Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1564 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
29 janvier 2015

Grèce : pour les dirigeants de Bruxelles, Tsipras « agent de Moscou » ?

 

L'OBS

Avec Tsipras,

Poutine a un nouvel ami en Europe

 

C’est dérangeant, contre-intuitif. Mais c’est la vérité. Alexis Tsipras est un allié - de fait si ce n’est de cœur - de Poutine. Il défend la politique agressive du Kremlin en Ukraine.

 

Après l’annexion de la Crimée, Tsipras est l’un des rares leaders politiques européens, avec Marine Le Pen, à s’être rendu, en mai 2014, à Moscou où il a été reçu à haut niveau - notamment par une proche de Poutine, Valentina Matvienko, présidente de la Chambre haute.Selon les médias grecs, il s’est prononcé en faveur de l’annexion de la péninsule et a soutenu les référendums organisés par les séparatistes à l’est de l’Ukraine, scrutins dénoncés par les pays occidentaux.

 

Selon le décompte effectué par Radio Liberty, son parti, Syriza, a voté à l’automne dernier contre l’accord d’association entre l’Ukraine et l’UE. Il s’est abstenu lors du vote d’une résolution condamnant la fermeture de l’ONG de défense des droits de l’homme fondée par Sakharov, Memorial.

 

Le parole-parole de son parti en charge des relations internationales, Costas Isychos, a même vanté les "impressionnantes contre-attaques" des séparatistes pro-russes à l’automne dernier.Enfin, orthodoxie oblige, son allié souverainiste est lui aussi un soutien indéfectible de Moscou.Ce n’est pas tout. Comme Marine Le Pen, il souhaite que son pays quitte l’Otan. C’est inscrit noir sur blanc dans la plateforme de son parti rédigée en 2013. Le Kremlin ne peut rêver mieux.

 

Tsipras va-t-il pour autant tenter d’infléchir la politique russe de l’Union européenne qui doit être acceptée par chacun des 28 Etats membres ? Va-t-il détruire l’arsenal de sanctions adopté l’an dernier après l’annexion de la Crimée et l’invasion de l’Ukraine de l’est ?On le saura très vite. Le 12 février, les ministres des Affaires étrangères de l’UE doivent se réunir pour discuter de nouvelles mesures contre la Russieaprès l’avancée meurtrière des séparatistes vers Marioupol. Et puis en mars, l’interdiction de visas et le gel des avoirs concernant des dizaines d’Ukrainiens et Russes adoptés il y a un an arrivent à échéance et doivent être renouvelés, à l’unanimité.

 

Challenge's

 

Russie-Alexis Tsipras

rappelé à l'ordre par Martin Schulz

 

BERLIN, 28 janvier (Reuters) - Martin Schulz, président du Parlement européen, a prié mercredi le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras de ne pas s'écarter de la position de l'UE vis-à-vis de la Russie dans le conflit ukrainien.

 

Un peu plus tôt, le ministre grec de l'Energie, Panagiotis Lafazanis, avait déclaré qu'Athènes était contre les sanctions imposées à la Russie, à la veille d'un conseil européen extraordinaire des Affaires étrangères sur la crise ukrainienne