Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 837 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Publié par Jean Lévy

Grèce : le peuple refuse le plan d'austérité décrêté par l'Union européenne et le fait savoir : grèves et manifestations dans tout le pays

Plus de 25 000 personnes ont manifesté à Athènes et Salonique contre la poursuite de l'austérité à l'occasion de la grève générale observée jeudi 27 novembre. REUTERS/ALKIS KONSTANTINIDIS

Plus de 25 000 personnes ont manifesté à Athènes et Salonique contre la poursuite de l'austérité à l'occasion de la grève générale observée jeudi 27 novembre. REUTERS/ALKIS KONSTANTINIDIS

MEurope

La Grèce paralysée par une grève générale

Dans le cadre d'une grève générale de vingt-quatre heures observée par les syndicats du privé et du public, plus de 25 000 personnes ont manifesté jeudi 27 novembre à Athènes et Salonique, les deux principales villes grecques, contre la poursuite de la politique d'austérité. Les transports en commun, les liaisons aériennes, ainsi que tous les bateaux étaient à l'arrêt, tandis que les services publics, en particulier les écoles, les hôpitaux et les banques fonctionnaient au ralenti.

Les manifestants contestent le maintien de l'austérité

Les TRAVAILLEURS mobilisés contre l'austérité : puissantes grèves et manifestations  en Grèce

La Confédération des syndicats des fonctionnaires publics (ADEDY) et le Front militant de tous les travailleurs (PAME) ont massivement mobilisé les travailleurs grecs contre le 3ème plan d'austérité

******

La Confédération des syndicats des fonctionnaires publics (ADEDY) et le Front militant de tous les travailleurs (PAME) ont mobilisé, le 15 juillet 2015, les travailleurs grecs pour s'opposer au nouveau plan d'austérité négocié par le premier ministre grec, Alexis Tsipras.

Le Front militant de tous les travailleurs (PAME) a organisé plus de 50 rassemblements dans les principales villes du pays (Thessalonique, Patras, Heraklion...). Le PAME a occupé plusieurs bâtiments officiels, notamment les sièges régionaux de Macédoine et de Thrace.

A Athènes les deux manifestations (séparées) de l'ADEDY et du PAME ont rassemblées des dizaines de milliers de personnes. Pour le PAME, les manifestants clamaient "nous avons assez payé, nous nous sommes assez saigné", "non au nouveau mémorandum barbare". Le syndicat des collectivités locales Poe-Ota a également appelé à une grève de 24 heures mercredi.

Il s'agit de la première grève de fonctionnaires depuis l'élection au pouvoir du parti de la gauche radicale Syriza d'Alexis Tsipras fin janvier. Ce parti était le protagoniste de grandes grèves et manifestations anti-rigueur entre 2010 et 2014, lors des deux précédents plans de rigueur imposés au pays en échange de prêts de plus de 240 milliards d'euros votés à l'époque de droite et socialistes.

article et traduction Nicolas Maury

Les TRAVAILLEURS mobilisés contre l'austérité : puissantes grèves et manifestations  en Grèce

Echos dans la presse en France :

Le Monde.fr titre :

La Grèce paralysée par une grève générale!

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/11/27/la-grece-paralysee-par-une-greve-generale_4530481_3214.html

Le Huffington Post:

Plus de 30.000 Grecs selon la police ont pris les rues mercredi à Athènes et Salonique, en marge d'une grève générale de 24 heures

http://www.huffingtonpost.fr/news/greve-generale-en-grece/