Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 845 invités et aucun membre en ligne

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Publié par Michel El Diablo

Grèce ou France : sortir de l’UE, cette prison des peuples …

Grèce ou France : sortir de l’UE, cette prison des peuples …

L’accord entre l’UE et le gouvernement grec de Syriza démontre mieux que mille discours combien il est impossible de « s’en sortir » sans sortir sortir de l’UE ce carcan mortel pour les travailleurs et les peuples.
 

Tsipras et son gouvernement, salué comme le sauveur par le PGE (parti de la gauche européenne), capitule devant le diktat du grand capital et de ses créatures politiques, l’UE, la BCE et le FMI.

Le KKE avait prévenu : sans sortie de l’UE rien n’est possible. Cassandre ne fut pas entendue à Troie, le PCG davantage mais insuffisamment.

Reste que démontrer avec une violence, une arrogance pareille combien l’UE, dirigée d’une main de fer par l’Allemagne impérialiste, viole la souveraineté et la volonté d’un peuple est une leçon que chacun devra méditer.

Le gouvernement français a joué un rôle totalement anti-populaire dans le drame qui s’est joué depuis la victoire de Syriza, ajoutant l’hypocrisie à l’attitude anti-démocratique de l’UE.

Ceci dit le peuple grec n’a pas dit son dernier mot: si Syriza a cédé à la pression de l’UE il sera pris en tenaille avec la pression que les travailleurs et les masses populaires grecques vont exercer sur lui, le KKE et le PAME devant ressortir renforcés de cet épisode qui démontre la validité de leur position.

Le PRCF quant à lui tire la leçon que nous devons absolument montrer ici et maintenant que la véritable alternative existe. C’est pourquoi le PRCF construit avec ses partenaires communistes et républicains une manifestation porteuse d’une alternative progressiste pour le 30 mai 2015, une manifestation qui dira la nécessité de la sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN ouvrant ainsi un processus vers le socialisme.

Sans l’affirmation forte de cette perspective populaire et progressiste  les forces obscures du Front National et d’Aube Dorée alliées à la droite pourraient représenter un danger mortel pour la République que la fascisation en cours, en France comme dans toute l’Europe, ébranle dans sa dimension sociale, anti-fasciste et patriotique.

Pôle de Renaissance Communiste en France 

le 21 février 2015

Grèce ou France : sortir de l’UE, cette prison des peuples …

SOURCE :