avec nous, sur place, est l’exacte illustration de ton action de militant : ne jamais baisser les bras, ne jamais te taire, ne jamais renoncer dans l’intérêt de ton peuple et de ton parti.

 

Toi qui étais attaché aux symboles, cet acte est un symbole vivant de ta vie :ne jamais renoncer.

 

Une autre de tes phrases reste ancrée en moi : Tu disais souvent : j’ai 3 maisons, la mienne bien sûr avec ma famille que j’aime tant et dont je suis si fier, mais aussi la maison CGT et la maison du Parti Communiste Français.

 

C’est donc dans ta maison communiste, notre maison, que nous te rendons hommage aujourd’hui.

 

Tu commençais souvent tes interventions en disant : je ne suis pas très malin ni très instruit mais je vais vous donner mon point de vue. A la fin de ton propos, après avoir argumenté et presque toujours convaincu de par la qualité de ton analyse, depuis que tu n’exerçais pus de responsabilité tu concluais par : je vous fais confiance, faites au mieux.

 

On va continuer ta lutte, ton combat Jacques et nous sommes tous fiers d’avoir été tes camarades et tes amis. Etre parmi tes proches a toujours et sera toujours un honneur.

 

Très longtemps tu as conduit notre train, notre action, nos combats, sois tranquille Camarade Cheminot, nous resterons sur les bons rails.

 

       Moi qui ne suis qu’un manuel, qui ne possède pas de culture littéraire, je ne suis permis pour t’exprimer ma pensée,  d’emprunter 2 textes. Le 1° de Paul Eluard :

 

La nuit n’est jamais complète.
Il y a toujours, puisque je le dis,
Puisque je l’affirme,
Au bout du chagrin
Une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée

Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, Faim à satisfaire,
Un cœur généreux,
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs,
Une vie, la vie à se partager.

Le second de Simone Veil 


Au lieu de le garder dans des coffres rouillés, il restera de toi, de ton jardin secret, une fleur oubliée qui ne s’est pas fanée.


Ce que tu as donné, en d’autres fleurira. Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

 

Il restera de toi ce que tu as offert entre les bras ouverts un matin au soleil.


Il restera de toi ce que tu as perdu, que tu as attendu plus loin que les réveils.

 

Ce que tu as souffert, en d’autres revivra. Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

 

Il restera de toi une larme tombée, un sourire germé sur les yeux de ton cœur.

 

Il restera de toi ce que tu as semé, que tu as partagé aux mendiants du bonheur.

 

Ce que tu as semé, en d’autres germera. Celui qui perd sa vie, un jour la trouvera.

 

Voilà ce que je souhaitais vous dire et dire à Jacques.

 

Très souvent un hommage s’achève par une minute de silence.

 

Seulement la vie de Jacques, son action, ses combats n’ont jamais été silencieux. Le silence, nous le respecterons lorsque des décisions seront à prendre et où l’on se posera cette question : Quel aurait été l’avis de Jacques ?

 

Et là, dans nos têtes, ce ne sera pas une minute de silence mais de longs moments de respect et de peine d’avoir perdu un être aimé.

 

Je vous propose donc pour lui rendre hommage et pour remercier notre Jacques d’avoir été l’homme exceptionnel que nous aimions tant,  de l’applaudir une dernière fois.

 

Merci

 

Pierre Cléaz

 

08 juillet 2016

Saïd Bouamama, la remise en cause du droit de manifester

 

Saïd Bouamama, la remise en cause du droit de manifester

 

« Depuis l’arrivée de ce gouvernement à la tête du pays, constate Saïd Bouamama, on ne compte plus les déclarations de ministres ou de délégués interministériels qui annoncent le péril « communautariste » et désignent un ennemi qu’il convient de réprimer urgemment. Le relais médiatique assure à chacune de ces déclarations une diffusion massive laissant accréditer la véracité du péril. La préparation de l’opinion étant faite, il ne reste plus que le prétexte pour déclencher une remise en cause du droit de manifester. C’est alors au tour d’un préfet ou du ministre de l’intérieur d’entrer en scène en invoquant les risques de violence. Ainsi la manifestation prévue à Paris le 19 juillet 2014 en soutien eu peuple palestinien est-elle interdite « au vu des risques graves de trouble à l’ordre public qu’engendrerait sa tenue dans un contexte de tension accrue ». Le rappel de ces déclarations et faits est nécessaire pour prendre la mesure du scénario qui s’est déployé pour tenter d’interdire une manifestation syndicale le 23 juin dernier au motif que les manifestations précédentes ont « donné lieu à d’importants débordements et à de graves violences ». Le prétexte déclencheur est donc similaire... »

 

Le capitalisme a les alliés, sinon les larbins, qu'il mérite...

 

Michel Peyret


De BDS à la CGT : chronique d’une criminalisation par une politique de la peur


03 Juil 2016 - Saïd Bouamama

BOSCH
La campagne politique de criminalisation de la CGT et la tentative d’interdire une manifestation syndicale sont des caractéristiques notables de la période. Le principal syndicat ouvrier de France est explicitement accusé par un préfet et implicitement par un ministre de complicité au moins passive avec les dits « casseurs ». La logique en œuvre n’est pas nouvelle. Elle a été largement utilisée par le passé et dans le présent contre les militants et organisations soutenant la lutte du peuple palestinien ou contre des militants et organisations issus de l’immigration. Dans les deux cas il s’agit de produire politiquement et médiatiquement un « ennemi public » autorisant la prise de mesures d’exceptions durables au prétexte de protéger la société et ses « valeurs républicaines».
De l’ennemi civilisationnel…
Les systèmes de domination ont consubstantiellement besoin de susciter la peur et de mettre en scène un péril.  Ne pouvant pas se présenter pour ce qu’ils sont, ils sont contraints de se légitimer par cette menace construite de laquelle ils affirment nous préserver. Devant masquer leur violence structurelle et systémique, ils ont besoin d’une figure de la menace pour justifier les répressions contre les résistances à ces violences premières.  Au plus la légitimité d’un pouvoir d’Etat est en difficulté, au plus la production d’un ou de plusieurs ennemis publics est nécessaire. A ce titre la multiplication des discours de désignation des ennemis est un révélateur d’une crise de légitimité.
A l’échelle internationale c’est l’absence de légitimité des nouvelles guerres coloniales pour le pétrole, le gaz et les minerais stratégiques, qui conduit à la production d’un « ennemi civilisationnel » avec la figure du « musulman ». Du Choc des civilisations de Samuel Huntington à l’ « axe du mal » de Georges Bush nous avons la déclinaison du champ théorique au champ de la propagande de ce processus de production d’un ennemi civilisationnel.
Le premier théorise dès les premières lignes de la préface du Choc des civilisations :
« Les conflits entre groupes issus de différentes civilisations sont en passe de devenir la donnée de base de la politique globale. » (1)
Le second traduit cette thèse dans le langage de la propagande :
« Les Etats comme ceux-là [l’Iran et l’Irak], et leurs alliés terroristes, constituent un axe du mal, s’armant pour menacer la paix du monde. » (2)
Le Philosophe Marc Crépon a mis en évidence l’objectif principal de la démonstration « scientifique » d’Huntington : « Savoir de qui nous devons avoir peur » (3)
Une fois l’ennemi désigné, la chaîne des relais visant à transformer cette thèse en « arôme idéologique immédiat », pour reprendre l’expression d’Antonio Gramsci, peut se déployer. Les médias sont, bien entendu, le premier relais de diffusion. Donnons quelques exemples :
1) Le Nouvel Observateur titre un des hors-série « La guerre des Dieux » (4)  avec trois sous-titres « Le conflit des valeurs est-il inéluctable ? Les droits de l’homme sont-ils universels ? Le choc des huit civilisations majeures » Même le nombre de civilisations est emprunté à Huntington.
2) L’hebdomadaire Le Point lui fait écho avec un numéro portant comme titre :« Les chrétiens face à l’Islam, enquête sur un choc mondial». (5) La reprise du mot « choc » et de l’adjectif qualificatif « mondial » est en lien direct avec la théorie d’Huntington.
3) L’hebdomadaire « Valeurs actuelles » tire lui des conclusions guerrières : « La France en guerre, – contre la barbarie au nom de l’Islam, – contre la barbarie antisémite, – contre l’aveuglement des élites». (6)
La référence à « l’axe du mal » de Bush est évidente. Les trois étapes de la théorie du choc des civilisations sont ainsi présentes : l’annonce d’un péril ; la désignation d’un ennemi ; l’appel à l’action virile et guerrière.Bien sûr la désignation de l’ennemi peut se moduler en fonction des préoccupations tactiques. Si globalement l’Islam est l’ennemi, des nuances sont apportées pour les « pays modérés ».
La distinction binaire entre « modérés » et « radicaux » recouvre entièrement les intérêts économiques et géostratégiques états-uniens. Ainsi l’Arabie Saoudite et les monarchies pétrolières sont considérées comme modérées, alors que la Syrie et l’Iran sont placés dans l’axe du mal.
La presse européenne en général et française en particulier a été un relais de la théorie du choc des civilisations et de la production de l’ennemi qui l’accompagne. Reproduisant les canevas, les logiques, les leitmotive des grands médias états-uniens, elle a contribué à produire un « choc des représentations » :
Après les attentats du 11 septembre 2001, les chaînes américaines, par l’intermédiaire de leurs réseaux dominants de couverture et de diffusion, se sont surimposées comme référentes des autres grands médias occidentaux selon le schéma inapproprié, inadapté et idéologiquement fabriqué du « choc des civilisations » : le mal absolu venait du Proche et du Moyen-Orient dont il fallait se protéger et se différencier en faisant retour aux ethnotypes de l’orientalisme le plus éculé. Transposé sur le plan de la fabrication des images, cet impératif idéologique a fortement contribué à la fabrication d’un « choc des représentations. (7)
…à l’ennemi syndical
Si des Etats sont désignés, l’ennemi civilisationnel ne se limite pas à ceux-ci. Sont ainsi inclus dans « l’axe du mal » des organisations politiques comme le Hezbollah et le Hamas. Plus largement encore tous ceux qui s’opposent aux politiques étrangères occidentales sont l’objet d’un soupçon de complicité, active ou passive, objective ou subjective, consciente ou non, etc., avec les « terroristes », les « islamistes »,  etc. La géométrie variable de l’axe du mal permet ainsi une adaptation à toutes les priorités tactiques.
Donnons quelques exemples récents. Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA) Gilles Clavreul accuse, dans une tribune publiée sur son compte Facebook, mon organisation (le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires- FUIQP) et aussi le Parti des Indigènes de la République (PIR) et le Collectif Contre l’Islamophobie en France (CCIF), d’être « antidémocratiques, racistes et antisémites » : « sous couleur d’un antiracisme perverti, cette offensive vise uniquement à légitimer l’islamisme, à défendre des prédicateurs fondamentalistes et à piéger la jeunesse des quartiers dans une radicalité sans issue ». (8)
Critiquer la politique gouvernementale envers les Roms, la politique d’intervention militaire en Afrique et au Moyen-Orient, l’islamophobie, etc., suffit à faire de vous un « antidémocratique, raciste et antisémite ».
Autre exemple mais cible similaire : les militants de la campagne Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS). Cette fois c’est Manuel Valls qui monte au créneau : « Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour condamner ces campagnes » annonce-t-il à l’assemblée nationale le 16 décembre 2015. Il répondait en l’approuvant à l’intervention du député sioniste UDI Meyer Habib qui accuse le Boycott de créer un climat de haine en France. « A-t-on oublié qu’en janvier c’est un Hyper Cacher que Coulibaly a pris pour cible ? On stigmatise avant de tuer ». (9)
Des militants s’opposant aux pratiques coloniales d’un Etat deviennent ainsi des complices directs du terrorisme.Le 27 avril 2016 c’est au tour de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation de déclarer à l’assemblée nationale en critique de l’initiative d’un « camp d’été décolonial » réservé aux « personnes subissant à titre personnel le racisme d’Etat en contexte français» que « ces initiatives (…) confortent une vision racisée et raciste de la société ». (10)
La volonté de réunir des personnes vivant la même injustice est devenue dans la bouche de la ministre une vision raciste du monde. A ce titre les mouvements féministes organisant des réunions non mixtes seront bientôt cataloguées comme « sexistes ».
Depuis l’arrivée de ce gouvernement à la tête du pays, on ne compte plus les déclarations de ministres ou de délégués interministériels qui annoncent le péril « communautariste » et désignent un ennemi qu’il convient de réprimer urgemment. Le relais médiatique assure à chacune de ces déclarations une diffusion massive laissant accréditer la véracité du péril. La préparation de l’opinion étant faite, il ne reste plus que le prétexte pour déclencher une remise en cause du droit de manifester. C’est alors au tour d’un préfet ou du ministre de l’intérieur d’entrer en scène en invoquant les risques de violence. Ainsi la manifestation prévue à Paris le 19 juillet 2014 en soutien eu peuple palestinien est-elle interdite « au vu des risques graves de trouble à l’ordre public qu’engendrerait sa tenue dans un contexte de tension accrue ». (11)
Le rappel de ces déclarations et faits est nécessaire pour prendre la mesure du scénario qui s’est déployé pour tenter d’interdire une manifestation syndicale le 23 juin dernier au motif que les manifestations précédentes ont « donné lieu à d’importants débordements et à de graves violences ». (12)
Le prétexte déclencheur est donc similaire. Il est mis en avant après le même scénario en trois phases : annonce d’un péril, désignation d’une cible ennemie et relai médiatique.
L’utilisation de la peur comme outil politique n’est pas une pratique neuve. Le journaliste états-unien Henry Louis Mencken déclarait déjà au début du siècle dernier que « le but de la politique est de garder la population inquiète et donc en demande d’être mise en sécurité, en la menaçant d’une série ininterrompue de monstres ». (13)
De la « menace juive» et du « péril rouge » des nazis au « péril jaune » des justificateurs des interventions impérialistes en Chine au début du vingtième siècle, en passant par les « armes de destruction massive » de Saddam Hussein et par le danger d’une « invasion migratoire », la politique de la peur est une réalité indéniable.
La communication gouvernementale anxiogène n’a pas manqué à l’endroit des manifestations contre la loi El Khomri. Le péril est ici de nature économique. L’abandon de la loi conduirait à une remise en cause du redressement de l’économie française que Hollande perçoit et répète à longueur d’antennes.
Curieusement ce péril est exactement le même que celui que souligne le FMI par la bouche de sa présidente Christine Lagarde qui encourage la France à aller plus loin dans les réformes.
« L’économie française est en train de se redresser, mais d’importants efforts sont toujours nécessaires pour renforcer la création d’emplois et mettre les finances publiques sur une voie plus soutenable » note l’évaluation annuelle du FMI pour l’année 2015.
Les efforts supplémentaires nécessaires sont explicitement cités : « réformer les normes de l’assurance-chômage », « rallongeant la période minimale de cotisation qui est actuellement de quatre mois », « renforcer le soutien à la recherche d’emploi », faciliter la régulation pour les start-up et les auto-entrepreneurs », « réduire encore plus le déficit budgétaire afin de garantir que la dette, toujours en hausse, se retrouve sur une ferme trajectoire à la baisse. » (14)
Avec de tels objectifs, le droit du travail devient un obstacle à faire sauter entièrement afin d’ouvrir la voie à des accords entreprise par entreprise. Maintenir une régulation même minimum serait un péril pour une économie fragile. Ceux qui nient cette évidence ultralibérale seraient soit des inconscients, soit des irresponsables, soit des égoïstes défendant leur propre intérêt. Pierre Gattaz considère ainsi que « le signe CGT est égal à chômage ». (15)
La désignation de l’ennemi Cégétiste
Décrivant la fabrique d’un ennemi en temps de guerre, le livre La construction de l’ennemi  précise : « La figure de l’ennemi prépare, accompagne et soutient l’effort de guerre. Des rhétoriques et des scénographies la construisent. Des savoirs à prétentions scientifiques ou religieuses la légitiment. Des médias la transmettent. » (16)
Force est de constater que la même logique est repérable dans les discours politiques et médiatiques portant sur la CGT dans le mouvement social en cours. Il est vrai que pour ce gouvernement nous serions en guerre depuis le 11 janvier.
Ainsi le président du MEDEF appelle le 30 mai dans le journal Le Monde à ne pas céder « au chantage, aux violences, à l’intimidation, à la terreur » et à résister à des « minorités qui se comportent un peu comme des voyous, comme des terroristes.» (17)
Le 15 juin le premier ministre dénonce l’attitude « ambigüe» du service d’ordre de la CGT à l’endroit des « casseurs qui veulent sans doute tuer ». (18)
Le 19 juin c’est au tour du ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve d’accuser :« Le mardi 14 juin des militants de la CGT ont pris violemment à partie les forces de l’ordre au point de dispersion pourtant convenu avec les organisateurs ». (19)
Le 21 juin c’est au tour du syndicat de police Alliance d’exiger «le report de cette manifestation comme d’ailleurs de tout rassemblement statique car nos collègues sont sur tous les fronts et sont épuisés, usés et fatigués. Ils vivent d’autant plus mal ces manifestations qu’elles sont répétitives et très violentes ». (20)
La désignation de l’ennemi CGT a été précédée par une couverture médiatique quasi-consensuelle visant à soutenir la loi travail comme nécessaire et incontournable pour combattre le chômage. L’argument clef récurrent quel que soit le média est martelé en permanence : le chômage serait dû en grande partie à la « rigidité » et à la « lourdeur » du code du travail.
Dès le 9 septembre 2015 Arnaud Leparmentier dans Le Monde appelle à « passer en force ». Il décrit ainsi son « espoir » : « Comme souvent, nous nous sommes mis à espérer. Avec le rapport Combrexelle, la France socialiste va s’attaquer au Code du travail. Enfin un mouvement pour combattre cette préférence nationale qu’est le chômage ! […] La France s’attaque, veut-on espérer, au sujet comme l’ont fait toutes les social-démocraties apaisées de la vieille Europe. En passant en force. Courageusement. » (21)

L’argument du MEDEF est repris tel quel sans aucune nuance critique. Le président de celui-ci Pierre Gattaz considère en effet que « L’attente créée par la loi El Khomri est grande, à la mesure des blocages que vivent les chefs d’entreprise et de la crise du marché de l’emploi ». (22)
Le second acte de la pièce médiatique consiste à expliquer les oppositions à la loi. Celles-ci ne sont, bien entendu, pas abordées comme une défense des intérêts des salariés. Elles sont soit le fait d’un corporatisme syndical, soit le fait d’une incompréhension, soit enfin le fait d’une minorité qui ne serait même pas concernée comme les « jeunes » et les « fonctionnaires ».
Le troisième acte est le centrage des couvertures sur les conséquences catastrophiques pour les usagers, c’est-à-dire le choix d’aborder les sujets sous l’angle des conséquences du mouvement en éludant quasi-complètement celui des causes. Le vocabulaire des journalistes fait, sur cet aspect, preuve d’une grande diversité : pagaille, galère, chaos, etc. Toujours sous l’angle des conséquences, on trouve la focalisation sur les « casseurs » et les « violences » permettant de passer sous silence l’ampleur des mobilisations.
Il reste à tirer les conclusions dans un dernier acte à l’image de Nathalie Saint-Cricq dans le Journal de 20 h de France 2 en accusant doctement la CGT de« jouer l’explosion sociale [et de] prendre finalement la responsabilité qu’il y ait un accident, un blessé ou un mort ». (23)
Donnons le dernier mot à l’hebdomadaire Le Point qui lance le 26 mai un sondage en ligne avec une question significative : « la CGT est-elle un syndicat dépassé et dangereux pour la France ? » (24)
Le résultat est bien sûr à l’avenant : 47.473 Oui contre 4.851 NON.
Pour la quasi-totalité de la presse comme pour le gouvernement il y a un péril indiscutable, un ennemi désigné et le besoin d’une réponse ferme et virile.
Le besoin d’ennemis révèle une crise de légitimité ouvrant à une tentation totalitaire qu’il ne faut pas sous-estimer. Selon le bilan du ministre de l’intérieur se sont 1300 manifestants qui ont été interpellés depuis le début du mouvement se traduisant par 819 gardes à vue et « 51 personnes ont été condamnées en comparution immédiate, souvent à de lourdes peines ». (25)
Ces chiffres sont à la hauteur de la délégitimation de la politique économique menée par le gouvernement avec les encouragements du MEDEF, de l’Union Européenne et du Fond Monétaire International. D’autres « ennemis » ont été construits antérieurement et parallèlement, en particulier contre les mouvements de soutien au peuple palestinien et contre les associations dénonçant les violences policières. A ne pas prendre en compte les liens qui relient les différentes catégories criminalisées, c’est la capacité de résistance commune qui est affaiblie. Ne nous trompons pas, la notion d’ennemi est extensive.
Notes:
Samuel Huntington, Le Choc des civilisations, Odile Jacob, Paris, 1997, p.9.
Georges Bush, discours du 29 janvier 2002,https://georgewbush-whitehouse.archives.gov/news/releases/2002/01/20020129-11.html, consulté le premier juillet à 14h et traduit par nos soins.
Marc Crépon, L’imposture du Choc des civilisations, Pleins feux, Paris, 2002, p. 66.
Nouvel Observateur, La guerre des Dieux, Hors-série, n° 46, janvier 2002.
Le point, Les chrétiens face à l’Islam. Enquête sur un choc mondial, n° 2217, 5 mars 2015.
Valeurs actuelles, n° 4077, du 15 au 21 janvier 2015.
Richard Labévière, Choc des civilisations, choc des représentations et ruses de la raison médiatique, Hermès la Revue, n° 55, 2009/3, p. 172.
Fouad Bahri, Gilles Clavreul tacle les associations antiracistes décoloniales,https://www.zamanfrance.fr/article/gilles-clavreul-tacle-associations-antiracistes-decoloniales-19890.html, consulté le 1er juillet à 16 h.
Manuel Valls, réponse aux questions au gouvernement à l’assemblée nationale, 16 décembre 2015, http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/mouvement-bds-manuel-valls-condamne-toutes-les-campagnes-de-boycott-legard-des, consulté le 1er juillet à 17 h 30.
Najat Valaud Belkacem, réponse aux questions au gouvernement à l’assemblée nationale, 27 avril 2016, http://www.lcp.fr/la-politique-en-video/camp-dete-decolonial-vallaud-belkacem-condamne-absolument-des-initiatives, consulté le 1erjuillet à 19 h.
A Paris, le tribunal interdit la manifestation en soutien à Gaza, Le Monde du 18 juillet 2014,
http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/07/18/cazeneuve-prone-l-interdiction-de-la-manifestation-propalestinienne-a-paris-samedi_4459324_823448.html, consulté le 2 juillet à 8 h.

Catherine Gasté, Loi Travail : la préfecture interdit la manifestation… durant quelques heures, $http://www.leparisien.fr/economie/loi-travail-la-prefecture-interdit-la-manifestation-de-jeudi-22-06-2016-5904335.php, consulté le 2 juillet à 10 h.

Henry Louis Mencken, Mencken Chresthomathy : His own Selection of his Choicest Writing, Vintage, New-York, 1982, p. 29. (traduit par nos soins).

Christine Lagarde, Pour le FMI, la loi El Khomri n’est pas suffisante, Valeurs actuelles du 26 mai 2016, 
http://www.valeursactuelles.com/economie/pour-le-fmi-la-loi-el-khomri-nest-pas-suffisante-62032, consulté le 2 juillet à 11 h 15.

Pierre Gattaz, Le sigle CGT égale à chômage, Interview au Monde du 30 mai 2016, 
http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2016/05/30/la-charge-de-pierre-gattaz-contre-la-cgt-ils-se-comportent-comme-des-voyous_4928844_1656968.html, consulté le 2 juillet à 13 h.


Reinhard Johler, Freddy Raphaël et Patrick Schmoll (dir.), La construction de l’ennemi,Néothèque, Strasbourg, 2009, quatrième de couverture.


Pierre Gattaz, Le sigle CGT égale à chômage, Interview au Monde du 30 mai 2016, op.cit.

Manuel Valls, La CGT « ambigüe », les casseurs veulent « tuer des policiers »,
http://www.valeursactuelles.com/societe/valls-la-cgt-ambigue-les-casseurs-veulent-tuer-des-policiers-62677, consulté le 2 juillet à 15 h

Bernard Cazeneuve, communiqué de presse du 19 juin 2016,
http://www.leparisien.fr/economie/cazeneuve-des-militants-cgt-ont-pris-violemment-a-partie-la-police-19-06-2016-5897699.php, consulté le 2 juillet à 15 h 30.

Arnaud Leparmentier, « Chiffons rouges » sociaux, Le Monde du 9 septembre 2015, 
http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/09/09/chiffons-rouges-sociaux_4749623_3232.html, consulté le 2 juillet à 17 h 45.

Nathalie Saint-Cricq, Journal de 20 h de France 2 du 23 mai 2016,
http://television.telerama.fr/television/pour-france-2-la-radicalisation-de-la-cgt-est-vouee-a-l-echec,143019.php, consulté le 2 juillet à 19 h.

Déclaration de Bernard Cazeneuve à Renne,
http://www.20minutes.fr/rennes/1845859-20160515-loi-travail-cazeneuve-annonce-1300-interpellations-depuis-debut-manifestations, consulté le 2 juillet 20 h 30.
Source: Investig’Action

- See more at: http://www.investigaction.net/de-bds-a-la-cgt-chronique-dune-criminalisation-par-une-politique-de-la-peur/#sthash.HtL8kjth.dpuf

Ce 05 juillet 2016, nous avons eu  la très grande tristesse d’annoncer la disparition de notre ami et camarade, Jacques Charrazac. Nous pensons à sa famille, à ses très proches, sa femme et sa fille et nous savons combien il va leur  manquer.

 

Nous garderons  lesouvenir de son amitié, de sa fraternité,  de la force de sa conviction communiste sur laquelle reposaient tous les engagements de sa vie de cheminot, de syndicaliste, de pacifiste, d’élu. Il était passionné de rugby.  C’était un rassembleur.

 

Malgré sa modestie, nous pensons que Jacques a été un grand militant qui a servi dignement la classe ouvrière pour sa dignité, son aspiration à la paix et la justice sociale

Ses camarades de la Section PCF Bassin d’Arcachon Val de l’Eyre.

 

Biganos, le 05 juillet 2016

 

A la demande de sa famille, un moment de recueillement se tiendra samedi 09 juillet à 10 h, sur le Parvis de la Gare de Facture-Biganos.

 

HOMMAGE À JACQUES CHARRAZAC. PIERRE CLÉAZ 

 

BREF COMPTE-RENDU DE NOTRE FÊTE DE SECTION DU SAMEDI 9 JUILLET 

 

QUELQUES PHOTOS

 

2016 Jacques Charrazac Hommage Gare Facture Biganos (1)

 

2016 Jacques Charrazac Hommage Gare Facture Biganos (4)

 

2016 Jacques Charrazac Hommage Gare Facture Biganos (5)

 

2016 Jacques Charrazac Hommage Gare Facture Biganos (6)

 

2016 Jacques Charrazac Hommage Gare Facture Biganos (7)

 

 

Publié par Le Mantois et Partout ailleurs

Régionales: deuxième tour pour la politique politicienne

Loin du vécu du peuple de France, du chômage de masse, de la précarité dans le travail et dans la société, du pouvoir d'achat dans les chaussettes, sans avenir pour leurs proches, ni espoir pour des lendemains qui chanteraient.

Et ce sont ces mêmes partis politiques, qui sont tous en faillite, qui se permettent de nous dicter pour qui voter?

De plus, qui a fait que la peste brune progresse, si ce ne sont les politiques de droite et de gôche au pouvoir depuis trop longtemps. Si ce ne sont pas aussi leurs porte-voix dans les médias de la pensée unique libre et non faussée, de droite ou de gôche, qui s'en sont faits les ardents propagandistes?

Régionales: deuxième tour pour la politique politicienne

Maintenant, lisez ce que Europe 1 révèle:

"En privé, le président jugerait ce scrutin plutôt positif pour lui. Dès dimanche soir, devant quelques conseillers, il a noté que la gauche pouvait conserver cinq ou six régions, quand la droite, elle, n'a aucune certitude d'en arracher une. Et c'est bien lui qui a donné son feu vert au retrait des listes socialistes dans les régions où elles sont arrivées en troisième position, quand le Front national est sorti en tête.

Préparer 2017. Pour le président, le calcul est simple. Il faut accepter de sacrifier trois régions (le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes) pour permettre aux autres de faire campagne sur la position morale. En outre, François Hollande se projette déjà en 2017. Et il lui semble impossible de faire gagner la gauche s'il porte le boulet d'avoir fait gagner l'extrême-droite.

En attendant le deuxième tour. Enfin, sans rien dire ni montrer, le chef de l'Etat espère bien rafler la mise dimanche prochain. "Si on garde plus de régions que prévu, ce sera grâce à lui. Si le Front National gagne des territoires, ce sera la faute de Sarkozy. Et nous n'aurons pas besoin de le dire, ses amis Fillon et Juppé se chargeront de le faire pour nous", résume l'un des amis de François Hollande."

Et réfléchissons sur ceci pris sur le blog de mon camarade Canaille le Rouge...

Régionales: deuxième tour pour la politique politicienne

Grandes manœuvres pour une « recomposition »

 

A la lecture de la presse de ce matin, plusieurs camarades m’ont interpellée sur le sens des propos de Pierre Laurent qui lance un appel pour « un mouvement de reconstruction politique populaire » (*). Ces quelques mots parus dans le Journal Sud-Ouest ont touché nos camarades et ravivé les inquiétudes sur le risque de liquidation du PCF et, de prise de décisions sans débat démocratique de l’ensemble des communistes.

 

Membre du CN, avec mes camarades, nous n’étions pas informés. Ces déclarations sont arrivées au fur et à mesure sur internet et dans la presse (**,  ***) et dans l’Humanité-Dimanche, où le Député André Chassaigne annonçait ses objectifs depuis la semaine dernière : « les parlementaires veulent rebâtir une gauche,  puis  «… pas de nouveau groupe à l’Assemblée dans l’immédiat,…  mais on y travaille… ».

 

Je comprends parfaitement l’inquiétude qui se dégage de ces informations. Je pose donc plusieurs questions :

 

A quel niveau de la Direction, les décisions sont prises ?

 

Les adhérents communistes qui paient leurs cotisations sont-ils souverains ?

 

Ou seulement exécutants des décisions prises au sommet, sans mandat, avec des personnalités extérieures?

 

Notamment, pour les prochaines élections régionales, où les décisions finales transgresseront les choix des communistes.

 

Que signifie : « nouvelle gauche » ou groupe « rouge, rose, vert », etc…. ?

 

Stratégie à l’italienne (où la gauche a totalement disparu) ou « nouvelle Syriza à la française » (pour envoyer le peuple en exil dans son propre pays, la Grèce n’est-elle pas sous domination coloniale des institutions européennes et des banques ? Pour nous, non merci !!!

 

Est-ce un « congrès de Tours » à l’envers qui se prépare ?

 

Nous sommes officiellement en préparation de Congrès : ouvrir une perspective historique de rupture avec le capitalisme devrait être notre préoccupation prioritaire en s’appuyant sur toutes les luttes des salariés (****), du monde du travail, des citoyens….

 

L’abstention massive du peuple de France est une réponse implicite de l’attente de la reconquête de sa souveraineté nationale et populaire, de sa dignité.

 

Là est notre place, en tant que communistes organisés au sein d’un parti qui doit être démocratique, vivant, répondant aux attentes, notamment son « NON » à l’Union Européenne qui n’est pas respecté.

 

Il nous faut donc poser cette question :

 

Notre Direction a-t-elle clairement l’intention de constituer un nouveau parti en laissant mourir le nôtre ?

 

Si oui, qu’elle se prononce rapidement. Mais les communistes doivent à nouveau être consultés sans tarder, comme nous l’avons fait en 2007, où nous, communistes nous avions rejeté sa liquidation.

 

Danielle Trannoy

Membre du CN.

 

Le 25 septembre 2015

 

(*) Sud-Ouest, 25 septembre 2015.

(**) http://www.24matins.fr/front-de-gauche-pierre-laurent-veut-un-mouvement-de-reconstruction-politique-populaire-233473

(***) http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/front-de-gauche-les-parlementaires-veulent-rebatir-une-gauche-en-voie-d-implosion-24-09-2015-5123615.php

http://www.humanite.fr/les-parlementaires-front-de-gauche-veulent-rebatir-une-gauche-en-voie-dimplosion-584815

(****) N’a-t-on pas recensé 750 conflits sociaux pour la période de juin-juillet ?

31 Décembre 2014

L'Euro au risque de la chouette. Jacques Sapir. [Suite…]
GRÈCE : Quand les europhiles technocrates craignent la démocratie populaire. [Suite…]
GRÈCE : Violent chantage du FMI et de l’Union Européenne. [Suite…]
SYRIZA : « La force de RÉSERVE de gauche » du CAPITALISME. [Suite…]

 

30 Décembre 2014

UNION EUROPÉENNE : Faut-il vraiment l’unanimité des États membres pour CHANGER les traités européens ? [Suite…]
Grèce : à la fois respect de sa souveraineté et mise en garde sur les illusions. Jeter un œil sur le dessous des cartes. [Suite…]

 

29 Décembre 2014

UE : Privatisation des publications de recherche un vrai scandale. [Suite…]

 

27 Décembre 2014

Corruption au sein des élections grecques : manquait plus que ça ! [Suite…]

 

26 Décembre 2014

Angela Merkel et l'UE vous souhaitent un bon Noël. [Suite…]
Le traité transatlantique (TAFTA) = BAISSE DES SALAIRES en EUROPE ? [Suite…]

 

24 Décembre 2014
La cyberguerre entre Européens. [Suite…]
[Recommandé] Souverainisme versus suprémacisme, par Philippe Grasset. les-crises.fr[Suite…]

 

23 Décembre 2014

ONU, lutte contre la glorification du nazisme et abstention française. [Suite…]
L’UE au Kosovo : Faites ce que je dis…mais ne faites pas ce que je fais ! [Suite…]

 

22 Décembre 2014
Après la BNP, la banque allemande Commerzbank paiera 1 milliard de $ aux Etats-Unis pour avoir commercé avec Cuba. [Suite…]

 

21 Décembre 2014

Union Européenne : la dérive fascisante. [Suite…]
L’essor de l’impérialisme allemand et la pseudo « menace russe ». [Suite…]
40% de liquidités supplémentaires dans les caisses des multinationales européennes mais pas pour investir : pour spéculer et gaver les actionnaires ! [Suite…]
Comment les ultra-riches se cachent derrière un réseau de groupes « indépendants » qui manipulent la vie politique pour leur compte. [Suite…]
L'Europe sociale? Une chance sur 268 millions ! [Suite…] 
Leçon de stratégie politique à l’usage de ceux qui veulent changer le monde. [Suite…] 
Contre la République Une et indivisible la France des Régions dans l'Europe des régions (La carte des länder français et allemands). [Suite…]

 

19 Décembre 2014

Sanctions suicidaires pour l’UE : la Russie enterre le South Stream. Les-crises.fr[Suite…]
L’union européenne : Plus que jamais, en sortir ou en mourir ! [Suite…]

 

18 Décembre 2014
La bourse ou la vie ? Rarement l’interpellation n'aura eu autant de force. [Suite…]

 

16 Décembre 2014

Les APE (Accord de partenariat économique): catastrophe annoncée pour l'économie de LA RÉUNION. [Suite…]

 

15 Décembre 2014

Tsipras drague l’élite capitaliste européenne au Bildeberg italien … et y loue les politiques de Draghi (BCE), Monti !. [Suite…] 
Constitutions, souveraineté et Grèce. Jacques Sapir. [Suite…] 
Mis en examen pour avoir révélé que le Luxembourg était un paradis fiscal. [Suite…] 
L’UE ?… Cauchemar de ses citoyens ! [Suite…]

 

14 Décembre 2014
Italie : par dizaines de milliers, ils manifestent contre les réformes de Renzi, le « Manuel Valls italien ». [Suite…]
Espagne : des milliers de manifestants pour « du pain, un travail, un toit ». [Suite…]
Emmanuel Todd - « L'Europe est peut-être allée chercher sa mort en Ukraine ». [Suite…]
Souviens-toi, Berlin - vidéo 37' (2007). [Suite…]

 

13 Décembre 2014
Grève générale massive en Italie, plus d'1 million de personnes dans la rue contre le 'Jobs act' qui casse le Code du travail. [Suite…] 
Le traité transatlantique : top secret, les peuples n'ont pas le droit de savoir...! [Suite…]

 

12 Décembre 2014
Vidéo : Les origines de la construction européenne : mythes et réalités une conférence d’Annie Lacroix Riz. [Suite…]
La Grèce préfigure la Tiers-Mondialisation de l’Europe. Bernard Conte. [Suite…]
Crise de l’euro : regarder les réalités en face. Jean-Michel Naulot. [Suite…]

 

11 Décembre 2014
Prisons secrètes : la Pologne complice des tortionnaires de la CIA. [Suite…]
La poudrière sociale de l’Europe de l’Est (2/2). [Suite…]
La poudrière sociale de l’Europe de l’Est (1/2). [Suite…]
L’UNION EUROPÉENNE va « conseiller » les forces de l’ordre. [Suite…]
[Repise] Sortie de l’euro : Bernard Maris vire sa cuti. Les-crises.fr[Suite…]

 

10 Décembre 2014

« ARRANGEMENTS » fiscaux au Luxembourg : Une indignation bien pratique. [Suite…] 
La poudrière sociale de l’Europe de l’Est (1/2). [Suite…] 
Belgique : les grèves massives s'étendent et se généralisent. [Suite…] 
Appel de personnalités allemandes : « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! ». [Suite…] 
OTAN : mercenaires et propagande au service d’une machine de guerre 1/3. [Suite…] 
IVG/avortement : La RDA (Allemagne de l'est) communiste le légalise dès 1972. La RFA capitaliste a toujours refusé. [Suite…] 
[Vidéo + transcription] devant le parlement allemand, une députée accuse Merkel de servir les intérêts des USA au détriment des citoyens et de l’Europe. [Suite…]

 

09 Décembre 2014

Un objectif de la Confédération européenne des syndicats (CES) : Former une élite syndicale euro-compatible. [Suite…]
1 million de citoyens contre le TAFTA, la Commission jette la pétition à la poubelle : « Stop TAFTA », c'est d'abord « Stop UE » ! [Suite…] 

Allemagne : Die Linke va diriger l’Etat de Thuringe. [Suite…] 
Après Merkel, l'Eurogroupe demande plus d'austérité à la France. [Suite…] 
Emmanuel MACRON, ministre de l’économie, est membre du groupe Bilderberg. [Suite…] 
Zachar Prilepin : L’Europe ignore le bombardement du Donbass, comme il y a 70 ans a été ignoré l’Holocauste. [Suite…] 
Athènes sur un volcan. [Suite…]

 

08 Décembre 2014
« La révolution portugaise et la situation en Europe et dans le monde 40 ans plus tard » Contribution du Parti Communiste Portugais pour l’ouverture du séminaire international. [Suite…] 
La TROÏKA maintient la pression sur la GRÈCE. [Suite…]

 

07 Décembre 2014
« Ils disent Venezuela, on dit Suède ». Le virage social-démocrate de Podemos : copier le PS de 1982 pour être le PS de demain ? [Suite…]
Angela Merkel dit pas encore assez à François Hollande.[Suite…]
Athènes, cela continue…. [Suite…]

 

06 Décembre 2014

Infos importantes sur la situation en Grèce ! Par Yannis Youlountas. [Suite…] 
Le recyclage ne date pas d’aujourd’hui : L’homme de confiance d’Hitler devient le chef-suprême de L’OTAN. [Suite…]

 

05 Décembre 2014
Le « modèle » impérialiste allemand. [Suite…] 
Ceux qui refusent de condamner le nazisme. [Suite…] 
La zone euro ne survivra pas à l’année 2015. Jacques Sapir. [Suite…]

 

04 Décembre 2014
South Stream bloqué, la « claque » des USA à l’Europe. [Suite…] 
Le « printemps ouvrier » en Bosnie. [Suite…]

 

02 Décembre 2014

Souveraineté, Etat et paix civile Jacques Sapir. [Suite…] 
La convergence 25 ans après. Jacques Sapir. [Suite…] 
Jean-Claude Juncker, figure emblématique de l’Union européenne. [Suite…]
La Bulgarie d'hier à aujourd'hui... pour préparer demain... [Suite…] 
1123 Évolution du commerce extérieur allemand. Les-crises.fr[Suite…]

 

30 Novembre 2014
Un objectif de la Confédération européenne des syndicats (CES) : Former une élite syndicale euro-compatible. [Suite…] 
Une fondation de l'armée allemande porte le nom d'un criminel de guerre nazi qui a exécuté 106 résistants ardennais : débaptisons-la ! [Suite…]
Le vrai projet de l’UNION EUROPÉENNE : austérité à perpétuité, CHAOS SOCIAL et fascisme. [Suite…]
En Grèce la Troïka tue. Qu'en sera-t-il en France demain, quand nos gouvernements auront achevé la destruction de nos systèmes de santé et de sécurité sociale ? [Suite…]

 

29 Novembre 2014
Le Pape bénit l'UE à Strasbourg : Podemos chante ses louanges, les communistes (et progressistes) espagnols quittent l’hémicycle. [Suite…] 
Le grain de sel de Bruno Arfeuille : Mario Draghi appelle à pouvoir ajuster les salaires pour aider l’euro. [Suite…]
La Commission Européenne menace la France, notre France celle de 36 à 68 chandelles, celle des travailleurs ! [Suite…] 

UNION EUROPÉENNE - Plan d’investissement Junker: la grande MYSTIFICATION. [Suite…]

 

28 Novembre 2014
Surmonter la crise de confiance. Jacques Sapir. [Suite…] 
ESPAGNE Licenciements massifs : Une campagne de boycott fait plier Coca Cola. [Suite…]
Allemagne : moins de nucléaire mais 500 centrales à charbon. Les énergies renouvelables ne suffisent pas pour prendre le relai. [Suite…]

 

27 Novembre 2014

Référendum en Suisse sur la fin des privilèges fiscaux aux millionnaires étrangers – la position des communistes suisses. [Suite…] 
Viktor Orbán, Premier ministre hongrois et nouveau visage de l’Ennemi selon Washington. [Suite…] 
La dérive fédéraliste est consubstantielle à la « construction européenne ». [Suite…]

26 Novembre 2014

En Belgique, Anvers centre industriel du pays paralysé par la 1ère « grève régionale tournante ». Le PTB au cœur de la lutte. [Suite…] 
11 novembre: Le message de l'Association Républicaine des Anciens Combattants à Villiers sur Orge. [Suite…]
Dupont et Dupont (suite et pas fin). [Suite…] 

MUTUELLES : menacées par l'ouverture à la concurrence, l'ANI qui donne aux employeurs le choix de la complémentaire et les règles imposées par Bruxelles. [Suite…]

 

25 Novembre 2014
La gauche absente de Domenico Losurdo - Dmitrij Palagi. [Suite…] 
Italie : des élections régionales en Emilie-Romagne et en Calabre, au moment des manifestations populaire contre la réforme du marché du travail se multiplient dans le pays. [Suite…]

 

24 Novembre 2014
Union Européenne : vers la cessation de paiements. L’Union Européenne, c’est un suicide collectif. [Suite…] 
Avec le traité transatlantique : « Dumping social et environnemental », des multinationales hyper-puissantes, des droits juridiques et politiques réduits, les Etats-Nations attaqués. [Suite…] 
Une oasis coopérative dans un monde néolibéral : le village utopique de Marinaleda en Espagne. [Suite…] 
Un journaliste Allemand dévoile le contrôle de la presse par la CIA. Les-Crises.fr[Suite…]

 

23 Novembre 2014

L'Union européenne : c'est les fraudeurs libres dans un marché libre ! Après tant de dirigeants délinquants dans toute l'UE.... [Suite…] 
Réduction des déficits à 3% : La COMMISSION EUROPÉENNE accorderait un délai sous conditions. [Suite…] 
Les pays européens s'abstiennent dans la lutte contre la glorification du nazisme. [Suite…] 
Ça se passe à Vilnius, ça se passe en Europe par Sophie Wahnich. [Suite…]

 

22 Novembre 2014

Comment l'Union européenne cherche à rapprocher la mafia kosovare des standards européens de l’Etat de droit. [Suite…]

 

21 Novembre 2014

Vaclav Klaus : il n’y a plus de liberté en Europe et : « L’Euro a été une tragique erreur ». [Suite…] 
La ministre de la sante de Lituanie a proposé de tuer les pauvres. [Suite…] 
AUTRICHE : des citoyens militent pour la sortie de l'UNION EUROPÉENNE. [Suite…] 
La machine à décerveler le quidam et les oukases de l'UE. « Ne pensez à rien laissez-nous faire ». [Suite…]

 

20 Novembre 2014
Prague : Les Etats-Unis préparent un nouveau Maïdan contre le président Tchèque. [Suite…] 
La Serbie dans l'engrenage européen. Karine Bechet-Golovko. [Suite…] 
[Vidéo] Quand la télé allemande donne des leçons d’esprits critiques aux médias français. [Suite…] 
[Vidéo] Leur Europe : Hooligans et nazis en Allemagne. [Suite…] 
Les faux culs du capital. Oh Suisse au-dessus de tout soupçon d'assistance au crime ! Un pays où les juges là aussi ne manquent pas d'air. [Suite…] 
L’actualité des éconoclastes. [Suite…]

 

19 Novembre 2014

Si l’Italie sortait de l’Euro… Par Jacques Sapir. [Suite…]
Lire le TATFA (1) – le bilan de l'ALENA au Mexique ou comment le libre-échange imposé par les USA a détruit un pays. [Suite…] 
Miscellanées du mercredi (Delamarche, Sapir, Béchade). [Suite…] 
[Vidéo] « Les origines de la construction européenne : mythes et réalités », par Annie Lacroix-Riz. [Suite…]

 

18 Novembre 2014

« La vie des autres au Luxembourg » : quand le leader européen Juncker contribuait au fichage, à l’espionnage de ses compatriotes ! [Suite…] 
Juncker, un personnage adapté à la « morale » européenne… [Suite…] 
[Nationalisme européen] « Même si ça sert à rien, c’est formidable… », par Nicolas Domenach. [Suite…]

 

17 Novembre 2014

Le Parti communiste portugais propose à l’Assemblée la « sortie de l’Euro et la nationalisation des banques ». [Suite…] 

La FIFA lave toujours plus blanc que blanc. [Suite…] 
Frédéric LORDON : « Revenir aux monnaies nationales, pour refaire une monnaie commune » [vidéo Mediapart]. [Suite…] 
Débat Todd / Gaino sur l’Europe : « L’Europe avance, vers le mal… ». [Suite…]

 

16 Novembre 2014

Les institutions européennes ne sont qu’une grande mafia. [Suite…]
Daniel Estulin : dénonciation du Groupe Bilderberg au Parlement Européen. [Suite…] 
La « gauche – droite » unie en Europe : l'exemple italien. [Suite…] 
Anarchy : la propagande pro-euro avec nos impôts ! [Suite…] 
Revue de presse internationale du 16 novembre 2014. [Suite…] 
Comment l'union européenne baisse le coût du travail des citoyens de l'UE... [Suite…]
« Le communisme a échoué, repartons du libéralisme et du catholicisme », selon Fausto Bertinotti, premier président du PGE, ex-leader de Refondation communiste. [Suite…] 
Les conséquences d’une sortie de l’Euro. Jacques Sapir. [Suite…]

 

15 Novembre 2014  

Allemagne - Die Linke à la tête d’une région en collaboration avec le SPD : une analyse critique. [Suite…] 

 

14 Novembre 2014

[Reprise] Le ton se durcit entre la Hongrie et les États-Unis. [Suite…] 
[Nationalisme européiste] Hollande : « A ceux qui se demandent à quoi sert l’Europe, Rosetta a donné la réponse ». [Suite…]
De la Yougoslavie à l'Ukraine, quand l'histoire se perfectionne. [Suite…]

 

09 Novembre 2014

La chute du mur de Berlin : la version d’Egon Krenz. [Suite…] 
Euro boycott : Intervention de Gilles Questiaux au meeting du 26 avril 2014. [Suite…] 
L'Union Européenne et le FASCISME : et ils s'en vantent ! [Suite…] 
[Vidéo] La dérégulation financière est notre veau d’or, par Gael Giraud. [Suite…]

 

08 Novembre 2014

L’Europe de LuxLeaks : “Ha ! Ha ! Said the Clown... ». [Suite…] 
En Allemagne aussi : grève historique à la Deutsche Bahn (chemins de fer allemands). [Suite…] 
Luxembourg, paradis fiscal pour 340 entreprises grâce aux accords secrets avec l'administration fiscale luxembourgeoise : parmi les Français, Aviva, Axa, CNP Assurance, Crédit agricole .... [Suite…]

 

07 Novembre 2014

150 000 manifestants à Bruxelles contre la retraite à 67 ans : la plus grande manifestation depuis 20 ans en Belgique ! [Suite…] 
L’Allemagne doit rendre à la Grèce tous les trésors volés et rembourser l’emprunt-or fait sous l’occupation. [Suite…]
Le partenariat transatlantique de commerce et d’investissement : un traité cryptique aux origines oubliées et aux conséquences secrètement totalitaires. [Suite…]
ITALIE : frayeur du « Wall Street Journal » après la manifestation monstre du 25 octobre 2014. [Suite…] 

Un concept d'avenir dans l'UE : « l'indice de fiscosité ». [Suite…] 
Le crime de guerre, comme la fiscalité luxembourgeoise, est une denrée pour le moins  très volatile. [Suite…] 
La Catalogne sur la pente de la désobéissance civile. [Suite…]

 

06 Novembre 2014

Le LUXEMBOURG de Jean-Claude Juncker, chef de la Commission européenne : un PARADIS FISCAL qui permet aux MULTINATIONALES d’échapper à L’IMPÔT ! [Suite…] 

Face à la « bataille du rail » qui s'intensifie en Allemagne, Merkel accélère l'offensive contre le droit de grève. [Suite…]

Traité Transatlantique : Une conspiration explosive contre la démocratie. [Suite…] 

A propos du PÉTROLE. [Suite…] 

[Média] BFM Business, Les Experts – 5 novembre. [Suite…]

 

05 Novembre 2014

Pourquoi il faut s’intéresser au traité transatlantique, Tafta ou TTIP. [Suite…] 

Miscellanées du mercredi (Delamarche, Sapir, Béchade). [Suite…]

 

04 Novembre 2014

L'unité des communistes catalans retrouvée après 32 ans de division. [Suite…] 
Espagne : « Podemos » donné en tête dans un sondage pour la première fois avec 27,7% des intentions de vote, 13,9% de plus qu'il y a un mois... [Suite…]

 

31 Octobre 2014

« La Grèce est un laboratoire pour tester des politiques effroyables ». [Suite…]

 

30 Octobre 2014
Ryanair : un patron voyou qui vole bas... et qui paye « low cost ». [Suite…] 
Pour les SALAIRES et l'emploi Des LUTTES qui montent dans les pays européens. [Suite…] 
Le traité transatlantique est encore pire que ce que l'on imagine : il faut le rejeter intégralement. L'amender c'est l'accepter ! [Suite…]

 

28 Octobre 2014

La Bulgarie, avant et après, dans la perception des générations qui vécurent le tsunami capitaliste. [Suite…]
Georges Soros, dans « Le Monde » : « Ukraine, l'Europe est indirectement en guerre... ». [Suite…] 
La France, sous la pression de l'étranger, modifie le budget national ! Notre pays n'est plus souverain... [Suite…]
Hillary Clinton : « Le Grand Marché Atlantique est un Otan économique ». [Suite…] 
Adhésion à l’UE : les illusions perdues. [Suite…] 
L’UE se prépare à payer les comptes ukrainiens. [Suite…] 
La vaste blague des Stress-Tests de la BCE… [Suite…]

 

27 Octobre 2014

Ils étaient un million dans les rues de Rome, samedi 25 octobre, contre la réforme du travail de Matteo Renzi. [Suite…] 
La France face au diktat budgétaire européen. [Suite…] 
[Vidéo] Nigel Farage : « La Commission européenne est l’ennemi ultime du concept de la démocratie ». [Suite…]
« LA TOURMENTE GRECQUE » : Un film documentaire qui ouvre le débat sur l'avenir d'une zone euro en crise, livrée à un capitalisme financiarisé. [Suite…] 
Le green, les grilles et le trou Vive l'Europe de Là-haut à Melilla. [Suite…]

 

26 Octobre 2014

L’imposture de l’Europe sociale. [Suite…]

 

25 Octobre 2014

Budget désouverainisé et l'affaire du courrier de Bruxelles. [Suite…] 
Déficit : la lettre de Bruxelles que l'Elysée ne veut pas publier. [Suite…] 
Le diktat de Bruxelles à la France. [Suite…] 
L’extrême-droite est au pouvoir en Belgique ! [Suite…]

 

24 Octobre 2014

Bruxelles prête à aller au clash : Le budget de la France soumis à l'étranger.... Où est notre souveraineté ? [Suite…]
L’UE est punie pour le désastre ukrainien et l’Amérique se marre... (Russia Insider). [Suite…]

 

23 Octobre 2014

Sanctions: l'UE et la Russie s'affaiblissent mutuellement au profit d'une tierce partie. [Suite…]

 

20 Octobre 2014 

Lutte contre le néonazisme : Moscou soumettra un projet de résolution à l'OSCE. [Suite…]
Au secours! L'Allemagne veut redevenir une grande puissance! [Suite…] 

 

19 Octobre 2014

Les traités transatlantique et transpacifique  La machine à mensonges. Paul Craig Roberts. [Suite…]

 

18 Octobre 2014

Tout va mal dans l'Union européenne comme en France... La presse ne peut plus le cacher. [Suite…]
SOUTIEN aux ÉTUDIANTS qui veulent la SOUVERAINETÉ de la FRANCE. [Suite…]

 

17 Octobre 2014

Instabilité en Europe du sud: la lourde responsabilité de l'Allemagne (médias). [Suite…]

 

16 Octobre 2014

Allemagne: la gauche critique les sanctions antirusses. [Suite…] 
La grève des cheminots allemands paralyse le trafic, face à une direction prête à tout pour éliminer le syndicat des conducteurs. [Suite…]

 

15 Octobre 2014

Types de mort dans le camp de concentration nazi de Mauthausen. [Suite…]

13 Octobre 2014

Projet de BUDGET 2015 : L’Union européenne menace la France de sanctions financières ! [Suite…] 
Quand les nazis euthanasiaient des milliers d’enfants malades par Annabelle Georgen. [Suite…]

12 Octobre 2014

Le mirage économique allemand. [Suite…]

 

09 Octobre 2014 

Chronique de Jacques Nikonoff du 25 juin 2013 - Etude sur le partenariat transatlantique. [Suite…] 
Federica Mogherini ou la soviétisation de l'Union européenne. [Suite…] 

 

08 Octobre 2014

Traité TAFTA = Transatlantique arnaque- La casse du siècle [vidéo]. [Suite…]
Une obsession honteuse : Les horribles crimes de l’Europe sont-ils pardonnés ? [Suite…]
Economie européenne: les Français redoutent une mainmise US (expert). [Suite…]

 

07 Octobre 2014

Pourquoi l’Europe n’imposera pas un embargo sur les armes à Israël. [Suite…] 
Manuel Valls à Londres : My tailor is rich. [Suite…] 
La bourse et l'avis ou chapeau melon et durs à nuire. [Suite…] 
Manuel Valls en visite en Allemagne : c’est le ton qui fait la musique militaire. [Suite…] 
L’euro va-t-il entrer dans le jeu de la dédollarisation ? [Suite…]

 

06 Octobre 2014

Le parti russophone en tête en Lettonie. [Suite…]
La COMMISSION EUROPÉENNE pourrait sanctionner le gouvernement Hollande-Valls pour réduction insuffisante du déficit budgétaire ! [Suite…]
Quand l’hypocrisie prend la parole. Manolis Glézos. [Suite…]

 

05 Octobre 2014

Dans le plus grand secret, l'Union européenne se soumet aux exigences du capital US. [Suite…] 

Elections en Lettonie : Le parti de gauche : « Harmonie » en tête après le dépouillement de près de la moitié des votes. [Suite…]

04 Octobre 2014

La Hongrie (et l’Europe) dans le collimateur de Nuland. [Suite…] 
Sous-mission : Maintenir – sur le plan économique, social, commercial, politique – la France dans le carcan de l’UE et de l’OTAN ? [Suite…]

 

02 Octobre 2014

Les commissaires européens les remugles d'une drôle de tambouille. [Suite…] 
Simulacres de démocratie. Grand marché transatlantique (GMT ou TAFTA ou TTIP ou PTCI ) entre l’Union européenne (UE) et les Etats-Unis. [Suite…]

 

01 Octobre 2014

L’Europe bloquée ? Oui, mais par le fondamentalisme de marché. [Suite…]

 

30 Septembre 2014

TAFTA, danger grave et imminent ! [Suite…] 
Je me demande si… Danielle Bleitrach. [Suite…]

 

29 Septembre 2014

Grande-Bretagne : Cameron prône la sortie de l'UE. [Suite…]

 

27 Septembre 2014

L'économiste Bernard MARIS a changé d'avis! Il est désormais pour la sortie de l'Euro ! [Suite…]

 

26 Septembre 2014

La rentrée électorale de la social-démocratie. [Suite…]
Analyse du référendum écossais. [Suite…]
Déconnexion Swift de la Russie : les députés européens sont bien devenus fous… [Suite…]
La catastrophe euro, par Paul Krugman. Prix Nobel d’économie. [Suite…]
[La Démocratie en marche]. Le Président de la République tchèque : « Nous voulons adhérer à l’euro même si les Tchèques y sont hostiles ». [Suite…]

 

25 Septembre 2014

Podemos, le « Yes we can » made in Spain : non, le possibilisme médiatique « ni droite, ni gauche » n'est pas dangereux pour le système (capitaliste) ! [Suite…]

 

22 Septembre 2014

Euro dictature : Un pas de plus dans la trahison nationale. Après Alstom, GDF Suez ? [Suite…]

Revue de presse internationale du 21/09/2014. [Suite…]

 

21 Septembre 2014

Quand le chef de SYRIZA Alexis Tsipras rencontre le pape François : « on s'est retrouvés sur l'humain d'abord ». [Suite…] 
Indépendance de l’Ecosse : La position du parti communiste de Grande Bretagne. [Suite…]

 

19 Septembre 2014

Référendum, démocratie, relativité géopolitique. [Suite…] 
Menaces européennes sur la recherche scientifique publique. [Suite…] 
Répugnante matinée au Parlement européen (mercredi 17/09), extrait du blog de Jean-Luc Mélenchon. [Suite…] 
L’Europe est à nous ! [Suite…] 
La Hongrie est tiraillée entre passé et présent. [Suite…] 
Référendum écossais : qu’en pensent les Chinois? [Suite…]

 

18 Septembre 2014

Accord d'association UE-Ukraine adopté, TAFTA ici, DCFTA ailleurs : c'est au nom de l'Europe qu'on exporte le libre-échange et l'ultra-libéralisme ! [Suite…]
Le Partenariat transpacifique et le libre-échange, c’est quoi ? [Suite…]

 

17 Septembre 2014

La COMMISSION EUROPÉENNE EXIGE que la France annonce dès la mi-octobre des « mesures crédibles » de réduction des dépenses. [Suite…]
L’Écosse et le dictateur. [Suite…]
Le retour AGRESSIF de l’impérialisme allemand est fulgurant. [Suite…]
L'extrême-droite néo-nazie perce en Suède et distance le « Parti de gauche » qui paye ses concessions à la social-démocratie (et sur l'UE). [Suite…]

 

10 Septembre 2014

Taux négatifs au Japon, pas d’émission d’obligations par l’Allemagne, deux nouvelles qui font l’effet d’une bombe et annoncent de grosses turbulences monétaires. [Suite…]

 

08 Septembre 2014

Les taux négatifs, le nouveau tour du magicien Draghi au service du système monétaire américain. [Suite…]
Les députés communistes portugais vont porter la question de la sortie de l'euro au Parlement européen. [Suite…]
L’Italie est en guerre : et la dépense militaire augmente. [Suite…]
Traité transatlantique : les États-Unis marchent sur œufs... mais ils veulent un accord global ! [Suite…]
ESPAGNE- FRANCE : Pourquoi Podemos progresse quand le Front de gauche patine ? [Suite…]

 

06 Septembre 2014

Le polonais Donald Tusk, président de l'UE : la figure de cette Europe néo-libérale, belliciste, et anti-communiste ! [Suite…]

 

05 Septembre 2014

Déclaration d’ASSISE (Italie) pour la SORTIE DE L’EURO. [Suite…] 
Le dirigeant de die Linke Gregor Gysi prêt à soutenir l'ingérence allemande et les exportations d'armes en Irak ! [Suite…] 
Euro-fascisation : Faire l’autruche ou affronter ? Georges Gastaud. [Suite…] 
Euro-parlement : interdit de poser des questions inconfortables à Mogherini sur le coup d’Etat en Ukraine. [Suite…] 
Parlement européen : La gauche hostile aux sanctions antirusses. [Suite…]

 

04 Septembre 2014

La Commission européenne, pilote automatique des politiques libérales. [Suite…] 
Les victoires de l’Allemagne. [Suite…] 
Quelques petites choses que j’avais envie de vous dire, rumeurs de guerre. Anne Wolf. [Suite…]


22 Aout 2014  

Ce que révèle la version fuitée de l'accord de libre-échange Europe/Canada. [Suite…]
L’agriculture en Europe de l’Est – de la destruction à la résistance ? Par Monika Karbowska. [Suite…]

16 Aout 2014

Lettre ouverte à François Hollande. Jacques Sapir. [Suite…]
La France en panne, pas les profits capitalistes, ni l'évasion fiscale. [Suite…]
Verts, PS : « plus libéral que moi je meurs ! ». [Suite…]
L’Europe part désespérément dans tous les sens. [Suite…]

 

12 Aout 2014
Eurométropolisation, réforme territoriale, non au partage euroféodal de la France. [Suite...]
L’Europe impose à l’Afrique un traité pire que le TAFTA. [Suite…]

06 Aout 2014 
SYRIZA : « la force de réserve de gauche » du capitalisme. [Suite…]

 

05 Aout 2014 
E= MC2, en finance aussi. [Suite…]
La souveraineté américaine pour l’Europe libre. [Suite…]
L'UE est mon dieu Bolkenstein son apôtre et Moscovici un candidat prophète. [Suite…]
Grèce : l’Europe du Littoral. [Suite…]
Bataille pour le Donbass, bataille pour l’Europe. [Suite...]


03 Aout 2014 
Une pieuvre au bord du Tage.... [Suite…]
Quand la droite européenne reçoit Andrei Parubiy, cofondateur du parti national social d'Ukraine... [Suite...]
Ukraine : Penser l'impensable. [Suite...]

 

01 Aout 2014
Union européenne : le triomphe de l’ambiguïté. [Suite…]

 

31 Juillet 2014
Dans la tête de Barroso. Jacques Sapir. [Suite…]

 

28 Juillet 2014
En Croatie, le rêve européen se transforme en cauchemar. [Suite…]
L’essence du néolibéralisme : la conquête du monde. [Suite…]

 

27 Juillet 2014
Résolution PCF/FDG Assemblée nationale sur PTCI. M’PEP. [Suite…]  

 

26 Juillet 2014
Viva Ortiz, Il s'agit de Jean, et son coup de gueule dans l'Huma. [Suite…] 
Les Etats européens pourront-ils dire non au traité transatlantique ? [Suite…]

 

23 Juillet 2014
Il faudra que les Européens se fassent au gaz de schiste a dit Hillary Clinton. [Suite…] 
Les Allemands toujours mobilisés contre la guerre. [Suite…]

 

22 Juillet 2014
France : Sous un strict contrôle du Grand frère. [Suite…]
L'Oncle Sam, face à sa suprématie aujourd'hui contestée, attaque sur tous les fronts : politique, militaire, mais aussi économique. [Suite…] 
Une « mission de sécurité » de l'Union européenne en Ukraine pour aider la police locale à mater les rebelles : c'est décidé ! [Suite…]

 

19 Juillet 2014

Attention pour la découpe de la France: à vos ciseaux, prêts, partez! [Suite…]

Les dirigeants Euro-Atlantique et leurs fascisants protégés de KIEV et TEL AVIV jouent avec la guerre mondiale. [Suite…]

 

18 Juillet 2014

Le mensonge d’Hollande. Jacques Sapir. [Suite…]

Europe et compagnie : Juncker, PPE, PSE, tentation fédérale (Un article du Nouveau « Bastille-République-Nations »). [Suite…]

Elections européennes de Mai 2014 : nouvelle étape dans l’implosion du projet européen. Samin Amir. [Suite…]

TISA : comment le mouvement réformateur néolibéral veut privatiser la décision publique. [Suite…]

Tandis que l’Europe frileuse, aveugle et couarde se vautre dans la couche de l’OTAN… [Suite…]

 

15 Juillet 2014

Euro-fascisation : faire l’autruche ou affronter ? Georges Gastaud. [Suite…]

Sergents du néoconservatisme et extrémisme, lutte ou alliance ? [Suite…]

Les jeunesses communistes catalanes lancent le processus d'unité des communistes. [Suite…]

 

14 Juillet 2014

L’Etat brade les forêts françaises aux multinationales. [Suite…]

L'arnaque des élections européennes. [Suite…]

 « Ils » prétendent les avoir mis à l'index : les paradis fiscaux toujours au cœur des investissements mondiaux ! [Suite…]

Partenariat transatlantique : quand les Etats-Unis proposent 20.000 dollars aux « pro-TTIP ». [Suite…]

 

13 Juillet 2014

Les éleveurs français sont les otages des positions technocratiques de l’UE. [Suite…]

En Grande-Bretagne, les citoyens lancent l’offensive contre le grand marché transatlantique. [Suite…]

 

12 Juillet 2014

Printemps 2014 : des nouvelles du MARCHÉ TRANSATLANTIQUE (revue de presse). [Suite…]

Le gouvernement Allemand n’est pas le vassal des Etats-Unis, c’est de leur propre chef qu’il agit comme leur complice. [Suite…]

L'Allemagne expulse le chef de la CIA à Berlin. [Suite…]

 

11 Juillet 2014

SCANDALE : La retraite à 50 ans a été approuvée !!!. Pour les NABABS  de Bruxelles.... [Suite...]

 

10 Juillet 2014

Un néonazi va siéger à la commission des libertés du Parlement européen. [Suite…]

Les BRICS vont créer une Nouvelle banque de développement. [Suite…]

14-18 : « On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des industriel ». [Suite…] 

L’accord de majorité Socialistes-Droite-Libéraux prive de postes au Parlement les eurosceptiques. [Suite…]

Les banques européennes, variable de la politique impériale US. [Suite…]

 

09 Juillet 2014

L'Europe ne peut pas et ne doit pas vivre sans gaz russe (Total). [Suite…]

Education, santé, transports, rien n’échapperait à l’appétit du privé L’accord top secret qui doit dépecer les services publics. [Suite…]

 

05 Juillet 2014

Taxer les revenus financiers, une bonne idée ? En Italie, l'alibi de Renzi pour justifier des milliards de cadeaux aux entreprises ! [Suite…]

Tremblement de terre dans le paysage politique espagnol L’irruption de « Podemos ». [Suite…]

 

04 Juillet 2014

Samir Amin fait le point sur l'Union européenne, l'ambiguïté de l'opposition d'extrême droite et la responsabilité de la gauche dite "radicale". [Suite...]

MENACE SUR LES SERVICES PUBLICS : TISA, ces négociations commerciales secrètes qui visent à accélérer privatisations et dérégulations. [Suite…] 

Luc Michel : l’idée européiste a été trahie par la sujétion à l’OTAN. [Suite…] 

La « désaméricanisation » de l’économie mondiale. [Suite…] 

 

03 Juillet 2014

Matteo Renzi n’a pas lu Umberto Eco. [Suite...]

 

02 Juillet 2014

Fin de l'hégémonie US: dresser le bilan de la guerre froide (CS de Russie). [Suite...]

Pour le respect des droits des peuples à disposer d’eux-mêmes. [Suite...]

 

01 Juillet 2014 

Alstom : Toute la dissuasion militaire française est désormais dans les mains des Américains. [Suite...]

 

30 Juin 2014

Fractures internes à « Die Linke » prête à sacrifier le combat pour la paix, contre l'OTAN ... pour s'allier avec le SPD ! [Suite...]

Union européenne : Selon la Croix-Rouge, le niveau de pauvreté est proche de celui de la Seconde Guerre Mondiale. [Suite...]

Derrière les « accords d’association ». [Suite...]

Commission européenne : Barroso et Juncker, anciens maoïste et trotskiste repérés par la CIA. [Suite...] 

 

29 Juin 2014

Répression policière contre les manifestants anti-Traité Transatlantique. [Suite...] 

Vote Juncker : le vrai visage du PGE et de Tsipras. [Suite...]

Alexis TSIPRAS : « Je ne suis pas dangereux »! (pour le capital, mais dangereux pour le monde du travail). [Suite...] 

 

28 Juin 2014

Les Etats-Unis, BNP-Paribas et la souveraineté de la France. [Suite...]

Les communistes moldaves dénoncent l'Accord d'association avec l'Union européenne. [Suite...]

NON à la signature et la ratification par la France du traité "d'association" UE/Ukraine, de colonisation de l'Ukraine! [Suite...]

L'Allemagne livre 120 panzer Leopard 2 à la Pologne pour renforcer le Front est européen de l'OTAN face à la Russie. [Suite...]

Union européenne et Allemagne Une nouvelle grande stratégie (?). [Suite...]

Europe : Dangereux dirigeants. [Suite...]

 

27 Juin 2014

Les grandes entreprises américaines opposées aux sanctions visant la Russie. [Suite...]

 

26 Juin 2014

L’ennemi néolibéral ! [Suite...]

Croissance et dette : le retour nécessaire des Banques Centrales (Partie 1). [Suite...]

 

25 Juin 2014

Peter Mertens (président du PTB) et Raoul Hedebouw (porte-parole du PTB) à propos du 25 mai : « Une nouvelle force politique s’est levée ». [Suite...]

L’accord top secret qui doit dépecer les services publics. [Suite...]

 

24 Juin 2014

La SNCF, L'union européenne, et la destruction méthodique des services publics. [Suite...]

 

23 Juin 2014

Politique Industrielle et Privatisations. Jacques Sapir. [Suite...] 

 

21 Juin 2014

Les communes, les départements, les provinces, de la royauté à la République. [Suite...]

Les dirigeants socialistes européens choisissent le candidat de droite comme président de la commission européenne. [Suite...]

Genèse du capitaliste industriel. Karl Marx. [Suite...]

A propos du fétichisme du vote. Jean-Claude Delaunay. [Suite...]

Il y a 50 ans, le 6 juin 1964, Charles de Gaulle refusait de commémorer « le débarquement des anglo-saxons ». [Suite...]

 

20 Juin 2014

Une société qui ne respecte plus ses aînés, qui sacrifie ses enfants est une société sans fondation ni perspective ! [Suite...]

Compte-rendu d’une réunion du GUE. [Suite...]

 

19 Juin 2014

Emmanuel Todd : "Le seul pays à même de casser la zone euro et sa logique destructrice, c’est la France". [Suite...]

17 Juin 2014

Le néolibéralisme est le fascisme réel. [Suite...]

Le rôle du racisme dans l'offensive impérialiste, suivi de "Quand ils sont venus chercher les communistes...". [Suite...]

 

16 Juin 2014

Union européenne : les peuples doivent se réapproprier leur souveraineté nationale ! Marie-Christine Burricand. [Suite...]

Syrisa, "la force de réserve de gauche" du capitalisme. [Suite...]

 

15 Juin 2014

Le groupe GUE-NGL au Parlement européen : une auberge espagnole de plus en plus européiste ! [Suite…]

Hollande débarque... Descartes. [Suite...]

 

13 Juin 2014

Elections européennes : l’implosion du projet européen. Samir Amin. [Suite…]

 

12 Juin 2014

Elections européennes : l’implosion du projet européen. Samin Amir. [Suite...]

« Désastre » euro-électoral [le nouveau Bastille-République-Nations]. [Suite...]

Juin : débarquement de tromperies massives ! [Suite...]

 

11 Juin 2014

Sortir de cette Europe punitive. Patrick le Hyaric. [Suite...]

[L'enseignement de l'ignorance] Quelle est la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ?

UMP – PS mêmes idées ... ultra-libérales ; Déliquescence de la démocratie. Michel Gourmel. [Suite...]

 

10 Juin 2014

Yvonne Bollmann : « Nouvelles régions, la France aux normes du Reich européen ! ». [Suite...]

Une réforme territoriale pour étendre l’emprise du capitalisme européen. [Suite...]

Ce que Roosevelt et les américains voulaient vraiment faire de la France en 1944. [Suite...]

[Reprise] Pourquoi De Gaulle refusa-t-il toujours de commémorer le débarquement du 6 juin ?

Tsipras prêt à se rallier à la candidature à la Commission européenne du politicien de droite Jean-Claude Juncker ! [Suite...]

Déclaration du Comité Central du KKE sur la position du KKE au Parlement européen. [Suite...]

Grand marché transatlantique : Les tergiversations du Parti socialiste. [Suite...]

 

09 Juin 2014

Entretien avec Coralie Delaume sur l’Europe, de Monnet à Draghi

Les enjeux du traité transatlantique. Michel Rogalski. Directeur de la revue Recherches internationales

Parlement européen : le KKE a décidé que ses députés ne siégeront plus au sein du groupe GUE-NGL. [Suite...]

L’euro dictature vers l’Europe fédérale des Länder Co-officialité de tous les dangers. [Suite...]

L’Accord sur le commerce des services (TISA) : l’autre traité que l’Union européenne négocie avec les Etats-Unis. [Suite...]

L’AMI, que le mouvement altermondialiste avait joyeusement tué et enterré en 1998, renaît sous le nom de «traité transatlantique». [Suite...]

 

08 Juin 2014  

Sortie de l’Euro et dette publique. Jacques Sapir. [Suite...]

GUE : une situation politique à éclairer. [Suite...]

Réformer l’UE : l’illusion de l’Europe sociale de la gauche du déni mène à la catastrophe pendant que l’offensive de l’UE contre les travailleurs s’accélère en France. [Suite...]

Le triomphe du mythe de la libération américaine de l’Europe. Annie Lacroix-Riz. [Suite...] 

 

07 Juin 2014   

Au détour d'une idée fausse. [Suite...]

La « liste Tsipras » en Italie perd deux millions de voix sur le seul vote communiste de 2004 : comment crier victoire ? [Suite...]

GUE/NGL : Après le départ du KKE, Jean Luc Mélenchon (PG) tire lui aussi la sonnette d'alarme. [Suite...]

La troïka, cet emblème de la dérive anti-démocratique et anti-sociale de l'Union européenne. [Suite...] 

Guerre et fascisme. [Suite...]

L’évolution du groupe GUE/NGL selon "Junge Welt". [Suite...]

Europe : la schizophrénie de "la gauche de la gauche". [Suite...]

Christine Lagarde à Bruxelles : le coup de maître d’Angela Merkel. [Suite...]

LE TRAITE DE ROME A 50 ANS... COULONS L’EURO-GALERE FEDERALE ! Comité Valmy 25 mars 2007. [Suite...] 

Quelques remarques sur la décision de la Cour constitutionnelle allemande relative au traité de Lisbonne. [Suite...] 

Le Pacte transatlantique : une nouvelle "collaboration" comme celle issue de la rencontre de "Montoire" entre Hitler et Pétain... Jean Levy. [Suite...]

 

04 Juin 2014

Emmanuel TODD : « La Russie nous surprendra toujours » [Herodote.net]. [Suite...]

EUROPÉENNES 2014 : Analyse de l’URCF [Réflexions sur les résultats]. [Suite...]

Le DÉBARQUEMENT du 6 juin 1944 du MYTHE d’aujourd’hui à la RÉALITÉ historique [ Annie Lacroix-Riz, historienne]. [Suite...]

Européennes 2014 : « UNE DÉCULOTTÉE SANS NOM » [Collectif Communiste Polex]. [Suite...] 

 

03 Juin 2014    

Abdication du roi Juan Carlos : le PCE exige un référendum pour abolir la monarchie, construire la « 3ème République ». [Suite...]

Le « court XXe siècle » semble éternel. [Suite...]

Elections européennes depuis 1979 des partis se réclamant de la gauche. [Suite...]

UNE SEMAINE APRES LES « EUROPEENNES »... Les blés sont sous la grêle par Jean LEVY. [Suite...]

The Daily Telegraph : Des fédéralistes européens financés par des chefs de l’espionnage américain. [Suite...]

« L’EUROPE, c'est la PAIX, L’EUROPE c'est la PAIX !…» Mais puiqu'on vous le dit…[Collectif Communiste Polex]. [Suite...]

L’Europe enfermée dans l’Occident. [Suite...]

Abdication : première défaite institutionnelle de la réaction espagnole. [Suite...]

 

01 Juin 2014

Aragon avait raison. C'est avec les jeunes sots qu'on fait les vieux cons. [Suite...]

Elections Européennes : le RÉFORMISME SYNDICAL conduit-il au vote FRONT NATIONAL? [Suite...]

Fifille la voilà n’est pas née comme ça ! [Suite...]

A propos de l’abstention aux élections européennes… [Suite...]

Premières analyses après l’élection européenne. M'PEP. [Suite...]

Maurice Aghulon : Faut-il réviser l’histoire de l’antifascisme ? [Suite...]

Pour sauvegarder la République une et indivisible Rétablir la souveraineté du peuple nation. [Suite...]

Européennes 2014 : Comprendre le vote des Français (IPSOS). [Suite...]

Progrès électoraux contre l'UE capitaliste en Belgique, en Grèce et au Portugal. [Suite...]

Pour les communistes suisses, l'avenir c'est « avec les travailleurs, sans l'Union européenne ! ». [Suite...]

Quand un économiste démissionnaire de la BCE appelle à la sortie de l’euro (et de l’UE). [Suite...]

Euro dictature Epreuve de force et lutte à mort. [Suite...]

Emmanuel Todd : « l’Europe est allée chercher sa mort en Ukraine ». [Suite...]

 

28 Mai 2014

Front de gauche : changer ou disparaître. [Suite...]

Résultats des ÉLECTIONS EUROPÉENNES : finalement ce n'est pas très difficile à interpréter ! (Paul Jorion). [Suite...]

Le Parti du Travail de Belgique (PTB), avec 4 % des voix, obtient ses deux premiers députés au Parlement belge ! [Suite...]

 

27 Mai 2014

Les européennes et le mouvement syndical. [Suite...]

La République nous appelle ! Communiqué du Comité Valmy. [Suite...]

L'heure des comptes, ou comment bien mettre les pendules à l'heure. [Suite...]

La Réflexion du jour : Et ce n’est pas que l’Europe… chaque gouvernement qu’elle légitime est pire encore… [Suite...]

Européennes : tout sauf une surprise. Rouge Midi. [Suite...]

Illégitimes! par Floréal. [Suite...]

Le grand paradoxe de l’antifascisme d’aujourd’hui. [Suite...] 

Eléments d'histoire mondiale du boycott électoral (M'PEP). [Suite...]

Elections européennes : Rejet profond et massif des gouvernements, 57% des Européens s’abstiennent. [Suite...]

Le PC grec remonte aux européennes avec 6 % et gagne aux élections locales quatre communes dont la troisième du pays ! [Suite...]

 

26 Mai 2014

Elections européennes : Chaos politique ou « business as usual » ? [Suite...]

Stupeur et tremblement. Jacques Sapir. [Suite...]

Elections européennes : La France rejette l'UE capitaliste et l'austérité. [Suite...]

25 mai : plutôt que faire la leçon. Il vaudrait mieux regarder les choses et enfin réfléchir à partir d'une analyse de classe de la crise. [Suite...]

Les communistes portugais au plus haut, à près de 13 %, troisième force du pays loin devant un Bloc de gauche en faillite. [Suite...]

La Réflexion du jour : A quoi vous attendiez-vous ? [Suite...]

Premières constatations sur les résultats des élections européennes en France. [Suite...]

25 mai 20h01 la forfaiture continue. [Suite...]

Jean Ziegler : Dix sociétés transcontinentales décident de qui va vivre ou mourir. [Suite…]

La Grèce en pleine crise sanitaire : Un Grec sur trois n’a plus de couverture santé. [Suite…]

Bruxelles, 24 mai 2014. [Suite…]

Je n’ai cessé de mettre en garde… chaque mort est notre défaite à tous…. [Suite…]

 

25 Mai 2014

L’ U.E du capital ne s’amende pas, elle se combat ! [Suite...]

Le traité transatlantique est une attaque frontale contre la démocratie. [Suite...]

 

24 Mai 2014

Pour les communistes chypriotes de l'AKEL : « une rupture radicale avec les politiques de l'UE est nécessaire » [Suite...]

Européennes 2014 : Robert Injey (PCF) et le Boycott... [Suite...]

Et après ils jouent à nous faire peur avec le FN, à feindre de combattre Dieudonné…. [Suite...]

Dimanche, agissez en votre âme et conscience… Danielle Bleitrach. [Suite...]

Le traité transatlantique est une attaque frontale contre la démocratie. [Suite...]

Traité transatlantique : un enjeu au coeur du débat européen. [Suite...]

Boycott des élections européennes, les appels d’Action Communiste et Rouge Vif IdF. [Suite…]

Européennes : Aux Pays Bas, la gauche marxiste est devant la social-démocratie et les verts. [Suite…]

L’union européenne est intrinsèquement perverse. Elle n’est pas amendable - retirons la France de cette prison des peuples ! [Suite…]

Elections du 18 mai en Grèce: pourquoi cacher les résultats. [Suite…]

Sur france2 : Les cinq grands chefs 28 Etoiles vedettes françaises de la cuisine électorale vous proposent leur seul et même plat : l’Europe. [Suite…]

Entre le Parti communiste portugais et le Bloc de gauche : Divergences sur l’Union européenne, fracture de classe. [Suite…]

Boycotter les institutions du capitalisme ! Michel Peyret. [Suite…]

 

23 Mai 2014

Boycotter la construction européenne du Capital. Gilbert Rémond. [Suite…]

Alstom : Sortir l’État de son impuissance. Le point de vue de Patrice Carvalho, député communiste. [Suite…]

En Grande-Bretagne, il existe un « non » de gauche à l'Union européenne du capital : « No2EU – Yes to workers rights » ! [Suite…]

La Commission européenne et le FMI sont-ils aveugles et schizophrènes ? [Suite…]

François Ruffin, Emmanuel Todd et Jacques Généreux au cours d'une conférence-débat « Faut-il faire sauter Bruxelles? ». [Suite…]

Grèce : « L’Humanité » et le PGE traficotent les résultats. [Suite…]

 

22 Mai 2014

Sortie de l’euro : 105 économistes envisagent la dissolution de l’euro ! [Suite…]

Européennes : Appel à ne pas voter Front de gauche dans le sud-est. [Suite…]

Lettre ouverte de Gilbert Rémond à ceux qui font la leçon aux futurs abstentionnistes. [Suite…]

Non, le parlement européen ne pourra pas empêcher la mise en œuvre du traité de libre-échange transatlantique ! [Suite…]

TTIP: Tout savoir sur le traité de libre-échange transatlantique. [Suite…]

Grèce : Un pont entre le KKE et SYRIZA à Patras ? [Suite…] 

Mauvaise nouvelle de Grèce pour « Le Monde », Pierre Laurent et l'Europe : Le KKE double son score aux élections locales. [Suite…]

Les Dupond et Dupond de l'Europe, par Jean LEVY. [Suite…]

Le FMI « recommande » encore plus d’austérité pour le peuple de France ! [Suite…]

 

21 Mai 2014

Le 25 mai, on va gagner ! [Suite...]

Le patron d'Airbus appelle ses salaries à voter ! Cet abus de pouvoir est scandaleux, il trahit aussi l'inquiétude de la grande bourgeoisie et marque ainsi la frontière qui sépare les deux camps. [Suite…]

Martin Schulz, « le bon Allemand » candidat à la présidence de la Commission européenne. [Suite…]

Ceux qui promettent une « EUROPE SOCIALE » mentent. [Suite…]

 

20 Mai 2014

Union européenne : Les peuples doivent se réapproprier leur souveraineté nationale ! Marie-Christine Burricand. [Suite…]

Pour s’en sortir, sortir de l’UE et de l’euro ! Selon un sondage seul 38% des français considérent l’appartenance de notre pays à l’UE est une bonne chose. [Suite…]

35 ans de promesses d'Europe sociale. [Suite…]

L’histoire récente du libre-échange, par Martin Hart-Landsberg. [Suite…]

« L’Europe, c’est la paix, l’Europe c’est la paix !… » Mais puisqu’on vous le dit… [Suite…]

Nationalisation d’Alstom : sortir de l’UE pour créer un pôle public de l’industrie et réindustrialiser le pays. [Suite…]

Le traité transatlantique va dévorer les Français. [Suite…]

Elections européennes : Vox populi ou grève des urnes? [Suite…]

En Irlande, le programme communiste : C'est refuser de payer la dette et rompre avec l'Euro ! [Suite…]

« LE MONDE » aurait-il changé de camp ? Ou ultime manœuvre POUR FAIRE VOTER? [Suite…]

Européennes 2014 - Emmanuel Todd : « Non, je n'irai pas voter ! ». [Suite…]

Européennes 2014 : le 25 mai abstention citoyenne - Réponse à la lettre argumentaire aux abstentionnistes. [Suite…]

Boycott et mouvement ouvrier. Petit rappel pas forcément inutile. [Suite…]

Monopoles privés, 25 mai et la légion des traders. [Suite…]

25 Mai, exclusif. [Suite…]

 

16 Mai 2014

La gauche à quitte ou double. [Suite...]

35 ans de promesses d’Europe sociale en bref. [Suite…]

 

15 Mai 2014

La gauche critique favorable à la sortie de l’euro ? [Suite…]

Traité transatlantique : Lisez l'Huma avant de voter... [Suite…]

 

14 Mai 2014

Le M'PEP, Parlement européen : faisons la grève du vote ! [Suite…]

Près de deux-tiers des citoyens européens déclarent ne pas être intéressés par les élections européennes du 25 mai. [Suite…]

Les violons de l'Europe. [Suite…]

Fakir démontre l’imposture du FN parti du système au sujet de l’UE. [Suite…]

Européennes : « Ils ont peur… » La preuve par les chiffres. [Suite…]

2005-2014 Distanciation et référendum. La démocratie et son « canada dry ». [Suite…]

Lituanie élection présidentielle – la « Démocratie » Post-Soviétique. [Suite…]

 

13 Mai 2014

Européennes 2014 : L’argument massue du PS est bidon.... [Suite…]

« Gauche européenne » : de la vraie nature de Syrisa. Leçons à tirer pour mieux cerner les objectifs des dirigeants du PCF et du Parti de Gauche. [Suite…]

France : La ré-industrialisation pour un développement souverain et populaire. Blog de Bernard Conte. [Suite…]

« Marché commun contre la France » [Étienne Fajon dans « L’Humanité » du 14 janvier 1957]. Blog de Bernard Conte. [Suite…]

Le Conseil de l’Europe : « L’Europe traverse une crise sans précédent depuis la guerre froide en termes de démocratie et de droits de l’homme ». [Suite…]

Autre réflexion : ça fait trente ans que les dirigeants socialistes nous font le coup du FN…. [Suite…]

 

12 Mai 2014

Près de deux-tiers des citoyens européens déclarent ne pas être intéressés par les élections européennes du 25 mai. [Suite…]

Européenne : La fébrilité gagne les états-majors. Le 25 mai où sont les travailleurs ? Pas sur les listes de candidats en tous cas. [Suite…]

Propagande officielle ! [Suite…]

Sondage : le futur incertain de l’UE. [Suite…]

La peur panique de l'abstention aux élections européennes du 25 mai. [Suite…]

Les illusions malhonnêtes des rêveurs de l'euro moins cher. [Suite…]

Dossier euroboycott au 25 mai 2014. [Suite…]

Pourquoi le Parti de Gauche s'accroche-t-il à L'€uro ? (Aurélien BERNIER). [Suite…]

Elections étudiantes en Grèce : percée des organisations communistes, entre 19 et 22 % des voix. Les listes soutenues par Syriza 6 et 2%. Voilà qui ramène Tsipras délégué du FMI au sein du PGE à sa juste valeur. [Suite…]

 

10 Mai 2014

De plus en plus de Français favorables à une sortie de l'UE (sondage). [Suite…]

De plus en plus de Français favorables à une sortie de l'UE. (Figaro). [Suite…]

Emmanuel Todd: « L'€uro, un veau d'or français » (Marianne). [Suite…]

Austérité, guerre et euro-fascisation : le quatrième Reich euro-atlantique annonce la couleur ! [Suite…]

 

09 Mai 2014

TTIP : le traité qui signera la capitulation de l’Europe. [Suite…]

Une mystification : l'Europe chrétienne. [Suite…]

Européennes : affaiblir les partis pro-européens ! [Suite…]

 

08 Mai 2014

Van Rompuy « Si les gens ne veulent pas de l’expansion de l’UE, nous la ferons quand même » – Menace contre la paix, le visage totalitaire de l’UE. [Suite…]

Le Front national et l’Europe : depuis quand, tant de désamour ? [Suite…]

 

07 Mai 2014

A bas l'Europe du capital et de la guerre ! « Les Amis de Karl Marx » B.P. 59 - 64340 BOUCAU. [Suite...]

Les Français rêvent d'Europe : Quelle bonne blague ! [Suite…]

Liste OTAN aux européennes. [Suite…]

La Hongrie refait l'histoire... Ou 2 poids et 2 mesures. [Suite…]

 

06 Mai 2014

Herman Van Rompuy : « Tout se décide ailleurs » (qu’au Parlement européen). [Suite…]

 

05 Mai 2014

Non, le parti euro-sceptique UKIP n'est pas plus l'ami des travailleurs britanniques ... que l'Europe du capital ! [Suite…]

Belgique : Le retour annoncé de la gauche communiste. [Suite…]

L’illusion de la sortie de l’UE par l’article 50 du traité de Lisbonne. [Suite…]

 

04 Mai 2014

Parlement européen : cette élection dérisoire se fera sans nous. Jean-Luc Laurent Président du MRC. [Suite…]

Faut-il faire sauter Bruxelles...? [Petit compte rendu de la réunion publique du 30 avril 2014]. [Suite…]

J’accuse l’Europe : Boycott des élections, combat contre le fascisme. [Suite…]

1er mai en Grèce : les travailleurs en première ligne pour la riposte, avec le syndicat de classe PAME. [Suite…]

 

03 Mai 2014

Des raisons parmi tant d’autres de boycotter les élections européennes. [Suite…]

« La gauche veut faire table rase de la vieille Europe ». [Suite…]

Union européenne : Déclaration du collectif communiste POLEX. [Suite...]

Selon le Diplo, l’abstention joue contre le FN « le FN réalise ses meilleurs résultat lors des scrutins les plus mobilisateurs ». [Suite…]

Euro boycott : réponses et conclusions des intervenants au meeting du 26 avril 2014. [Suite…]

Elections européennes : panique chez les europhiles, mobilisation populaire pour dire NON à l'UE, en BOYCOTTANT le scrutin du 25 mai 2014. [Suite…] 

 

02 Mai 2014

Lettre ouverte à Guillaume Etiévant (Parti de Gauche) Par Jacques Sapir. [Suite…]

Jacques Sapir considère que la vente d'Alstom est le résultat de contraintes européennes. [Suite…]

Elections européennes : quand socialistes et conservateurs font cause commune. [Suite…]

En avant vers l’abîme. [Suite…]

La Malfaçon – Monnaie européenne et souveraineté démocratique Un livre de Frédéric Lordon. [Suite…]

Appel commun pour les élections au Parlement européen. [Suite…]

 

01 Mai 2014

« La France doit améliorer sa compétitivité », décryptage des diktats et menaces d’un membre du directoire de la BCE dans une interview donnée au journal Le Monde. [Suite…]

Pour les cheminots écossais, pas d'avenir pour une Ecosse indépendante dans une Union européenne des patrons. [Suite…]

Union européenne : Mots d'ordre. [Suite…]

Espagne - Les services publics plus efficaces et moins chers que ceux privatisés : c'est la Cour des comptes espagnole qui le dit ! [Suite…]

 

30 Avril 2014

Entretien avec Coralie Delaume sur l’Europe, de Monnet à Draghi. [Suite…]

La grande braderie transatlantique. [Suite…]

UE : Déclaration de Partis communistes et ouvriers européens. [Suite…]

Hubert Védrine : « La supériorité de l’Occident sur le reste du monde est de plus en plus illusoire ». [Suite…]

 

29 Avril 2014

Elections européennes : votons pour un parti pro-russe ! [Suite…]

Le programme du Parti communiste Luxembourgeois pour les élections européennes : « L'Union européenne n'est pas réformable ». [Suite…]

Élections européennes - « Boycotter n'est pas lutter? ». La réponse d’Annie Lacroix-Riz à une lectrice. [Suite…]

 

28 Avril 2014

« Rompre avec l’Europe pour sortir du cauchemar néolibéral : c’est peut-être cela le véritable internationalisme. » Cédric Durand, Stathis Kouvelakis, Razmig Keucheyan. [Suite…]

Communiqué du Collectif COMMUNISTE POLEX concernant l'UNION EUROPÉENNE. [Suite…]

 

25 Avril 2014

Pour SORTIR du CARCAN de l’Union Européenne et de la zone euro : il faut une gauche de gauche ! [Suite...]

L'Europe est notre avenir ? Descartes. [Suite…]

Mais de quelle Europe est-il question ? [Suite…]

 

23 Avril 2014

Le maire communiste d'Algrange refroidi par la campagne d'Amard (PG) pour les européennes. [Suite…]

Européennes Grand-Est : Amard inaugure la campagne FdG en marchant sur les communistes. [Suite…]

Comment sortir du putsch européen ? (Audio). [Suite…]

L’Union Européenne est incompatible avec l’indépendance nationale et la souveraineté populaire. Geneviève Blache. [Suite…]

Au « Téléphone sonne » de France Inter : un festival d’arguties et de contre-vérités en défense du traité transatlantique. [Suite…]

Julian Grimau (assassiné le 20 avril 1963). [Suite…]

Lisbonne, 25 avril 1974 : « Grândola Vila Morena », signal pour l'insurrection contre la dictature fasciste. [Suite…]

 

21 Avril 2014

L’Europe entraînée dans une division du monde entre débiteurs et créditeurs : les solutions désespérées des États-Unis pour ne pas sombrer seuls. [Suite…]

Une banderole rafraîchissante au meeting parisien du PS. [Suite…]

 

20 Avril 2014

Les pièges du traité secret entre l’UE et les USA. [Suite…]

Un spectre hante l'Europe : l'émergence des peuples. [Suite…]

Marie-France Garaud : « Jean Monnet était un agent américain payé pour détruire les Etats européens ». [Suite…]

 

18 Avril 2014

Émission de Lordon hier à propos de son nouveau livre : La Malfaçon (sur l’euro). [Suite…]

25 mai, mettons les cartes à plat. [Suite…]

Pour le développement de la lutte populaire de la classe ouvrière aux élections du Parlement européen. [Suite…]

La petite surprise de Merkel après les élections européennes ! [Suite…]

Manuel Valls, bloquez au plus vite le « grand marché transatlantique » ! [Suite…]

 

17 Avril 2014

Alexis Tsipras, Késako, le délégué du FMI dans le PGE ??? [Suite…]

En Italie, la « liste Tsipras » soutenue par le PGE, défend l'Union européenne, l'euro mais exclut les communistes italiens (PdCI) ! [Suite…]

La signification très politique de l’abstention croissante aux européennes : la preuve par les chiffres. [Suite…] 

Vote ou abstention aux européennes ? [Suite…]

Les peuples de l’Europe peuvent rompre les chaînes de l’UE et des monopoles. [Suite…]

La dépense militaire revient à la guerre froide. [Suite…]

 

16 Avril 2014

Sortir de l’Euro. Jacques Sapir. [Suite…]

Manifeste européen du FRONT de GAUCHE : une stratégie incantatoire peu convaincante. [Suite…]

Les patrons font leur loi à Bruxelles et ils la font bien. [Suite…]

 

15 Avril 2014

« L'Union européenne n'est pas réformable », entretien avec Joao Ferreira, tête de liste du PC Portugais pour les européennes. [Suite…]

Elections européennes : Le traité transatlantique s’invite dans le débat tchèque. [Suite…]

En Europe, le mauvais temps prospère : Stop ou encore? [Suite…]

La Grèce, une colonie allemande qui souhaiterait l’aide de la Russie ! [Suite…]

 

14 Avril 2014

Accord commercial transpacifique : silence médiatique sur les multinationales et leur pouvoir inédit. [Suite…]

Quelle était l’analyse du Parti Communiste Français sur l’Europe dans les années 1947-1980 ? [Suite…]

 

13 Avril 2014

[Vidéo] Une histoire de l’euro (et personnelle). Emmanuel Todd. [Suite...]

 

12 Avril 2014

Souveraineté et idéologie de l’UE. Jacques Sapir. [Suite…]

Faut-il faire sauter l’UE? Un livre de François  Ruffin. [Suite…]

 

11 Avril 2014

Non aux manœuvres de Tsipras du PGE et de la CES qui s’emploient à dénaturer la manifestation du 12 avril ! Non au mensonge de l’Union européenne « sociale » ! [Suite…]

 

10 Avril 2014

Quand les socialistes européens réinventent la servitude. [Suite…]

[Vidéo] Pourquoi la crise financière est devant nous, par Jean-Michel Naulot. [Suite…]

Confédération Syndicale Internationale (CSI) et la Confédération Européenne des Syndicats (CES) : Mais que fait la CGT dans cette galère ? [Suite…]

Le laboratoire grec. [Suite…]

 

09 Avril 2014

Elections Européennes. Jacques Sapir. [Suite…]

Les dirigeants européens et leurs mauvaises fréquentations. [Suite…]

Elections européennes : à quoi joue le Parti de gauche avec les écologistes? [Suite…]

La Banque centrale européenne exige de la France qu’elle respecte ses engagements. [Suite…]

 

08 Avril 2014

L’abstention citoyenne ce n’est pas faire le jeu du FN. Bien au contraire c’est le combattre ! [Suite…] 

Il y a la CES et il y a la lutte contre l’Europe du capital. [Suite…] 

Pour que vive la souveraineté populaire ! Européennes : Une élection sans démocratie. [Suite…] 

Déclaration de 46 Partis communistes et ouvriers pour le 65ème anniversaire de l'OTAN: « Pour la paix, non à l'OTAN ! ». [Suite…] 

Politique étrangère de la France : Le bal des faux-cul. [Suite…]

 

07 Avril 2014

Bosnie-Herzégovine : Une révolution « à deux heures d'avion de Paris ».. [Suite…]

L’Union Européenne remet en cause le STATUT de la SNCF, de la RATP, de l’Opéra de Paris et de la Comédie Française ! [Suite…]

Tiens, plus de ministre des affaires européennes? [Suite…] 

Euroboycott de Réveil Communiste, libre diffusion. [Suite…]

Déficit : Berlin opposé à la demande de Paris. [Suite…]

 

06 Avril 2014

Sondages : La détestation de l'UE s'amplifie. [Suite...]

 

05 Avril 2014

Abandonner L'€uro pourrait avoir des avantages. [Suite…]

Quinzième anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie. [Suite…]

Un arrêt de la cour européenne s’attaque aux services publics. [Suite…]

 

04 Avril 2014

Supprimer purement et simplement les dettes européennes, par Jean-Claude Delaunay. [Suite…]

Le Parti communiste des Peuples d’Espagne participera aux élections européennes pour dénoncer la présence de l'Espagne dans l'UE et l'euro. [Suite…]

L’Union Européenne : pas question d’accorder au gouvernement français un nouveau délai pour lui permettre de tenir ses engagements de réduction du déficit public. [Suite…]

 

31 Mars 2014

L’arbitrage international, une pratique scandaleuse méconnue. [Suite...]

Pourquoi il faut sortir de l'euro. Frédéric Lordon. [Suite...]

L’euro, comment ça marche ?... Très bien. [Suite...]

Syriza : « La force de réserve de gauche » du capitalisme. KKE. [Suite…]

 

30 Mars 2014

Le nouveau capitalisme criminel, Entretien avec Jean-François Gayraud. [Suite…]

Une heure avec Emmanuel Todd et François Ruffin [France Inter]. [Suite…]

La troupe paramilitaire de l’Union européenne. [Suite…]

 

26 Mars 2014

J’accuse ceux qui Conservent le silence et détournent les yeux par Danielle Bleitrach. [Suite…]

Municipales françaises : un coup de semonce pour l'Europe. [Suite…]

Les mauvaises élèves du G7 chahutent avant la rentrée. [Suite…]

 

24 Mars 2014

Election européenne 2014 - Appel du Comité Valmy : Abstention citoyenne ! Boycott militant ! Exprimons le rejet par le peuple de France de l’Europe supranationale, vassalisée, néolibérale, antisociale, atlantiste et impérialiste ! [Suite…]

Espagne, 22 mars 2014 : C'est fini la fête pour l'UE et ses commis de Madrid. [Suite…]

Espagne : « Le peuple se réveille. C'est fini la fête » contre la politique imposée par l'Union européenne et ses fondés de pouvoir à Madrid. [Suite…]

Faut-il faire sauter Bruxelles ? [Suite…]

Renforçons la lutte contre l’exploitation capitaliste et l’UE, Pour une Europe des peuples, du socialisme !  [Suite…]

 

21 Mars 2014

Stiglitz : « Sortir de l'euro, c'est douloureux, y rester c'est pire ! ». [Suite…]

Comment le TRAITÉ TRANSATLANTIQUE menace l’emploi et les droits sociaux. [Suite…]

 

18 Mars 2014

Pierre Péan – Kosovo : une guerre « juste » pour un Etat mafieux. [Suite…]

La gauche radicale et ses tabous : Pourquoi le Front de gauche échoue face au Front national : Un livre d’Aurélien Bernier. [Suite…]

L'Italie a sa propre Crimée : la Vénétie se sépare. [Suite…]

 

17 Mars 2014

Europe : L’atmosphère française est-elle polluée par le charbon allemand ? [Suite…]

 

16 Mars 2014

Le Grand Marché Transatlantique (GMT) et les municipalités. [Suite…]

Une marche géante va « prendre Madrid » le 22 mars. [Suite…]

Le référendum sur l'indépendance aura lieu le 16 mars à Venise. [Suite…]

 

15 Mars 2014

L’union européenne, c’est l’abdication européenne devant les Etats-Unis avec quelques effets collatéraux sur le PCF. [Suite…]

 

13 Mars 2014

La Commission européenne autorise le gouvernement grec à vendre des produits périmés en Grèce ! [Suite…] 

Le Parlement européen, pour faire quoi ? [Suite…]

Avec le traité de « libre-échange » entre les USA et l'UE, les Etats seraient sous la coupe des multinationales ! [Suite…]

 

11 Mars 2014

Europe : Attention DANGER, le Traité transatlantique est négocié secrètement. [Suite…]

Europe : Grèce, « Une décomposition pure et simple du système de santé ». [Suite…]

Europe : L’union européenne exige une baisse des salaires, le MEDEF s’attaque aux indemnités chômage. [Suite…]

La Hongrie, un État mafieux ? par Jean-Paul Herman & Lise Herman. [Suite…]

L’Union Européenne fait feu de tout bois. [Suite…]

« Modèle allemand, une imposture » : un livre de Bruno Odent [Le Temps des Cerises]. [Suite…]

FUCK UE ! [Suite…]

 

10 Mars 2014

L'union européenne, c'est l'abdication européenne devant les Etats-Unis avec quelques effets collatéraux sur le PCF. [Suite…]

Europe : Grèce, la troïka exige le LICENCIEMENT de 25 000 fonctionnaires d’ici la fin de 2014. [Suite…]

 

09 Mars 2014 

Europe : La commission européenne met la France sous surveillance renforcée et exige des mesures d’urgence. [Suite…]

Europe : Portugal, 15.000 policiers en colère dans la rue. [Suite…]

Europe : L’économie de l’ombre, le trou noir de l’Union Européenne. [Suite…]

 

07 Mars 2014 

La crise européenne et l’Empire du Capital : leçons à partir de l’expérience latino-américaine. [Suite…]

Europe : 10ème rencontre des Jeunesses communistes d'Europe : « organiser les luttes pour mettre en échec la politique de l'UE du capital ». [Suite…]

 

06 Mars 2014 

La Bulgarie, avant et après, dans la perception des générations qui vécurent le tsunami capitaliste. [Suite…]

Europe : L'Union Européenne, c'est l'abdication européenne devant les Etats-Unis. [Suite…]

Europe : Crise à Chypre, mise en échec des privatisations imposées par l'UE, chute du gouvernement ... grâce aux communistes ! [Suite…]

  

01 Mars 2014 

Grèves et répression au Kazakhstan. [Suite…]

Die Linke adopte son programme européen : union sacrée pour la défense de l'Union européenne et de l'euro ! [Suite…]

Les ministres de la défense réunis à Bruxelles La nouvelle stratégie de guerre de l’OTAN. [Suite…]

Pierre Servent, Le complexe de l'autruche. [Suite…]

Débat Respublica sur l’Europe – Jean-Pierre Chevènement. [Suite…]

Union Européenne : L’enfumage ne date pas d’aujourd’hui…Et il faudrait continuer à les croire ! [Suite…]

 

28 Février 2014

Pierre Laurent : « Nous préparons une riposte de gauche ». [Suite…]

« Printemps bosnien » : L'UE soutient le gouvernement et n'exclut pas … d'envoyer des troupes contre les manifestants ! [Suite…]

Montebourg, l’Euro et les Talibans. Jacques Sapir. [Suite…]

Ordre démocratique, entre dictature, tyrannie et rébellion légitime. Jacques Sapir. [Suite…]

 

27 Février 2014

Europe : Alerte au piège transatlantique. [Suite…]

Europe : L’ISLANDE va retirer sa candidature à L’UNION EUROPÉENNE. [Suite…]

Europe : Révolte sociale contre les dirigeants nationalistes en Bosnie-Herzégovine. [Suite…]

Europe : Les Balkans pour les peuples des Balkans. [Suite…]

Europe : La Bosnie est un miroir de l’avenir de l’Europe. [Suite…]

 

25 Février 2014

Non, Mario Soares n'est pas notre « ami » … C'est le fossoyeur de la révolution qui a introduit l'UE et le FMI au Portugal ! [Suite…]

 

24 Février 2014

Une vision de la France de François Hollande depuis l’Espagne. L’anomalie française, dernier obstacle à l’hégémonie allemande, arrive à son terme. [Suite…]

 

23 Février 2014

Élections Européennes 2014 - Emmanuel Todd : « L'ABSTENTION sera la seule arme contre le FN et les européistes ». [Suite…]

 

21 Février 2014

Europe : Nouveau coup d’État patronal et européen en Italie derrière un Berlusconi de gauche, Renzi, soutenu par les syndicats ! [Suite…]

Europe : L’euroscepticisme décolle en France à l'approche des élections. [Suite…]

Europe : C'est la...Paie ! [Suite…]

Europe : Catherine Ashton à la gamelle nord-américaine. [Suite…]

 

20 Février 2014

EUROPÉENNES 2014 : Le Mouvement Politique d'Émancipation Populaire [M'PEP] s'affiche pour le boycott ! [Suite…] 

 

19 Février 2014

Autorisation du maïs OGM TC 1507 dans l'U.E : un cas d'école. [Suite…]

 

18 Février 2014

Pour le FMI, la France devrait dévaluer de 10% par rapport à l'Allemagne. [Suite…]

François Hollande veut brader l'appareil de production de la France au profit des prédateurs du capitalisme étranger. [Suite…]

« L’anomalie française », dernier obstacle à l’hégémonie allemande, arrive à son terme. [Suite…]

« Pacte de Responsabilité » et « Modèle allemand ». Ce qui se cache derrière Peter Hartz. [Suite…]

Tract euroboycott de Réveil Communiste, libre diffusion. [Suite…]

« DÉMOCRATIES », mythes et réalités de L’OCCIDENT. [Suite…]

U.E : Quand SYRIZA et Alexis Tsipras mettaient leurs espoirs dans l'élection de François Hollande pour « changer l'Europe » ! [Suite…]

 

Février 2014

Conflit d'intérêt à l'Agence de sécurité alimentaire européenne : plus de la moitié des « experts » liés à l'industrie agro-alimentaire. [Suite…]

Les vœux pieux de Michel Barnier et de la Commission européenne à propos des banques. [Suite…]

A propos du vote en Suisse. [Suite…]

Le projet de partenariat transatlantique de commerce et d’investissement vise à reconstruire un monde unipolaire à partir d’un empire euro-atlantique sous contrôle étatsunien. Jacques Nikonoff. [Suite…]

L’État-Nation, questions. Ivan Lavallée. [Suite…]

59% des Français favorables à une restriction des conditions de circulation et d’installation des Européens dans le cadre des accords de Schengen. [Suite…]

Les effets voulus de la monnaie unique. [Suite…]

Sahra Wagenknecht (Die Linke) appelle à la dissolution de l'euro. [Suite…]

Le vote suisse : réaction immédiate et menace de la Commission européenne. [Suite…]

L’Euro et Arnaud Montebourg. Jacques Sapir.[Suite…]

Élections Européennes 2014 - Emmanuel Todd : « l'abstention sera la seule arme contre le FN et les européistes ».[Suite…]

Liste Tsipras ? Non, merci ! (Sollevazione). [Suite…]

ESPAGNE 2014 : Rencontre avec un militant communiste espagnol. [Collectif Communiste Polex]. [Suite…]

Révolte sociale contre les dirigeants nationalistes en Bosnie-Herzégovine. [Suite…]

Face à une majorité d'Européens hostiles à l'Union européenne et à l'euro, Moscovici prône encore plus d'intégration européenne. Mais rejette toute idée d'en référer aux peuples au contraire, le président de la république menace...[Suite…]

L’euro détruit Hollande, par Emmanuel Todd.[Suite…]

BOSNIE-HERZÉGOVINE : le peuple de Bosnie se révolte contre la pauvreté et le chômage.[Suite…]

Propagande officielle en Bosnie-Herzégovine : des médias au service de la classe politique. [Suite…]

Europe : L'U.E c'est comme l'amiante, usez de votre droit de retrait. [Suite…]

Europe : L'arnaque de l'union européenne démasquée ! [vidéo]. [Suite…]

Europe : Crise, l’Union Européenne à l’épreuve de la « STRATÉGIE du CHOC ». [Suite…]

Europe : En Bosnie, au-delà des divisions ethniques, les travailleurs des entreprises privatisées se révoltent dans un pays bradé au FMI et à l'UE ! [Suite…]

Europe : Bosnie-Herzégovine : nouvelle protestation devant le bâtiment du gouvernement. [Suite…]

Remerciements… Jacques Sapir. [Suite…]

Les riches à l’ouest, les pauvres à l’est. Pinçon-Charlot et Michel Pinçon. [Suite…]

Coup d’arrêt aux accords de libre-échange « méga-régionaux » impulsés par les Etats-Unis. [Suite…]

Le mutuel des peuples d’Europe. [Suite...]

Moscovici, Le Pen : Le piège diabolique et la voie pour en sortir ! Aris. [Suite…]

Patrick Artus aimerait bien sortir de l'euro, mais chut.... [Suite…]

Sortir de l'euro? En débattre! [Suite…]

Sortir de l’euro le débat interdit ! [Suite…]

Refuser l’euro-balkanisation des nations d’Europe. Georges Gastaud. [Suite…]

Sortie de l’euro et boycott des élections européennes. [Suite…]

Refonder l’Europe ? Vue de l’Hérault. [Suite…]

Du nouveau dans la gauche belge. [Suite…]

Jacques Sapir : Ce que Sartre aurait appelé des « saloperies »… [Suite…]

L’Europe, c’est la paix ? [Suite…]

Aurélien BERNIER: Une AUTRE EUROPE est-elle possible ? [FRANCE-CULTURE]. [Suite…]

UNION EUROPÉENNE : Opération propagande en vue des élections. [Suite…]

Vidéo : Raoul Marc Jennar vous parle des négociations sur le grand marché transatlantique. [Suite…]

Le syndicat des travailleurs d'Andalousie dénonce la collaboration d'Izquierda Unida au gouvernement socialiste régional d'austérité.[Suite…]

A Madrid, la « marée blanche » parvient à bloquer la privatisation des hôpitaux. [Suite…]

Les dirigeants communistes n’ont pas voulu de RUPTURE avec l’EURO ! [Jacques GÉNÉREUX]. [Suite…] et commentaire associé

La sortie de l’UE et la maîtrise des flux migratoires, par Marc Harpon. [Suite…]

Des élections un peu plus européennes… [Suite…]

L'embarras de Pierre Laurent sur les questions européennes. [Suite…]

Fuite du rapport de l'UNION EUROPÉENNE: l'U.E. va dépenser des millions pour contrôler et cibler des médias alternatifs, des journalistes et des médias sociaux.... [Suite…]

Emmanuel Todd analyse la conférence de François HOLLANDE [vidéo]. [Suite…]

Vive le patriotisme RÉPUBLICAIN ! [Suite…]

Dossier boycott : « L'Union européenne, ennemi principal ». [Suite…]

Dans quel état se trouve l'Allemagne après les « réformes Hartz » ? Pauvreté record, précarité pour tous et méga-profits. [Suite…]

Textes d'origine russe révélant l'émergence d'une tendance à la réappropriation du passé soviétique dans la société russe d'aujourd'hui :

Poutine a prononcé l’effroyable gros mot « Gosplan ». [Suite…]

Rapport de S. Glaziev au Conseil de Sécurité de Russie. [Suite…]

Prokhanov. La Victoire sans Staline, l’Orthodoxie sans le Christ ? [Suite…]

Starikov. Diviser et dresser les uns contre les autres, pour régner. [Suite…]
Batchikov. La Pauvreté comme Moyen d’Asservissement politique. [Suite…]

La vie sous les sanctions. Anton MOISEEV, chercheur à l’Institut de Prévision de l’Economie, Académie des sciences de Russie, à la 49ème session du séminaire Franco-Russe (Paris). [Suite…]
Présentation du Prof. Ivanter. Directeur de l’Institut de Prévision de l’Economie (Académie des Sciences), académicien et membre du Conseil National de Sécurité de la Fédération de Russie à la 49ème session du séminaire Franco-Russe (Paris). Jacques Sapir. [Suite…]
Confiance, pouvoir, mensonge et crime - Hélène Clément-Pitiot (CEMI-EHESS) à la 49ème session du séminaire Franco-Russe (Paris). Jacques Sapir. [Suite…]
Quand Koudrine se verrait bien au Kremlin. Karine Bechet-Golovko. [Suite…]
A. Nagorny. Une Arme idéologique nouvelle pour la Russie. [Suite…]
Andreï Foursov : Russie et Nouvel Ordre mondial. [Suite…]
Washington et le mythe inepte de la « Russie isolée ». [Suite…]
L. Ivachov. Des Exercices russo-chinois au Large des Côtes des États-Unis. [Suite…]
Sur le transcodage de la conscience et les zombies modernes. [Suite…]
Qu'est-ce qu'une guerre de l'information? [Suite…]
Les derniers enfants soviétiques. [Suite…]
Katasonov. La Russie entre marteau et enclume. Et l’Ukraine ? [Suite…]
Société de Russie-Société d’Occident. [Suite…]
Pourquoi l’Occident réclame-t-il le départ de Poutine ? [Suite…]
Deliaguine. La Russie doit cesser de financer les nazis. [Suite…]
Katasonov. La Sberbank sanctionne la Russie. [Suite…]
Les Prophéties des Écrivains Soviétiques. [Suite…]
Zakhar Prilepine. Pirates russes et Droit international. [Suite…]
N.A. Narotchnitskaia. La Quintessence de la Géopolitique atlantique. [Suite…]
Andreï Foursov. Une nouvelle perestroïka ? Pour détruire la Russie ! [Suite…]
Nous retournons en Russie. [Suite…]
Medvedev et les « succès » de son gouvernement archaïque et inefficace. [Suite…]
V. Bortko : Faire de la Russie un Monde soudé. [Suite…]
Zinoviev et Fukuyama: les pronostics de l'histoire. [Suite…]
Sergueï Glaziev. La guerre hybride et le contrôle sur la Russie. [Suite…]
L’effacement de l’histoire. [Suite…]
Une guerre de l’information bat son plein contre la Russie. [Suite…]
Deliaguine : Un autre Modèle de Direction pour la Russie. [Suite…]  

Elections départementales, analyses et après

 24 Avril 2015

Quand François Hollande nous parle des années 1970. Descartes. [Suite…]

13 Avril 2015

Ce qui ne peut plus durer chez les communistes du Pas-de-Calais. [Suite…]

09 Avril 2015

9 Avril, la rupture politique passe par les luttes ! [Suite…]
L’expérience Vénissiane du rassemblement et du parti. [Suite…]
Et maintenant, une page de publicité (méritée). Descartes. [Suite…]

07 Avril 2015

Comment un appareil s’éloigne de sa base par Julian Mischi. [Suite…]
Allez encore un effort et nous pourrons peut-être, s'ils entendent et l'admettent peut-être les appeler camarades. [Suite…]

04 Avril 2015

De la lettre théorique à la théorie actualisée : sur les conditions d’une possible transition vers le communisme. [Suite…]
Pourquoi il me paraît utile de continuer à lire, écrire, voyager, penser. Danielle Bleitrach. [Suite…]
DÉBATS : les idiots utiles du FN avec Jacques Rancière. [Suite…]
Toute pratique est pratique d'une théorie, une fois encore, cela se confirme. [Suite…]

03 Avril 2015

André Tosel : « Réhabilité la figure du travailleur en lutte ». Le philosophe propose un moratoire sur l'emploi du mot « gauche », « actuellement imprononçable », il faut « avoir le courage » d'utiliser le mot « communisme qui n'a pas épuisé sa puissance ». [Suite...]
COMPRENDRE les résultats des ÉLECTIONS départementales pour RECONSTRUIRE.[Suite…]

02 Avril 2015

« Il faut reconstruire », ne pas se résigner.[Suite…]
A propos de l’usage du mot COMMUNISME. Alain Badiou.[Suite…]

01 Avril 2015

Quelques hypothèses sur les résultats des départementales par Danielle Bleitrach.[Suite…]

31 Mars 2015

Au soir d'une élection pas très originale. Descartes. [Suite…]
Départementales : LA GAUCHE EN LAMBEAUX - Le socialisme départemental est mort. [Suite…]

26 Mars 2015

L’abstentionniste, ce pelé, ce galeux ! [Suite…]
Aux socialistes et autres donneurs de leçons... Michel Etievent. [Suite…]
Départementales : Le « FRONT DE GAUCHE » fait mieux que prévu mais... [Suite…]
Quelle réponse politique face à l’ascension du FN ? [Par Stéphanie Roza]. [Suite…]

Conseil National du PCF du 12-13 Décembre 2014

 

Questions internationales Intervention de Marie-Christine Burricand. [Suite…]
Face à l’extrême-droite et au populisme, l’urgence d’une contre-offensive. Abattre le capitalisme. Intervention de Danielle Trannoy. [Suite…] 
Questions internationales  Et si nous concentrions notre énergie sur l’objectif : sortir de l’OTAN. Intervention de Paul Barbazange. [Suite…] 
Front national, extrêmes droites et ville en crise, propositions d’actions communistes. Intervention de Paul Barbazange. [Suite…] 
Situation internationale, situation nationale : même combat contre le capital ! Intervention Danielle Trannoy. [Suite…]

 

Conseil National du PCF du 19 Septembre 2014

 

Intervention de Marie-Christine Burricand. [Suite…]

Intervention de Danielle Trannoy. [Suite...]

Intervention de Paul Barbazange. [Suite…]

 

Conseil National du PCF des 17 et 18 novembre 2013
Convention « Refonder l’Europe »
 

 

Nous avons besoin d’une campagne aux européennes menée par le PCF. Intervention de Paul Barbazange. [Suite...]

Accord et désaccord.. Intervention de Paul Barbazange. [Suite...]

Et si on commençait par la nation ? Intervention de Marie-Christine Burricand. [Suite…]

Nouveau projet européen. Intervention de Danielle Trannoy. [Suite...]

L'Union Européenne, une dictature qui cache son jeu.  Intervention de Pasquale Noizet. [Suite...] 

Contre la « refondation de l'UE » suggérée par la direction du PCF.  Intervention de Jean Jacques Karman. [Suite...]

 

15eme meeting international des partis communistes et ouvriers  Le PCF tente d’expliquer sa mutation aux autres partis communistes...  Et pour la première fois, en anglais, sans version française, c’est l’UE qui est contente ! . [Suite...]
Pour de nouvelles coopérations entre nations souveraines, Reprenons les droits et pouvoirs que l’Union européenne nous a volés ! - Texte collectif du réseau FVR-PCF [Suite...]

 

Conseil National du PCF des 25 et 26 mai 2013

 

Intervention de Marie-Christine Burricand à l’Assemblée des animateurs de section du 5 octobre. [Suite…]

Sur quels objectifs rassembler les communistes ? Réunion nationale des secrétaires de section : intervention de P Barbazange, section de Béziers. [Suite...]

CN du PCF, 6 octobre 2013, Danielle Trannoy : « Municipales 2014 : Ne pas les dissocier de l’UE, de l’Euro, de la sortie de l’Otan et de l’Alliance Atlantique. La France ne peut faire la guerre et une politique sociale ». [Suite…]

CN du PCF, 6 octobre 2013, Pasquale Noizet : « Aux municipales, donnons-nous les moyens d'un contre-pouvoir à la politique du gouvernement socialiste ». [Suite…]

Conseil National du 12 Septembre. Union Européenne : pour un Congrès conforme aux statuts. Danielle Trannoy. [Suite…]

Conseil National des 25 et 26 mai : Intervention de Marie-Christine Burricand. [Suite…]

Conseil National des 25 et 26 mai : Reprendre notre souveraineté nationale et populaire ! Marie-Christine Burricand[Suite…]

Conseil National des 25 et 26 mai : UE, consulter tous les communistes. Paul Barbazange[Suite…]

Conseil National des 25 et 26 mai : Union européenne : sortons du carcan idéologique ! Caroline Andréani. [Suite…] 

Front de gauche : stratégie électorale et démarche politique. Caroline Andreani, Approches Marxistes N° 29, mai 2013. [Suite…]

Site participant du réseau « Faire Vivre et Renforcer le PCF - Unir les communistes »  

"Unir les communistes" : Le numéro 1 disponible en téléchargement

Revue "Unir les communistes" N°2 (Sommaire)

Les livres qu'il faut avoir lus  Mis à jour le 15/02/2014

 

 

Réseau Faire Vivre et Renforcer le PCF 

Pour l’arrêt immédiat de l’offensive israélienne et la fin du blocus de Gaza. Contre l’apartheid sioniste. Pour la liberté du peuple palestinien. 19/07/2014
Unir les communistes pour un PCF de combat, marxiste, populaire et rassembleur
Texte collectif du réseau FVR-PCF  le 36ème Congrès
Pour de nouvelles coopérations entre nations souveraines, Reprenons les droits et pouvoirs que l’Union européenne nous a volés !


Texte collectif du réseau FVR-PCF   

Quel rassemblement ? Pour quoi faire ?
Lire les commentaires, ils méritent le détour
PCF section Ouest Biterrois 06/08/2014
Résister au capitalisme, reconstruire l’unité de pensée et d’action des communistes. Un appel à un débat ouvert pour une conférence nationale utile et sans tabou !
Réseau FVR PCF
Union européenne : les peuples doivent se réapproprier leur souveraineté nationale !
Marie-Christine Burricand
Conseil National : Il nous faut quand même poser un certain nombre de questions
Marie-Christine Burricand, CN du PCF, 14-15/06/2014
Deuxième intervention de Paul Barbazange, en réaction à la prise de parole de Pierre Laurent, dimanche 14, 10 H 30
Paul Barbazange, CN du PCF, 14-15/06/2014
Première intervention de Paul Barbazange en fin d'après midi du 14. Action et bataille idéologique
Paul Barbazange, CN du PCF, 14-15/06/2014
Compte rendu de la réunion du réseau tenue le 29 mai dans l’Hérault
Paul Barbazange
L'Union Européenne, une dictature qui cache son jeu
Pasquale Noizet, CN du PCF, 16/11/2013  
Convention « Refonder l’Europe » : Nouveau projet européen
Danielle Trannoy, CN du PCF, 17/11/2013
Convention « Refonder l’Europe » : Et si on commençait par la nation ?
Marie-Christine Buriccand, CN du PCF, 17/11/2013
Convention « Refonder l’Europe » : Accord et désaccord
Paul Barbazange, CN du PCF, 17/11/2013
Crise en Ukraine : non aux fascistes et au projet de guerre de l'OTAN ! 
Déclaration des réseaux et organisations ayant participé aux Assises du communisme

 

 

Faire vivre le PCFSite participant du réseau « Faire Vivre et Renforcer le PCF - Unir les communistes »

27 Janvier 2014 

Réunion du réseau FVR-PCF du 22 janvier. Municipales, Européennes, Unir les communistes. [Suite…]

Un « tournant social-démocrate » du président de la république ? [Suite…]

Nouveau sur Faire Vivre le PCF, 26 janvier 2014

Conseil national PCF des 22 et 23 janvier 2014. Quelques éléments de réflexion et mon intervention au CN. Paul Barbazange. [Suite…]

 

*

UNIR LES COMMUNISTES , REVUE DU RÉSEAU " FAIRE VIVRE ET RENFORCER LE PCF ", NUMÉRO 1

Revue trimestrielle "Unir les Communistes", éditée par le réseaux " Faire vivre le PCF ", 5 euros

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://lepcf.fr/-Revue-
chez Pascal Brula, 5, rue des Farges, 69005 Lyon

Directeur de publication : Pierre-Alain Millet

Rédacteur en chef : Gilles Questiaux
Secrétaire de rédaction et abonnements : Pascal Brula
Maquettiste : Travail collectif

Comité de rédaction : Caroline Andréani / Paul Barbazange / Marie-Christine Burricand / Pascal Brula / Colette Confortès /Jean-Pierre Djukic / Emilien Estur / Marc Harpon / Pierre-Alain Millet/ Pasquale Noizet / Gilles Questiaux / Gilbert Rémond/Laurent Santoire / Bernard Trannoy

En association avec :

Faire Vivre et Renforcer le PCF : www.lepcf.fr
Le site bibliographique du Réseau : www.pcfbassin.fr
Réveil Communiste : http://reveilcommuniste.over-blog.fr
Changement de Société : http://socio13.wordpress.com

 

Je souhaite :


- m’abonner au Trimestriel Unir les Communistes pour 1 an au tarif de 16 € (4 numéros)
- abonnement de soutien: 30€ 50€ Montant libre:
- gérer un dépot de vente au numéro: 10 numéros avec pré-achat pour 20€


Chèque bancaire à l’ordre de Faire Vivre et Renforcer le PCF

Chez Pascal Brula, 5, rue des farges, 69005 Lyon.

 

Sommaire du numéro 1 (novembre 2013)

 

Page 1 - Éditorial Gilles Questiaux

Page 2 - Appel pour sortir de l’euro - Collectif

Page 4 - Assises du Communisme 2013 - Collectif 

Page 6 - Après la Fête de l’Humanité Danielle Trannoy 

Page 7 - Sortir de l’euro, oui pour sortir du capitalisme Maurice Decaillot 

Page 10 - Le rôle des médias dans la guerre en Syrie Gilles Questiaux

Page 12 - Le PS et l’IHS-CGT censurent Annie Lacroix-Riz et Michel Etiévent 

Page 13 - Les municipales ou le PCF face à ses impasses stratégiques ! - Marie-Christine Burricand 

Page 13 - Seules les luttes nous permettrons de reprendre aux patrons ce qu’ils nous ont pris! CGT Fralib 

Page 14 - Fortunes et austérité, luttes sociales, rassemblement et perspectives politiques - Paul Barbazange 

Page 15 - Une fois pour toute le communisme, c’est quoi ? Gilles Questiaux 

Appel Sortie UE_Page_1

Appel Sortie UE_Page_2

 En format PDF

Pour nous rejoindre sur cet appel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Réseau « Faire vivre et renforcer le PCF », « Unir les communistes » 

Conseils nationaux du PCF

Réseau FVR PCF Textes utiles


 

Marx au XXIème siècle  : Rémy Herrera

Quelques textes de références  -  Mis à jour le 19/08/2013

Détente et sérieux  

Un autre regard sur la Chine - Reflets de Chine  

 

 

 

Samedi 5 juillet : Fête des communistes du Bassin et du Val de l’Eyre

Tentes et chapiteaux étaient plantés dans le jardin de la Section pour accueillir amis et camarades du Bassin et Girondins. Très heureux de se retrouver, le soleil aidant, la journée chaleureuse a été fraternelle et été a d’emblée placée sous le signe de la jeunesse et de la solidarité internationale.

De leurs rencontres au 18e Festival Mondial de la Jeunesse à Quito en Equateur - décembre 2013 (*) (20 000 jeunes du monde entier), Ben, Thomas et Renaud et les jeunes communistes de Gironde, ont rapporté des appréciations sur la situation mondiale. Pleins d’espoirs sur la marche des peuples pour leur émancipation propre à chaque pays, notamment en Amérique latine, mais aussi très clairvoyants sur les risques de conflits et sur les dangers recélés par la situation actuelle du capitalisme, qui, au stade ultime de l’impérialisme, devient réactionnaire mettant les peuples à genoux comme en Europe, en Ukraine, au Moyen-Orient. Des jeunes tunisiens, une amie libanaise étaient présents et ont aussi apporté leur point de vue et témoigner de leurs engagements.

Le débat trop court à notre goût s’est poursuivi tout au long de la journée. Pour cela, on fait confiance aux communistes !!!

Cette journée nous a confortés dans notre détermination à renforcer ici le Parti Communiste et ses liens avec les communistes et les progressistes du monde entier, pour la Paix et la solidarité entre les peuples.

Cette journée a été une belle journée de détente. De nombreux camarades s’étaient excusés, regrettant de ne pouvoir participer. C’est très encourageant, pour la prochaine « Fête des communistes du Bassin ».

(*) Voir le compte-rendu complet sur le site www.mjcf33.org et www.pcfbassin.fr

Quelques lectures subversives pour entrevoir le Monde tel qu’il est : 

         « Crimes sans châtiment » de Jean-Loup Izambert. Editions 20 cœurs (22€). « De la guerre économique à la guerre totale. A leur pays déjà surendetté et en déclin, les chefs d’état français ajoutent les guerres. Dans cette enquête sans compromis sur les coulisses des guerres contre la Lybie et la République Arabe Syrienne riche en révélations surprenantes, en documents inédits et en témoignage accablants. » Voir Notes 

     « Le socialisme trahi, les causes de la chute de l’Union Soviétique » Roger Keeran et Thomas Kenny. Editions Delga (22€) « L’effondrement de l’Union Soviétique a montré très clairement non pas que le socialisme fondé sur un parti d’avant-garde, sur la propriété étatique et collective, ainsi que sur un plan centralisé, était condamné à l’échec, mais, au contraire, que tenter d’améliorer une société socialiste existante en suivant une « troisième voie » social réformiste était catastrophique. La « troisième voie » a mené directement à un capitalisme russe des magnats et des voleurs, et à la soumission à l’impérialisme. L’histoire de la perestroïka, de 1985 à 1991, loin de renforcer la cause du social-réformisme, aura contribué à le discréditer davantage. » Voir Notes - Commentaires de B.T : On rencontre dans les "dirigeants" actuels du PCF les mêmes personnages  troubles ou troublants, que ceux rencontrés dans "Le socialisme trahi

       « La stratégie du choc : la montée d'un capitalisme du désastre » Naomi Klein. Editions Actes Sud. « Cet ouvrage explique comment et pourquoi, depuis le début des années soixante-dix, les classes dirigeantes mondiales mènent une véritable guerre - il n’y a pas d’autre mot - contre les peuples en utilisant une stratégie du désastre. Elles tirent profit des catastrophes naturelles (vagues géantes, tremblements de terre, ouragans) ou provoquent des catastrophes humaines (conflits militaires, exploitation artificielle du « terrorisme ») pour renforcer leur pouvoir aux dépens du domaine public et de la société civile, et imposer, par la violence et la sidération, le modèle d’une société capitaliste toujours plus réactionnaire. » Voir Notes


Attention ces lectures ont des effets collatéraux redoutables. Elles ont pour conséquences de mettre en lumière l’alignement de faits du secteur international du PCF sur tous les poncifs de la « Sainte Alliance ». En quelque sorte un positionnement « embedded » au capital, à l’impérialisme et sa déclinaison locale l’Europe de la « concurrence libre et non faussé ». 

Impérialisme mot qui a totalement disparu du vocabulaire des « dirigeants » du PCF, il est même devenu un gros mot

Sainte Alliance : OTAN, Etats-Unis, Grande-Bretagne, France et Israël

Embedded : Incorporé 


La gauche radicale et ses tabous : Pourquoi le Front de gauche échoue face au Front national

UN LIVRE D’AURÉLIEN BERNIER

31 décembre 2013 

Le constat est douloureux, mais irréfutable : malgré le succès de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon en 2012, le Front national réussit bien mieux que le Front de gauche à capter le mécontentement populaire.
Comme dans la plupart des pays d’Europe, la crise du capitalisme profite moins à la gauche "radicale" qu’à une mouvance nationaliste favorable au capitalisme ! Tel est le paradoxe analysé dans ce livre. Paralysé par la peur de dire "la même chose que Le Pen", le Front de gauche s’enferme dans trois contradictions.
Il veut restaurer la souveraineté populaire mais ne défend plus la Nation, seul espace possible pour une réelle démocratie.
Il lutte pour une "autre Europe", sociale et solidaire, mais n’assume pas la nécessaire rupture avec l’ordre juridique et monétaire européen.
Il est anticapitaliste mais renonce au protectionnisme contre le libre échange mondialisé qui brise toutes les résistances. Souveraineté nationale, désobéissance européenne et protectionnisme : tels sont les trois sujets tabous dont la gauche radicale doit se ressaisir, au lieu de les abandonner au Front national qui a beau jeu de se présenter comme le seul protecteur du peuple français face à la pression des marchés et à l’Europe ultralibérale.

Aurélien Bernier, La gauche radicale et ses tabous : Pourquoi le Front de gauche échoue face au Front national, aux éditions du Seuil, Paris, janvier 2014, 171 pages, 17 euros.

Qu'est-ce qui fait ECHOUER le FRONT DE GAUCHE ?. [Suite…] 
Article de «  Marianne », Le débat se poursuit

Aurélien Bernier : Battre le FN – Entretien par Daniel Mermet – Là bas si j’y suis. [Suite...] 


STALINE : histoire et critique d’une légende noire par Domenico Losurdo

staline.jpg

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Postface de Luciano Canfora

Il fut un temps où d’illustres hommes d’Etat –comme Churchill– et des intellectuels de premier plan –Hannah Arendt ou Thomas Mann pour ne citer qu’eux– avaient pour Staline, et pour le pays qu’il guidait, du respect, de la sympathie et même de l’admiration.

Avec l’éclatement de la Guerre froide d’abord, et surtout, ensuite, avec le Rapport Khrouchtchev, Staline devient, du jour au lendemain, un "monstre", comparable peut-être seulement à Hitler. Le contraste radical entre ces attitudes à l’égard du "petit père des peuples" devrait pousser l’historien non pas à̀ trancher en faveur d’une de ces images mais bien à les étudier toutes, en analysant les conflits et les intérêts qui sont à̀ l’origine de ces prises de positions.

C’est ce que réalise Domenico Losurdo, en revenant scrupuleusement sur les tragédies du XXe siècle et en déconstruisant et contextualisant nombre des accusations et louanges adressées à Staline. Cet essai est une approche à la fois historique, historiographique et philosophique –qui, comme en Italie à sa sortie, ne manquera pas de susciter de vives polémiques.

Domenico LOSURDO est professeur d’histoire de la philosophie à l’Université́ d’Urbino. Il est notamment l’auteur de Révisionnisme en histoire, problèmes et mythes (Albin Michel) et de Fuir l’histoire (Delga). Son premier livre aux Editions Aden, Le péché́ originel du XXe siècle, a rencontré́ un vif succès d’estime.

Paru en  janvier 2011

ISBN : 9782805900631

532 pages

Textes choisis et présentés par Michel Peyret

 

 

02 Mars 2015

Robert Kurz, quand les emprunts d'Etat se transforment en déchets toxiques ! [Suite…]
Eric Toussaint, la dette publique et le capitalisme. [Suite…]
La Via Campesina, ne pas traiter la nature comme une marchandise ! [Suite…]
La pertinence et l'actualité des idées du marxisme. [Suite…]
Robert Kurz, fabriquer un « homme nouveau ». [Suite…]
Lénine, le lien entre révolution antiféodale, « démocratique bourgeoise », et révolution prolétarienne... [Suite…]
Camille Loty Malebranche, le terrorisme des Etats oppresseurs économiques. [Suite…]
Ibrahima Coulibaly, comment l'Europe crée les conditions du terrorisme ! [Suite…]
Jacqueline Chabbi, le Coran est un livre de vie... [Suite…]
Crise du capitalisme et crise des dettes publiques... [Suite…]

07 Aout 2014
La croissance ne produit pas de la richesse, elle produit de la pauvreté ! Michel Peyret. [Suite…]
Propositions pour un Etat judéo-arabe en Palestine. Michel Peyret. [Suite…]

03 Aout 2014 
Michel Clouscard, capitalisme, fascisme, national-socialisme, populisme.... [Suite…]

01 Aout 2014 
De l'imposture et des imposteurs en politique. Michel Peyret. [Suite...]

26 Juillet 2014
Ben Gourion, les moments-clés d'une construction nationale et étatique ? Michel Peyret. [Suite…] 

25 Juillet 2014
Le conflit israélo-palestinien et le gaz en Méditerranée orientale. Michel Peyret. [Suite…] 

23 Juillet 2014
Paul Monmaur, Israël n'a pas été créé par l'ONU ! Michel Peyret. [Suite…]  

22 Juillet 2014
Pascal Boniface, l'antisémitisme c'est la haine des juifs, l'antisionisme c'est l'opposition à l'existence de l'Etat d'Israël. Michel Peyret. [Suite…]  

21 Juillet 2014

Palestine, avoir un autre regard sur l'histoire ! Michel Peyret. [Suite…]  

20 Juillet 2014

Palestine, le caractère colonial du conflit. Michel Peyret. [Suite...]   

19 Juillet 2014

Du féodalisme au capitalisme, la division sexuelle du travail. Michel Peyret. [Suite…]   

18 Juillet 2014

L'unité d'action par la libre confrontation des idées et des opinions. Michel Peyret. [Suite…]   

17 Juillet 2014

Christian Maurel, nous ne sommes pas et n'avons jamais été en démocratie ! Michel Peyret. [Suite…]

Michel Cornillon, le monde actuel, dominé par la finance, ne permet plus à l'homme d'évoluer. Michel Peyret. [Suite…] 

15 Juillet 2014

Nestor Makhno et la révolution en Ukraine. Michel Peyret. [Suite…]

14 juillet et « jacobinisme ». Michel Peyret. [Suite…] 

13 Juillet 2014

Permettre à la classe dominée de choisir elle-même ! Michel Peyret. [Suite…]  

10 Juillet 2014  

Conférence de Bandung ou l'irruption des Damnés de la Terre. Michel Peyret. [Suite…]  

08 Juillet 2014

L'impact du climat dans l'histoire et sur la société. Michel Peyret. [Suite...] 

Luttes de classes, le monde musulman est spécifique, il n'est pas exeptionnel ! Michel Peyret. [Suite...] 

07 Juillet 2014

Des « biens communs » aux Soviets, une histoire de l'appropriation sociale. [Suite...]  

02 Juillet 2014

Cornelius Castoriadis, capitalisme, marxisme, autogestion.  [Suite...] 

09 Juin 2014

Crise écologique, pas d'illusion quant à la facilité de sortir de l'impasse ! Michel Peyret. [Suite...] 

04 Juin 2014 

Un peuple salarié n'est pas un peuple émancipé ! Michel Peyret. [Suite...]

Qui dirige ? Quels sont les maîtres du monde ? Michel Peyret. [Suite...] 

La « politique » ? Mais qu'est-ce donc que la « politique » ? Michel Peyret. [Suite...] 

Le pouvoir des entreprises anéantit-il les cultures démocratiques ? Michel Peyret. [Suite...] 

Jean Ziegler : « La faim est un crime contre l’humanité ». Michel Peyret. [Suite...] 

Agriculture industrielle et aliments kilométriques. Michel Peyret. [Suite...]

 

Bis repetita ! Michel Peyret. [Suite...]

Biens communs Les « communs » contre les gouvernements et les marchés. [Suite...]

Boycotter les institutions du capitalisme ! Michel Peyret. [Suite…]

Les « masques » sont-ils les acteurs de la société capitaliste ?. [Suite…] 

Georges Politzer par Michel Politzer. [Suite…] 

Un peintre dans « L’Egypte en mouvement ». [Suite…]

Crise économique et grande dévalorisation. [Suite...]

Capitalisme étasunien, il y a crise et crise ! [Suite...] 08/05/2014

Le capitalisme d'Etat en Russie était-il une fatalité ? [Suite...] 05/05/2014

Décroissance et/ou crise du capitalisme ? [Suite…]

Connaissez-vous Sultan Galiev ? [Suite…]

Hal Draper, gagner la bataille de la démocratie ! [Suite…]

Maxime Rodinson, pourquoi était-il honni par les fanatiques de tous bords ? [Suite…]

Aragon, il faut parler de la vie et de la mort des communistes. [Suite…]

Lucien Sève, la visée communiste revient plus fort encore à l'ordre du jour. [Suite…]

La société est désormais trop riche pour le capitalisme. [Suite…]

Il n’y a pas un seul Marx, mais plusieurs... [Suite…]

Capitalisme, ce n'est que le travail vivant qui crée la valeur ! [Suite…]

Le passage d'une religion polythéiste à une religion monothéiste. [Suite…]

Vous avez bien dit : « Communisme de conseil » ? [Suite…]

André Gorz replace l'homme face à la société. [Suite…]

Matisse, l'Orient et le besoin de liberté. [Suite…]

Le Coran prône-t-il un « fatalisme » contraire à l'esprit d'entreprise ? [Suite…]

Pourquoi Vienne la Rouge fut-elle écrasée ? [Suite…]

Causes de la crise et éviction massive de la force de travail. [Suite…]

Sud ouest du 11 Avril 2014

Revue de presse, « Ambroise Croizat, bâtisseur de la Sécurité Sociale » Sud-Ouest

 

http://www.sudouest.fr/2014/04/11/batisseur-social-1522070-2770.php

Batisseur social Ambroise Croizat Sud-Ouest

Revue de presse, « Ambroise Croizat, bâtisseur de la Sécurité Sociale » Nouvelles de Bordeaux

Batisseur social Ambroise Croizat Nouvelles Bordeaux


Conférence-Débat « Ambroise Croizat, bâtisseur de la Sécurité Sociale »

PCF Biganos (5 avril 2014) – Compte-rendu.

 

Avec lucidité et fierté, reprenons les principes et les leçons des luttes des travailleurs.

Les demandes de rencontre et de débat qui sont faites à Michel Etievent sont très nombreuses, A Biganos, étape de ce qu’il appelle sa « Croizade », nous étions un bon nombre, jeunes et moins jeunes, passionnés à affirmer la nécessité de poursuivre la construction de la protection sociale. Signe d’un profond attachement à cette grande conquête sociale.

Entre luttes et espoirs, les interrogations et les certitudes, ont traversé les débats.

Sur l’avenir, des incertitudes ont bien sûr  été évoquées en raison des offensives du Medef, du Gouvernement et de l’UE. « Ils ont toujours refusé cette avancée sociale ». Des incertitudes aussi car le rapport de force n’est pas en faveur de la classe ouvrière. Mais est-ce fatal ?

Michel Etievent rappelle qu’en 1934, Ambroise Croizat décrivait dans ses lettres ses incertitudes, ses doutes. Mais peu de temps après, en 1936, c’est le Front Populaire. Soulignant que les grands mouvements sont souvent survenus brutalement, sur fond de crise et de revendications.

Ensuite, décrivant comment s’est construit le programme du Conseil National de la Résistance. C’est bien dans la nuit noire (de la guerre, des arrestations, des camps, de l’horreur…..) que sont nés « Les jours heureux » nom de ce programme.

Aujourd’hui, pour reprendre la réflexion amenée dans notre assemblée par un jeune étudiant, l’idéologie dominante, afin d’accentuer la fatalité,  laisse croire qu’il faudrait un chaos mondial pour qu’il en sorte du progrès de changement. C’est un peu la stratégie du chaos mise en place depuis quelques décennies autour de la mondialisation par les USA. Nous en voyons les résultats en guerres, en déstabilisations des Etats-Nation. Reprenant selon son expression, des aspects de droite coloniale.

Nous avons été amenés à aborder la question de l’universalité du système de la protection sociale. Par exemple, ce principe d’universalité devrait être réintroduit pour toutes les protections à tous les secteurs publics. Vigilance donc sur le principe de l’universalité. Les mutuelles, les complémentaires de retraite, etc… sont des atteintes au principe d’universalité.

Il a été rappelé que 40 % du PIB (800 milliards d’euro) est du salaire-socialisé qui échappe au capital. C’est une remise en cause du capitalisme. C’est Bernard Friot, c’est Anicet Le Pors qui le démontrent ! Il faut conserver le principe du financement par le salaire socialisé et non sur l’impôt. Comme Mme Touraine s’apprête à le faire…. pour répondre aux exigences du patronat.

En 1981 : un salarié travaillait 14 jours pour générer les profits pour le capital. Aujourd’hui, c’est 46  jours qu’il travaille pour cela.

Nous ne saurions que recommander à tous et toutes le travail entrepris par Michel ETIEVENT pour faire connaître le parcours d’Ambroise Croizat, ouvrier, militant communiste et syndicaliste, qui a eu la charge et la responsabilité en qualité de Ministre de bâtir la mise en place de la Sécurité Sociale de 1945 à 1947 mais aussi, les retraites, les conventions collectives, le statut des mineurs, des fonctionnaires, l’amélioration du droit du travail, la médecine du travail….. Tout cela porté par le monde du travail, syndicalistes, employés… Qui se souvient de l’agent-payeur des allocations familiales, des employés des premiers centres de sécurité sociale (nous avons pensé à notre camarade, Camille Piane, administrateur de la caisse de l’Ain) qui se sont tous battus pour apporter du bien-être, des améliorations à la vie des enfants, des familles, des personnes âgées, des malades…. Cette humanité-là n’a pu se construire que par un peuple souverain et maître de son travail, avec des hommes tels qu’Ambroise Croizat, militant syndical et profondément communiste.

Conscients aussi que nos utopies ne peuvent que se développer que par une élévation de nos luttes et de nos actions. Nous avons terminé cet après-midi en apportant notre soutien à Sylvie Delmas, infirmière et secrétaire du syndicat à l’Hôpital Jean Hameau, dont la sanction de mise à pied vient d’être annulée.

 

Parti Communiste Français - Conseil National / 2 avril 2014.

Danielle Trannoy. Membre du CN.

Absente de ce CN cette intervention a été transmise

Le 29 mars 2014.

Les camarades de ma section déplorent que le débat sur l’UE soit à nouveau escamoté.

Consacrer deux heures pour régler la question de l’orientation des élections européennes du 25 mai, est ressenti comme une insulte envers les communistes.

Alors qu’ils sont préoccupés par la situation politique,  on leur demande de valider un accord déjà négocié et les têtes de listes déjà décidées. En fait, on leur demande de donner quitus à une « feuille de route » ou un « chèque en blanc ».  Cela  nous fait penser à une démarche de management patronal !

Privés, en congrès de débat sur les objectifs fondateurs de l’UE et de l’Euro, et de ce qui en découle, d’une stratégie pour leur parti, ils n’ont pu élaborer une pensée collective dans un cadre statutaire. Ce qui fait cruellement défaut pour ces élections européennes et au lendemain des municipales.

Les camarades qui ont eu connaissance de l’ordre du jour du prochain CN (de 2 heures) ont compris, qu’en validant un accord, la Direction allait à nouveau assigner aux militants communistes le rôle d’exécutants, évacuant les questions de fond qui traversent la société française et donc, les communistes.

Quel sera donc le contenu électoral qui sera présenté aux communistes ? Un peu de PCF-PGE, un peu de PG, un peu de Fase….. au total, un contenu compatible avec le PGE ?

La défiance et le rejet largement majoritaire envers l’UE conduiront à l’abstention, au refus de vote, au boycott, très vraisemblement. Les élections municipales confirment l’’absence de projet et l’abandon du monde du travail. Depuis plusieurs années, l’abstention qui s’ancre dans la société devrait être appréhendée comme un fait politique majeur et majoritaire sur lequel le PCF devrait s’appuyer pour répondre aux  attentes populaires, au désarroi qui s’est installé dans la population.

Ayant dit majoritairement NON au Traité de Rome, NON à Maastricht, NON au Traité Constitutionnel en 2005,  ils se posent des nombreuses questions sur la nécessaire sortie UE-Euro-Otan, sur la reconquête des souverainetés nationale et populaire. Questions auxquelles la Direction oppose une fin de non-recevoir systématique sous-estimant la complexité et la gravité de la situation. Les militants devront bien transgresser ce tabou imposé.

Que signifie donc : valider des « têtes de liste » ? La Direction devrait à notre avis se poser la question prioritaire : «  Nous voulons des élus qui défendront le mieux les préoccupations et les valeurs du monde du travail » et se dégager impérativement des  marchandages des élections successives (y compris dans le Front de Gauche)  ce qui provoque malaise et dégoût des militants,  exclus des prises de décision.

A force de s’effacer derrière le sigle et le logo « FDG », de céder des places à des partenaires incertains, de très nombreux camarades comprennent que leur parti a renié ses références de lutte contre le capitalisme.

IL serait temps de comprendre que l’effacement du PCF loin de favoriser le rassemblement entraine la progressivement la perte de l’identité de classe du PCF, voire sa disparition.

Pour l’instant, les communistes expriment des sentiments, d’écœurement, de colère, de désarroi contre la stratégie de leur parti qui n’est pas, actuellement,  porteur de résistances, de fierté, d’identités populaires pour affronter le capitalisme et l’Union Européenne avec un projet politique à la hauteur de la situation.

Comment mener campagne ?

Il nous semble impossible d’échapper au débat qui est dans toutes les têtes sur « comment se libérer de l’UE et de l’Euro ». Comment en sortir pour regagner notre souveraineté ?

Sur le grand marché transatlantique. « Le traité de Lisbonne donne les coudées franches à l’UE pour négocier de manière autonome des accords diplomatiques et sécuritaire avec les Etats-Unis afin de renforcer l’architecture transatlantique» .P 62 Dracula contre les peuples, P Le Hyaric.

Comment peut-on parler d’aménagement de l’UE ? Surtout que M° Barroso président du Conseil européen négocie dans le dos avec le Président des Etats-Unis. Le  marché Transatlantique est là pour augmenter les exportations américaines, soutenir les emplois américains et s’étendre en Asie. Et à aucun moment il n’est question des emplois en Europe.

Le capitalisme n’est pas aménageable, l’UE ne peut se transformer par voie institutionnelles.  Seules les luttes s’inscrivant dans un cadre national sont en capacité d’ouvrir de larges rassemblements pour transformer la société.

Aussi, la responsabilité des communistes doit être de faire grandir le rassemblement à partir du refus des traités et des directives européennes. Cela permettrait de s’affranchir du climat de confusion politique  et de l’échec de la social-démocratie (dont le PGE est une nouvelle variante).

Loin de tout repli orthodoxe, les militants peuvent remettre en chantier : les trois bases d’une démarche communiste : appropriation sociale articulée à une économie des besoins et l’intervention des travailleurs ; la démocratie institutionnelle ; la citoyenneté conçue comme un objectif en soi, fondement de la recomposition dans la crise.

C’est l’attente des communistes, dans et hors parti, du peuple de France.

La situation nécessiterait à notre avis la tenue d’un congrès pour reposer spécifiquement  notre stratégie sur la question de l’Union Européenne.  (D. Trannoy).

Dossier Venezuela

 09 Juin 2014

Venezuela : "C’est l’heure d’anéantir Maduro, le reste tombera de son propre poids" : les visages du coup d’État. [Suite...]

 

09 Mai 2014

Venezuela : Le dernier sursaut de Santander. [Suite…]

 

07 Mai 2014

Le fascisme financé par les Etats-Unis à l’œuvre au Venezuela. [Suite…]

 

30 Avril 2014

Venezuela : « La réalité est plus puissante que n’importe quelle campagne médiatique ». [Suite…]

 

23 Avril 2014

Les Barrios ne descendent pas. [Suite…] 

The Guardian : Le Venezuela témoigne du fait que les manifestations peuvent être pour la défense des privilégiés…Seuma Milne. [Suite…]

 

20 Avril 2014

Le Venezuela montre que les manifestations peuvent aussi être une défense des privilèges (The Guardian). [Suite…]

  

17 Avril 2014

Venezuela : « Les étudiants participant aux manifestations sont minoritaires ». [Suite…]

Si l’opposition vénézuélienne était française…. [Suite…]

Venezuela : 19 avril 2014, massacre annoncé. [Suite…]

 

10 Avril 2014

William Muñoz, étudiant bolivarien torturé par l'opposition fasciste au Venezuela. [Suite…] 

Venezuela : « Les chavistes sont là ! Nous allons les tuer ! ». [Suite…] 

Venezuela, comment renverser un gouvernement en cinq étapes. [Suite…]

 

09 Avril 2014 

Venezuela : La droite cherche à activer une nouvelle étape de violence. [Suite…]

 

07 Avril 2014 

Chroniques bolivariennes : Un voyage dans la révolution vénézuelienne. [Suite…]

Arrêter le fascisme au Venezuela avant qu’il ne soit trop tard ! [Suite…]

Au Venezuela, les fascistes aussi … [Suite…]

 

18 Mars 2014

Chavez, une révolution démocratique. [Suite…]

Venezuela : Comment la plupart des journalistes occidentaux ont cessé d’appuyer la démocratie en Amérique Latine. [Suite…]

 

16 Mars 2014

Venezuela : « Hugo Chavez et les tâches révolutionnaires encore à accomplir », hommage (critique) du PC vénézuélien. [Suite…]

Venezuela : Vaste front patriotique contre le fascisme – Une déclaration des organisations communistes. [Suite…]

 

08 Mars 2014

Venezuela : Orwell renvoyé au vestiaire. [Suite…] 

 

06 Mars 2014

Chroniques bolivariennes, un voyage dans la révolution vénézuélienne. [Suite…]

Venezuela, trois hypothèses et un conflit en marche (Kaos en la Red). [Suite…]

Camila Vallejo : « Le mouvement de certains étudiants vénézuéliens n’avait rien à voir avec le nôtre ». [Suite…]

 

02 Mars 2014

En Colombie, il n’y a pas de démocratie. Attaque de mort contre la candidate présidentielle de l’Union Patriotique Aida Abella. [Suite…]

 

01 Mars 2014 

Venezuela : énième tentative de déstabilisation…. [Suite…] 

Venezuela : Le Venezuela au-delà des protestations : La révolution est là pour durer. [Suite…] 

Venezuela : La PAIX « ceci est le chemin. Il n'y a pas d'autre chemin » (Nicolas Maduro). [Suite…] 

Venezuela : Socialisme et Pénurie. [Suite…] 

Venezuela : Que se passe-t-il au Venezuela ? [Suite…]

 

28 Février 2014

Venezuela : Que se passe-t-il réellement au Venezuela ? Questions fréquemment posées. [Suite…] 

Venezuela : Les vénézuéliens condamnent les violences fascistes dans le pays. [Suite…] 

Venezuela : Diosdado Cabello révèle les soutiens étrangers aux plans de déstabilisation contre le Gouvernement. [Suite…] 

Venezuela : Nicolas MADURO dénonce la montée du fascisme. [Suite…] 

Venezuela : Femme pour la paix, Caracas, Venezuela. [Suite…]

 

27 Février 2014

Venezuela : La connexion colombienne de Laurent Saleh. [Suite…] 

Venezuela : Les vérités cachées sur le VENEZUELA. [Suite…] 

Venezuela : « L'opposition », sacré panier de crabes. [Suite…]

 

26 Février 2014

Venezuela : L’opposition vénézuélienne résidant en France tente de manipuler l’opinion publique française avec des photomontages (TeleSur). [Suite…]

Venezuela : Défendre la démocratie c’est défendre la Révolution Bolivarienne. [Suite…] 

Venezuela : Camila Vallejo dénonce la tentative de coup d'État au Venezuela. [Suite…] 

Venezuela : Le fasciste Leopoldo Lopez condamné ! [Suite…] 

Venezuela : Raul Castro, « Le Venezuela est la cible d'actions subversives des USA et de l'UE ». [Suite…]

 

 

25 Février 2014

Venezuela : C’est l’opposition qui est anti-démocratique (Roar Mag). [Suite…] 

Venezuela : Certaines choses à savoir sur les manifestations. [Suite…] 

Venezuela : Le pouvoir populaire en action (Aporrea). [Suite…] 

Venezuela : La solidarité avec le Venezuela n’est pas à la hauteur requise. Jean Ortiz. [Suite…] 

Venezuela : 25 vérités sur les manifestations. [Suite…] 

Venezuela : Rassemblement en soutien à la RÉVOLUTION BOLIVARIENNE. [Suite…]

 

24 Février 2014

Venezuela : Communiqué de la plateforme de solidarité avec les pays de l’ALBA. [Suite…]

Venezuela : Un général à la retraite arrêté après la décapitation d’un motard à un barrage routier de l’opposition, par la rédaction de Venezuelanalisis. [Suite…]

Venezuela : Les forces de l’ordre ripostent après la mort d’un partisan de Maduro, par la rédaction du Morning Star. [Suite…]

 

23 Février 2014

Venezuela : Maduro, La Révolution bolivarienne fait face à la campagne la plus brutale contre elle depuis 2002 (PSUV). [Suite…] 

Venezuela : Vous penserez que je suis devenu fou, mais... (Aporrea). [Suite…] 

Venezuela : Dossier anti-coup d'état au Venezuela. [Suite…] 

Venezuela : Brévissime leçon de journalisme pour ceux qui croient encore à l’information. [Suite…] 

Venezuela : Une guerre de 4ème génération contre le Venezuela. [Suite…]

 

22 Février 2014

Venezuela : Communiqué de Cuba Si France. [Suite…]

 

21 Février 2014

Venezuela : Solidarité avec le Venezuela ! [Suite…]

Venezuela : Stratégie de la tension au Venezuela. [Suite…]

 

20 Février 2014

Venezuela : Derrière ces étudiants se cache l’opposition putschiste (Salim Lamrani). [Suite…]

Venezuela : Les jeunes communistes au Venezuela dénoncent la violence fasciste et appellent à l'unité pour approfondir la révolution ! [Suite…]

Venezuela : Violences impérialistes au Venezuela, position de la jeunesse communiste du Venezuela. [Suite…]

Venezuela : La lutte des grands médias contre la démocratie... [Suite…]

 

19 Février 2014

Venezuela : Tentative de coup d'état, qui est qui ? [Suite…]

Venezuela : C’est curieux chez les larbins ce besoin de faire des phrases. [Suite…]

Venezuela : Une manipulation d’image particulièrement odieuse (Aporrea). [Suite…]

Venezuela : Les groupes violents sont préparés et dirigés par la MUD (opposition). [Suite…]

Venezuela : Les communistes vénézuéliens appuient le gouvernement contre l'opposition fasciste. [Suite…]

Venezuela : La paix se construit par le débat d’idées dans la rue. [Suite…]

Venezuela : On me transmet du Venezuela : coup de projecteur sur les zones d’ombre médiatique. [Suite…]

Venezuela : La situation économique. Jacques Sapir. [Suite…]

 

18 Février 2014

Venezuela : Les mensonges des impérialismes. [Suite…]

Venezuela : L’UNASUR se solidarise avec le Venezuela. [Suite…]

Venezuela : Evo Morales: « Le coup d'Etat contre le Venezuela échouera ! ». [Suite…]

Venezuela : L'un des leaders de l'opposition proche des néonazis colombiens. [Suite…]

Venezuela : 61 sites de services publics piratés. [Suite…]

Venezuela : Le Venezuela expulse trois diplomates étasuniens. [Suite…]

 

17 Février 2014

Venezuela : Rien de nouveau au Venezuela. Jean Ortiz. [Suite…]

Venezuela : Journal Télévisé de France2 : Communiqué de Cuba Si France Provence. [Suite…]

Venezuela : Rejetons les actions violentes de la droite fasciste vénézuélienne contre le peuple vénézuélien ! (FMJD). [Suite…]

Venezuela : Les images de la manifestation pour la paix. [Suite…]

Venezuela : Les révolutionnaires défilent à Caracas pour défendre la paix nationale. [Suite…]

Venezuela : Uribe finance les groupes fascistes au Venezuela (Maduro). [Suite…]

Venezuela : Les pays de l'ALBA expriment leur soutien au Gouvernement et au Peuple de la République Bolivarienne du Venezuela. [Suite…]

Venezuela : La jeunesse d’un changement d’époque. [Suite…]

 

16 Février 2014

Venezuela : Le Venezuela de nouveau dans la mire des putschistes. [Suite…]

Venezuela : Le président Nicolas Maduro, « Le Venezuela ne sera pas un second Ukraine ! » [Suite…]

Venezuela : La révolution bolivarienne en péril : comment la bourgeoisie commerciale parasitaire peut-elle faire la loi au Venezuela après 15 ans de révolution ? [Suite...]

 

15 Février 2014

Venezuela : Tentative de coup d’état au Venezuela : Déclaration du Ministère des Relations Extérieures de la République de Cuba. [Suite…]

Venezuela : Le Président Maduro lance une alerte au monde entier : le gouvernement bolivarien fait face à une tentative de coup d’État. [Suite…]

Venezuela : Amorce d’un putsch. [Suite…]

Venezuela : La tentative de coup d’état se poursuit. [Suite…]

Venezuela : Le Venezuela se mobilise pour la paix et contre le fascisme. [Suite…]

Venezuela : Leopoldo López (opposition) recherché pour incitation à la violence, crimes et meurtres. [Suite…]

Venezuela : La désinformation et la manipulation est en marche. [Suite…]

Venezuela : L'opposition organise la violence dans plusieurs régions. [Suite…]

 

14 Février 2014

La domination du spectre complet en Amérique. (Rebelión). [Suite…]

Venezuela : Nicolas Maduro alerte le monde, le Venezuela fait face à une tentative de coup d'Etat. [Suite…]

Venezuela : L'opposition assassine les militants révolutionnaires. [Suite…]

Venezuela : Une guerre économique non déclarée. [Suite…]

Venezuela : « El Maizal », comment naquit notre Commune. [Suite…]

logo-sud-ouest

 Edition du Jeudi 30 Janvier

Biganos Gironde : Les communistes veulent présenter une équipe « réellement de gauche »

Dans un communiqué, Pierre-Louis Cléaz, du Parti communiste français, explique que les communistes boïens n'ont pas l'intention de ne pas se présenter aux élections municipales : « Les communistes de Biganos ne sont pas surpris de l'absence de liste clairement identifiée socialiste aux élections municipales de notre commune, car le chef de l'État et son gouvernement trahissent leurs engagements en menant une politique totalement de droite. Si la section locale du Parti socialiste annonce qu'elle ne présentera pas de liste, on sait que plusieurs de ses membres ou de ses amis vont se retrouver sur la liste de Bruno Lafon (le maire sans étiquette sortant, NDLR) aux côtés de personnes très marquées à droite. »

« De façon masquée »

« D'une manière générale, certains socialistes se présentent de façon masqués et cela se comprend aisément compte tenu du fort mécontentement du peuple de gauche. Pour notre part, communistes et personnes réellement de gauche, nous refusons que dans une ville comme Biganos, les valeurs de gauche ne soient pas représentées, aussi nous invitons un maximum de personnes à se rassembler pour agir au sein d'une liste politique, constructive et citoyenne. Nous demandons à toutes les Boïennes et tous les Boëns de prendre contact avec nous car il est essentiel que des élus issus de la liste Biganos, ma Commune, j'y tiens siègent au Conseil municipal de notre commune. »