Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1241 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Publié par  Le Mantois et Partout ailleurs

Luc Carvounas: « La CGT, c'est une forme de caste gauchisée... et Philippe Martinez est un Peppone de mauvaise facture ». 

Luc Carvounas: "La CGT, c'est une forme de caste gauchisée... et Philippe Martinez est un Peppone de mauvaise facture".

On peut détester la CGT. Le patronat, avec ses porte-flingues de la droite et de son extrême, ne se gêne pas pour la décrier à tous les instants. Mais ces propos ne proviennent pas d'un inféodé au Medef, réactionnaire ou héritier du cimentier Lambert. Non, c'est Luc Cavounas, sénateur socialiste, qui les a prononcés le 26 mai 2016 sur LCI.

Cela se passait à un moment fort contre la loi El Khomri, la loi de cette dame qui se présente à la députation à Paris en 2017, bénie par le PS et son candidat Benoît Hamon. Et Luc Cavounas, sénateur-maire socialiste du Val-de-Marne, secrétaire national du PS et vice-président de la métropole grandParis -gling, gling dans sa tirelire- tirait à vue sur tout ce qui luttait contre une loi anti-sociale et particulièrement contre la CGT. Avec lui, le pouvoir socialiste et la très grande majorité des parlementaires socialistes. Et dans les médias, Luc Cavounas était le porte-parole attitré de Manuel Valls alors premier ministre, défendant bec et ongles, le bilan de François Hollande et de son grand vizir.

Et puis, comme le phénix des hôtes de la rue Solférino à Paris, apparaît Benoiît Hamon comme candidat du nouveau parti socialiste qu'il faut à la France de demain. Sans pour lutter à cor et à cris contre la finance.

Ledit Benoît Hamon a choisi des socialistes pour diriger sa campagne électorale. Et dans ce panier de crabes chapeau pour faire du neuf, est sorti le responsable du Cercle des parlementaires: Luc Cavounas en personne. Pour proposer des lois contre la finance et des textes de progrès et de justice sociale, que lui en tête a renié depuis juin 2012 jusqu'à ce jour?

Oui, le cumulard multi-cartes du PS a bien dit: « La CGT, c’est une forme de caste gauchisée. Bien sûr que c’est des privilégiés », avec d'autres mots sur son secrétaire général.

Et dans quelques conclaves ici où là, on bêle toujours à l'union pour que la gauche soit présente au deuxième tour de la présidentielle avec Benoît Hamon pour la représenter? Merde alors.