Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 685 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Le directeur du journal Avante est venu animer des formations pour les communistes portugais de France

 
21 Mars 2018
Même si le Parti communiste portugais ne se permet pas de critiquer le PCF, il explique dans cet interview qu’il a choisi d’assumer la formation des militants, la création de cellules d’entreprises, toutes choses que le PCF n’assume plus. Il met en cause l’eurocommunisme qui a détruit les partis communistes, les a fait baisser en influence. Le parti communiste portugais lui a conservé cette influence et il ne peut laisser ses militants dans un tel abandon.
 
(note et traduction de danielle Bleitrach)

CARLOS PEREIRA 19 MARS 2018
Le directeur du journal Avante, Manuel Rodrigues, était ce week-end dans la région parisienne, qui a encouragé une série de séances de formation destinées au cœur de l’organisation du Parti communiste portugais en France.Samedi les formations se sont déroulées au siège du Parti communiste français à Paris 12, et le dimanche a eu lieu à Nanterre. Quelques dizaines de dirigeants du PCP en France y ont pris part.Manuel Rodrigues accepte de répondre aux questions de LusoJornal.

Quel genre de formation est-ce?

 

C’est une action régulière, que nous étendons à tous les membres du parti, que ce soit aux noyaux à l’étranger ou aux organisations au Portugal. Nous cherchons à développer la formation, la réflexion, la sensibilisation autour des enjeux qui sont au cœur du développement de notre travail. Dans ce cas, à Paris, nous traitons du programme et des statuts du PCP, avec toutes les questions complémentaires qu’il faut garder à l’esprit lorsqu’il s’agit de ce type de question, à savoir la valeur de la théorie marxiste léniniste elle-même dans l’année nous célébrons le deuxième centenaire de la naissance de Karl Max, les objectifs pour lesquels le PCP se bat, comment il est organisé et pourquoi il s’organise de cette manière, sa nature de classe, les traits et les caractéristiques essentielles d’un parti communiste, du Parti et le type de société parce qu’il se bat,

 

Le noyau communiste en France n’est pas aussi organisé que par le passé …

 

Je ne suis pas la question de l’émigration, donc je ne peux pas répondre à la question. Mais l’objectif du PCP est de renforcer le Parti. En fait, il s’agit d’une campagne qui a été approuvée suite au Congrès que nous avons organisé fin 2016 et les 20 et 21 janvier au Comité central, nous avons adopté une résolution pour renforcer la PCP et nous sommes donc engagés dans une grande renforcement du PCP. Et quand on parle de renforcer le PCP à tous les niveaux, y compris dans les communautés d’émigrés, c’est le renforcement du PCP en tenant compte de sa nature, d’abord dans les entreprises et les lieux de travail, avec la création de cellules, nous avons un plan en contact avec 5.000 travailleurs en vue de les sensibiliser à l’adhésion au PCP, est la livraison de la nouvelle carte du parti, que nous allons également faire dans les communautés d’émigrés, mais c’est aussi le travail du PCP en vue d’être renforcé dans des strates et des strates spécifiques, telles que les entrepreneurs techniques, intellectuels, femmes, handicapés, micro, petites et moyennes entreprises, les petits et moyens agriculteurs, réformé, dans lequel nous sommes également engagés dans le développement de la structure et l’approfondissement de notre travail. Et sur cette base, nous faisons aussi ce travail avec ces noyaux dans nos Communautés d’émigrés aux développements inégaux car ici à Paris ils auront des caractéristiques différentes des autres Communautés. J’étais récemment présent dans une action similaire en Suisse, où nous avons un noyau fort, ici nous avons ce noyau avec ses propres caractéristiques, mais nous faisons un travail pour renforcer la présence du Parti et l’intervention aussi parmi nos émigrants.

 

Au Portugal, le PCP a résisté à cette vague européenne qui a affaibli les partis communistes. Par exemple en France le PCF a complètement fermé

 

Involontairement nous sommes comparés  avec d’autres pays et d’autres partis, chacun a l’action qui se développe et objectifs qu’il se donne, mais nous en fait au Portugal nous avons une expression très forte, qui va bien au-delà de notre expression électorale, même si c’est important. Nous avons une expression et une influence sociale qui est reconnue. Nous avons naturellement besoin de renforcer, et donc cette campagne, mais nous avons une bonne mise en œuvre …

 

Et ne devrez-vous pas changer votre nom, comme avec d’autres partis?

 

Non, nous ne changerons   pas de nom, certainement, ni nos  objectifs, ni nis principes organiques. Continuera ce lien fort avec les masses, toujours avec les ouvriers, le peuple, toujours, par la voie est un cordon ombilical vital pour une partie de notre nature, qui est considérée comme une partie de la classe, la classe ouvrière et les travailleurs général, mais englobe également les couches anti-monopole, micro, petites et moyennes entrepreneurs, petits et moyens agriculteurs, puis une série de couches qui, par nature, le genre d’intérêt qui doivent défendre, ne peut défendre si bien ce D’autre part, parce que le capital monopoliste est absolument démoli, c’est un cylindre compresseur qui, par rapport à ces classes, les appose, les étouffe, tente de rouler complètement. C’est donc ce travail que nous avons développé et que nous devons renforcer. Toujours valoriser les dynamiques que nous considérons comme fondamentales pour la transformation de la société.

 

Et quelles sont ces dynamiques?

 

L’un est le renforcement du Parti communiste portugais. Depuis Marx, dont nous avons fêté cette année le second centenaire de la naissance, nous avons trouvé et théorisé très bien que les philosophes étaient limités pendant un certain temps pour interpréter le monde, et qu’il faut le transformer. C’est-à-dire que c’est une théorie associée à la pratique, qui est orientée vers la transformation de l’humanité. Il a également noté que, sans des partis communistes forts et des parties intervenantes, une telle transformation n’est pas possible. Par conséquent, nous avons besoin d’un parti communiste fort au Portugal, nous devons renforcer le PCP, renforcer son influence, renforcer son intervention. Nous travaillons dans ce sens. Nous devons recruter plus de membres, mieux organiser, mieux intervenir, renforcer en particulier sur le lieu de travail et avec toutes les dynamiques qui doivent être développées.

 

L’objectif central continue d’être la lutte de masse …

 

Sem luta de massas não vamos lá. Não há transformação possível, aliás o fator decisivo na transformação da sociedade, é a luta de massas. É a luta dos trabalhadores, a classe operária à frente, mas depois todos os trabalhadores, todas as camadas anti-monopolistas, é necessário atrair à luta, levar à luta, em defesa de interesses próprios, de direitos próprios, numa ação reivindicativa à volta de coisas concretas, não de objetivos abstratos, não deixando cair aquilo que para nós são os objetivos supremos, isto é, a ideia de que só resolveremos todos os problemas de fundo quando um dia conseguirmos a construção de uma sociedade em que eliminaremos o fator da exploração, da exploração do homem pelo homem. A luta de massas é determinante e muitas lutas estão a acontecer em Portugal. Ainda este fim de semana houve uma manifestação dos trabalhadores da administração pública, no dia 10 houve uma manifestação para celebrar o Dia internacional da mulher, uma manifestação em Lisboa, promovida pelo MDM, Movimento Democrático das Mulheres, que levou às ruas de Lisboa milhares de mulheres e homens numa luta comum pela igualdade, pela emancipação e estão a ser planificadas lutas diversas, no dia 28 de março para celebrar o Dia mundial da juventude, haverá uma manifestação de jovens trabalhadores, promovida pela InterJovem da central sindical CGTP-In,…

 

Le PCP a exploré la question des jeunes migrants et a conduit à un débat public sur l’émigration. Mais cela n’a pas conduit au même débat public, les questions des Communautés. Il semble que l’émigration était importante, pas la vie en émigration. Les jeunes n’étaient importants que lorsqu’ils émigrèrent, après avoir traversé la frontière, ils cessèrent d’être sujets. Les communautés ne se posent pas dans le débat public pourquoi?

 

Nous ne nous commandons les médias et glorifient votre action, un signe de reconnaissance pour votre attitude à la recherche pour cette révéler concrètement nos positions, mais dans l’ensemble, la communication sociale portugaise fait un rideau de silence et delà du silence, les fausses déclarations de notre message et notre combat, mais nous avons pris des mesures, des propositions, que ce soit au Parlement européen, que ce soit au Parlement, au Portugal et dans le travail et l’élan créé avec nos communautés d’émigrants, vers la mise en valeur et à la défense de la langue portugaise, les droits des immigrés, stimuler les émigrés Communautés …

 

Et ne peuvent-ils pas apporter cela au public comme ils ont conduit à l’émigration des jeunes?

 

Nous avons soulevé cette question, mais nous avons également soulevé les autres. Cela a passé plus facilement car ce qui s’est passé au Portugal n’était pas la sortie de quelques milliers, c’était le départ de centaines de milliers pendant la période de validité du gouvernement précédent …

 

Seulement en France il y a plus de 1,2 million de Portugais, on ne parle pas « seulement » de quelques centaines de milliers, …

 

Nous devons approfondir cette question, mais nous avons pris et dynamisé ce combat pour défendre les intérêts et les intérêts directs des émigrés et de leurs communautés et la valorisation de leur intervention.

 

Donc, cette « panne d’électricité » au Portugal est due à la presse portugaise et non à l’inaction des partis sur ces questions?

 

En ce qui concerne le PCP, notre dynamique, notre lutte, ces types d’objectifs sont présents et ont été présents, mais il est vrai qu’il a peu passé à l’extérieur. Mais si vous lisez le journal Avante, vous verrez qu’il y a des discussions.

 

Nous parlons d’Avante. J’ai l’impression qu’en France, L’Humanité parle plus du Parti, alors qu’au Portugal Avante parle plus à l’intérieur du Parti. Est-ce mon impression?

 

Tu as tort. Avante parle intérieurement parce qu’elle est l’organe central du PCP, et joue donc un rôle dans la dynamique et le renforcement de l’organisation PCP, car elle est un élément essentiel dans la transformation de la société. Il n’y a pas de transformation de la société possible sans parti communiste ce point et être à l’avant-garde dans ce processus de transformation, et il est donc naturel que l’Avante, l’organe central du PCP, essayez d’avoir une dynamique qui conduirait au renforcement du PCP elle-même, parce que quelque chose et l’autre sont inséparables, mais ont ensuite un message. Il ne voit aucun autre journal au Portugal, un organe de presse en général, qui parle tant de la lutte des travailleurs.

 

Dans les journaux de presse du matin en France, L’Humanité est toujours cité dans un journal, tandis qu’au Portugal, Avante n’est pas référencé …

 

La façon dont les magazines de presse prennent ou ne prennent pas, marginalisent ou marginalisent est un problème qui se pose et qui est de leur responsabilité. Avante essaie de parler. Il cherche précisément à parler aux couches auxquelles il s’adresse qui est la grande majorité du peuple portugais. Avante cherche à refléter les intérêts et la dynamique de plus de 70% du peuple portugais. C’est-à-dire, les intérêts des travailleurs, des femmes, des jeunes, des personnes handicapées, des retraités, du personnel technique, des intellectuels, des micro, petites et moyennes entreprises, c’est-à-dire, nous parlons de 80 à 90 % de la population. Il essaie de faire passer ce message, et dans aucun autre journal, nous ne trouvons la façon dont Avante est structurée. Nous avons toujours 3, 4, parfois 5 pages dédiées aux luttes ouvrières, 2 ou 3 pages dédiées aux problématiques nationales générales, 2 à 3 pages toujours dédiées aux problématiques internationales, dans une lecture de classe et anti-impérialiste, 2 pages toujours dédiées aux enjeux européens, ainsi que des thèmes culturels divers, par exemple cette semaine, comme nous célébrons le deuxième centenaire de la naissance de Marx, de la Révolution de 1848 en France. Dans ce numéro, nous avons un article sur la Journée nationale des forêts, le 21 mars, sur les enjeux de la forêt qui est un sujet que nous vivons intensément, toujours à la suite de ces drames des feux de l’année dernière. Nous faisons un effort pour qu’Avante soit mieux vendue, lue plus, plus médiatisée, parce que nous devons aussi être plus médiatisés. une lecture des pages de classe et anti-impérialiste, 2 toujours dédié aux questions de l’Europe, ainsi que divers thèmes culturels, par exemple cette gâterie semaine, nous célébrons le deuxième centenaire de la naissance de Marx, de la Révolution de 1848 en France. Dans ce numéro, nous avons un article sur la Journée nationale des forêts, le 21 mars, sur les enjeux de la forêt qui est un sujet que nous vivons intensément, toujours à la suite de ces drames des feux de l’année dernière. Nous faisons un effort pour qu’Avante soit mieux vendue, lue plus, plus médiatisée, parce que nous devons aussi être plus médiatisés. dans une lecture de classe et anti-impérialiste, 2 pages toujours consacrées aux questions de l’Europe, outre des thèmes culturels divers, par exemple cette semaine nous discutons, comme nous célébrons le deuxième centenaire de la naissance de Marx, de la Révolution de 1848 en France. Dans ce numéro, nous avons un article sur la Journée nationale des forêts, le 21 mars, sur les enjeux de la forêt qui est un sujet que nous vivons intensément, toujours à la suite de ces drames des feux de l’année dernière. Nous faisons un effort pour qu’Avante soit mieux vendue, lue plus, plus médiatisée, parce que nous devons aussi être plus médiatisés. comme nous célébrons le deuxième centenaire de la naissance de Marx, de la Révolution de 1848 en France. Dans ce numéro, nous avons un article sur la Journée nationale des forêts, le 21 mars, sur les enjeux de la forêt qui est un sujet que nous vivons intensément, toujours à la suite de ces drames des feux de l’année dernière. Nous faisons un effort pour qu’Avante soit mieux vendue, lue plus, plus médiatisée, parce que nous devons aussi être plus médiatisés. comme nous célébrons le deuxième centenaire de la naissance de Marx, de la Révolution de 1848 en France. Dans ce numéro, nous avons un article sur la Journée nationale des forêts, le 21 mars, sur les enjeux de la forêt qui est un sujet que nous vivons intensément, toujours à la suite de ces drames des feux de l’année dernière. Nous faisons un effort pour qu’Avante soit mieux vendue, lue plus, plus médiatisée, parce que nous devons aussi être plus médiatisés.

 

Et comment Avante aborde-t-il les problèmes liés aux communautés?

 

Chaque fois qu’il y a des propositions du PCP à l’Assemblée de la République, chaque fois que des questions sont soulevées par les émigrants, chaque fois que nos Communautés envoient des questions à Avante, nous les divulguons.

 

Comme vous avez parlé de 80% à 90% des Portugais, cela fait référence à tous les Portugais ou seulement à ceux qui vivent au Portugal?

 

Si nous considérons les travailleurs, les micro, petits et moyens entrepreneurs, les femmes, les jeunes, les personnes handicapées, les intellectuels et le personnel technique, nous parlons d’une très forte population de la population portugaise. D’un point de vue de classe, ceux qui vivent à l’extérieur correspondent au même type de classe.

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.