Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 937 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Publié par Michel El Diablo

La GRÈCE demande six mois d’aide supplémentaire. Sa SORTIE de la zone EURO est désormais évoquée

La GRÈCE demande six mois d’aide supplémentaire. Sa SORTIE de la zone EURO est désormais évoquée.

Le gouvernement grec devait ce jeudi 19 février 2015 communiquer aux autres pays de la zone euro un document demandant une prolongation de six mois du plan d’aide financière dont l’expiration est prévue le 28 février 2015.

L’Eurogroupe exige qu’en échange de l’aide la Grèce s’engage à rembourser les échéances dues, ne remette pas en cause les mesures d’austérité déjà prises et que toute nouvelle décision budgétaire impliquant des dépenses soit compensée par des recettes équivalentes.

Le gouvernement grec, quant à lui, entend ne pas lier l’aide aux conditions qui l’accompagnaient jusqu’alors, contradictoires avec le programme anti-austérité sur lequel il a été élu. Le parlement grec doit voter dans les jours qui viennent plusieurs mesures d’aide aux ménages les plus défavorisés dont l’interdiction des saisies immobilières et le rétablissement de l’électricité en cas de factures impayées.

Les ministres des finances de la zone euro se prononceront vendredi.

Des différences d’appréciation se font jour parmi les dirigeants de la zone euro et chez les porte-parole du capital financier. Certains sont prêts à quelques concessions formelles pour éviter que la Grèce quitte la zone euro. D’autres sont partisans d’une ligne ferme afin d’empêcher une contagion à d’autres pays.D’autres enfin n’écartent plus une sortie de la Grèce de la zone euro pour éviter une crise plus grave. C’est la position de Valéry Giscard d’Estaing. Dans une interview au journal Les Échos de ce jour il considère que, si cette solution est pour l’instant écartée, c’est en raison « de la pression des milieux spéculatifs. »

SOURCE: