Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 786 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2018 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Publié par  El Diablo

Quand la Grande-Bretagne largue les amarres...Theresa May, première ministre : « Nos lois ne seront pas faites à Bruxelles mais à Westminster »

« Je tourne le dos à l’Union Européenne »

« Je tourne le dos à l’Union Européenne »

À partir d'informations parues dans « Le Monde » daté du 5 octobre 2016

« REPRENONS LE CONTRÔLE ! »

Mercredi 5 octobre, Theresa May, clôturant le congrès du parti conservateur à Birmingham, a rythmé son discours de références à la "souveraineté " et à l'"indépendance " retrouvées. Elle s'est dite porteuse d'" une vision ambitieuse pour la Grande-Bretagne après le Brexit " et d'un " plan optimiste " pour que le pays joue " un nouveau rôle dans le monde ", car " le monde a plus que jamais besoin d'une Grande-Bretagne mondiale ".

Soucieuse de signifier aux électeurs que leur message souverainiste du " Take back control" ( Reprenons le contrôle")( a été entendu, Mme  May a promis le vote au printemps 2017 d'une grande loi d'abrogation des lois européennes. 

" Nos lois ne seront pas faites à Bruxelles mais à Westminster ", a claironné la première ministre,  Les députés ont " mis entre les mains du peuple " la décision sur le Brexit, " maintenant, c'est au gouvernement de continuer le travail ".
Certains ministres, comme celui du Brexit, David Davis, et celui du commerce international, Liam Fox, prônent une sortie de l'union douanière, seule voie à leurs yeux pour négocier des traités de libre-échange avec les pays du Commonwealth, qu'ils présentent comme de " fabuleuses opportunités ".

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :