Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1877 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Athènes le jour d'après

 

Publié le 21 Septembre 2015

Athènes le jour d'après
La version grecque-septembre 2015 du programme de Tsipras
 
C'est la presse qui le dit ainsi :
 
« Tous les partis grecs, sauf les néonazis d’Aube Dorée et l’aile dissidente de Syriza, ont voté pour le mémorandum [le contrat listant les réformes en échange d’un prêt de 86 milliards d’euros], donc, pour les mois qui viennent, nous n’avons pas d’inquiétude », explique une source diplomatique, proche des créanciers. « Il ne faut pas être naïfs, il y aura sans doute des difficultés de mise en œuvre des réformes, parce qu’elles sont difficiles pour les Grecs, mais le mémorandum est sur les rails [il a été finalisé fin août] », ajoute cette source.
 
A partir de cet article, deux observations :
 
Chacun notera  quel que puisse être l'avis à porter sur les positions des communistes grecs, pour la correspondante du bureau de Bruxelles du Monde, ceux ci et leur 15 députés ont disparu du paysages. A croire que pour elle, seul les disposants d'un groupe dans l'UE existent. 
 
Sur le contenu de ce commentaire. Nous sommes bien placés en France pour le savoir, quand le patronat et le capital n'ont pas peur, c'est le peuple qui à tout coups va trinquer.
Canaille le Rouge trouve affligeant de voir ceux qui par ailleurs se posent en recours contre la droite et la politique du pouvoir se féliciter de ce résultat.
C'est au mieux (et quel "mieux" affligeant !) une vision politicarde d'appareil, mais à coup sûr le pire. Mesurent-ils que là, ce sont eux qui font le jeu du f-haine ?
Comment soutenir un gouvernement élu sur la base d'un reniement, qui s'engage à poursuivre l'étranglement du peuple et épargner les plus riches ?
 
C'est entretenir l'idée qu'il n' y a pas d'autre choix, c'est ouvrir l'espace à toutes les démagogies et surenchères qui font le lit de l'extrême droite.

Rédigé par Canaille Lerouge