Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1333 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

1 mars 2015

Le KKE et les accords avec l'U.E

 

Abolition immédiate des accords et des lois antipopulaires

 

La coalition gouvernementale SYRIZA-ANEL passe un nouvel accord avec l’UE qui prolonge en fait le mémorandum signé entre le gouvernement précédant ND-PASOK et la troïka des bailleurs de fonds (UE, BCE, FMI) de même que les engagements qui en découlent. De son côté, le KKE a procédé à la mise en application d’un de ses principaux engagements électoraux.

 

Pour une fois de plus, le KKE a déposé un projet de loi prévoyant l’annulation des accords antipopulaires passés avec les bailleurs de fonds des memoranda, ainsi que de toutes les lois d’application antipopulaires et des accords d’emprunt votés par les gouvernements précédant.

 

Notons que ce projet de loi avait déjà été déposé par le KKE avant les dernières élections. A ce moment-là, SYRIZA l’avait appuyé, apparemment pour des raisons purement de propagande, alors qu’aujourd’hui en tant que gouvernement il a passé un nouvel accord avec les bailleurs de fonds et a pris envers eux de nouveaux engagements antipopulaires.

 

Le nouvel appel lancé par l’Association des Industriels Grecs dans le sens d’un soutien actif « des réformes contenues dans l’accord conclu par le gouvernement » montre bien quel côté trouve son compte dans la politique gouvernementale.

 

L’initiative du KKE de déposer un projet de loi prévoyant l’abolition de tous les accords et lois antipopulaires votés sur la base de ces accords (plus de 300 lois d’application) constitue un appui à la lutte des travailleurs et du peuple pour démanteler tout le cadre anti ouvrier-antipopulaire laissé intact par le gouvernement SYRIZA-ANEL, mais aussi également un appui à la revendication de rattraper tout ce qui a été perdu pendant la période de crise, et que le gouvernement de coalition abandonne même au niveau des slogans.