Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 937 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Plusieurs associations et personnalités françaises écrivent au C.S.A. Pour exiger une information pluraliste et impartiale sur le Venezuela

 

15 Août 2017

Personnellement je signe cet appel, comme je signerai toute initiative qui dénonce ce qui se passe au Venezuela, les menaces que fait peser un Trump sur ce pays. Nous sommes en effet devant un scandale historique comparable à celui connu jadis au Chili. Et ce alors même que les principaux pays d’Amérique du sud ont rejeté la possibilité d’une intervention militaire évoquée par Trump, tout semble fait dans nos médias serviles pour au contraire faciliter cette intervention. Raoul Castro a dit au président du Venezuela qu’ils allaient connaître blocus, vie très dure, mais que le Venezuela ne serait pas seul, il sait de quoi il parle. Nous devons considérer qu’il est de notre devoir de soutenir ce pays, notre propre liberté comme la paix dans le monde en dépendent.

 

(note de Danielle Bleitrach)


 Nicolas Maduro à Quito le 17 octobre 2016

 

Au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel.Mesdames, messieurs,Les organisations et personnalités signataires de ce texte au CSA s’adressent à vous pour exprimer une sollicitation conforme à l’exigence démocratique qui devrait être celle du service public de l’audiovisuel.

 

Au Venezuela la situation politique est extrêmement tendue.

 

Les médias français donnent une version unilatérale des causes de cette situation et des faits qui se déroulent dans le pays conforme à la version de l’opposition d’extrême-droite et de droite vénézuélienne.

 

Or des observateurs dont le sérieux et le souci de la vérité sont reconnus comme Maurice Lemoine et bien d’autres confirment au contraire une version de faits conformes à ce que déclare le pouvoir bolivarien du président légitime et démocratiquement élu Maduro qui a lui-même succédé au président Chavez. Or cette version des faits est totalement ignoré par les médias y compris ceux du service public.

 

C’est pourquoi il nous parait conforme à la justice et à la démocratie que la parole soit donnée à ceux qui représentent la majorité du peuple du Venezuela.

 

Aussi les organisations signataires vous demandent expressément de donner la parole à son Excellence l’ Ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela au JT de 20h sur France 2 et le 13h de France Inter pour qu’il ait la possibilité et le temps d’exposer le point de vue du camp progressiste.

 

L’attitude unilatérale, le refus du débat démocratique des médias y compris de service public sont inquiétants autant pour la conception de l’information qu’elle révèle que pour l’information libre de nos concitoyens.

 

Les organisations signataires et les signataires individuels attendent une réponse rapide et positive de votre part conforme à la mission de votre institution qui est de garantir l’exercice de la liberté de communication audiovisuelle en France.

 

Veuillez recevoir, mesdames, messieurs, l’expression de notre parfaite considération.

 

ASSOCIATIONS : Pour le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF), son président, Léon Landini, Président de l’Amicale des Anciens Combattants des bataillons FTP-MOI Carmagnole-Liberté de la Région Rhône-Alpes, Officier de la Légion d’Honneur, Médaille de la Résistance, Interné de la Résistance, Grand Mutilé de Guerre suite aux tortures subits au cour de son internement par la Gestapo.


Le Mouvement pour le Socialisme du 21e siècle (MS21)


Les Clubs penser la France (CPF)


Le Comité Internationaliste pour la solidarité de classe (CISC)


Le Front Syndical de Classe (FSC)


Pour le Cercle Henri Barbusse (CHB)  Claude Langlet

 

Auxquels se joignent : MM. Aurélien Bernier

et Christophe Breysacher