Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 3152 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

La manière dont médiapart nous présente l’affaire sarkozy est encore un leurre

La manière dont Médiapart nous présente l’affaire Sarkozy est encore un leurre

 

21 Mars 2017

Résultat de recherche d'images pour "mediapart"

 

L’inconvénient quand un média  comme Mediapart, dont on peut soupçonner les liens avec quelqu’un comme Soros, voir selon les affirmations de Mitterrand avec la CIA, c’est la manière dont un dossier est déformé. le travail d’investigation a pu certainement bénéficier d’aides  qui cherchent le contrefeu et que ne soit pas trop fouilé le fond à savoir la politique africaine.

 

Certes il est dans les habitudes des dirigeants de droite français d’aller avec la francafrique chercher auprès des dictatures, qu’elle entretient et dont elle assassine les opposants, l’argent de leur campagne électorale, mais le scandale n’est pas seulement dans cette pratique bien connue. Il réside dans ce dont il n’est pas question à savoir la manière dont Sarkozy a violé le mandat de l’ONU à la fois pour ses alliés américains, pour ceux du Qatar et peut-être pour ses intérêts personnels. Les alliés américains n’ont cessé de prendre pied en Afrique et de laisser la gestion des armes à la France tout en mettant la main sur les ressources. Ce qui les gênait avec Khadafi n’était pas le fait qu’il soit un dictateur, mais bien qu’il prétende financer l’indépendance africaine et la souveraineté du continent et de ses Etats sur les colonialistes et néo-colonialistes. A ce titre Khadafi reste unanimement regretté par les Africains.

 

le rôle de BHL est exemplaire dans ce cas puisque ce pseudo intellectuel en fait ne défend partout que les intérêts de la CIA qu’il prétend être ceux d’Israël, ce qui a le mérite d’effacer le rôle des Etats-Unis derrière le vassal haÏ. Quant à la France, Hollande a lui-même reconnu les attentats ciblés. ON sait que c’est grâce à des se’rvices spéciaux française que Khaddafi a été arrêté, empalé et exposé d’une manière ignoble… Le service est allé très loin dans l’ignominie et biern au-delà de tout mandat de l’ONU d’aide aix rebellesface à un hypothétique massacre dont mles menaçait khaddafi. C’est un scénario qui a beaucop servi et que l’on retrouve en Syrie, mais cette fois la Russie et la Chine instruites par la libye refuseront de laisser les mains libres à l’occident, à la France en particulier.

 

Quant au Qatar et aux autres pays arabes fondamantalistes, il y avait déjà leurs protégés terroristes pour détruire « les printemps arabes » autant que la main mise sur les gisements pétroliers.


Que là-dessus Sarkozy ait voulu effacer l’ardoise de sa dette auprès de Khadaffi est possible. Il y a bien des choses qui vont dans ce sens y compris l’affaire des infirmières bulgares du côté de Benghazi et l’envoi de Cecilia. mais c’est l’anecdote par rapport aux immenses conséquences de cette expédition.

 

Pourtant c’est cet angle là , celui du méchant dictateur, des pseudo-droits de l’homme débouchant aujourd’hui sur le drame de milliers de réfugiés morts en mer, vendus, battus, l’instabilité entretenue dans l’Afrique du nord, que mediapart achoisi d’exploiter.

 

Mais puisque nous sommes dans un Congrès extraordinaire du PCF, il serait peut-être temps de considérer le rôle’ réel joué par ce parti dans l’opinion publique française, et qui de fait ne contredit pas le pilonnage de toutes les autres forces politiques, de l’extrême-droite au PS et de tous les médias de l’époque.

 

Le PCF qui avait pourtant fait au niveau de l’assemblée nationale une excellente intervention, mais qui n’avait pas eu à voter puisque selon l’article 35 de la Constitution, il s’agissait d’un simple point d’information, entérine de fait auprès de ses militants l’opinion commune sur les « rebelles » qu’il faut soutenir et le mpéchant dictateur. . parce que, en dehors de cette intervention dont il n’a pas été fait éta,  sinon d’une manière allusive, dans l’humanité, l’orientation a été totalement différente. Il n’y a pas eu de  manifestation contre la guerre, mais sur le plan idéologique un soutien enthousiaste aux rebelles qui étaient déjà pourtant clairement totalement infiltrés par Al qaida. Au  niveau de ses dirigeants et de ceux de l’humanité, il a été  choisi l’angle d’attaque de médiapart et donc celui de BHL et du PS.

 

Ce qui fait qu’aujourd’hui encore les militants du PCF croient avoir eu une position juste puisqu’ils ont vagument mis en garde contre l’engrenage de la guerre (tout en proposant comme jacques Fath d’armer les rebelles, on retrouve le même thème en Syrie) . L’essentiel à leurs yeux n’est-il pas une fois de plus de dénoncer les dictateurs en ignorant totalement les enjeux impérialistes.

 

Voilà comment on a désarmé pour hier et aujourd’hui les militants du PCF et ça continue plus que jamais au plan international et ça va probablement culminer au moment des européennes où on va nous proposer des alliances avec des gens qui sont pour la politique de l’UE, voir ceux qui l’appliquent avec zèle comme tsipras en refusant l’alliance avec les partis communistes européens qui eux se battent contre cette politique non sans succès. le tout sanctifié par une référence à l’union de la gauche…

 

danielle Bleitrach

Link1 | Link2 | Link3

Copyright © 2014. All Rights Reserved.