Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 1487 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

Publié par Michel El Diablo

GRÈCE : des MILLIERS de MANIFESTANTS à Athènes CONTRE LE « CHANTAGE » exercé sur le gouvernement grec

"L'Union Européenne ne change pas comme promis par le gouvernement" RIZOSPASTIS (KKE) le PC Grec

"L'Union Européenne ne change pas comme promis par le gouvernement" RIZOSPASTIS (KKE) le PC Grec

Plusieurs milliers de personnes à Athènes et des centaines à Thessalonique ont manifesté jeudi 5 février 2015, après l’annonce faîte mercredi soir par la Banque centrale européenne (BCE) de stopper le financement des banques grecques.

Les manifestants se sont rassemblés à Athènes sur la place Syntagma, devant le Parlement, en soutien au gouvernement Syriza qui « ose défendre les intérêts des Grecs » affirmaient de nombreux manifestants. « On n’a rien d’autre à perdre, c’est pourquoi on défend le gouvernement » déclarait une institutrice. A Thessalonique, deuxième ville grecque dans le nord du pays, environ 500 personnes se sont rassemblées pour scander « Non au chantage » de la BCE, selon une banderole des manifestants.

Pour le journal grec To Vima« l’Europe fait pression sur le gouvernement grec … pour qu’il reprenne le programme d’austérité là où le précédent gouvernement l’a laissé »

Le ministre grec des finances, Yanis Varoufakis, a demandé au directeur de la BCE, Mario Draghi, une rallonge financière pour un délai de quelques mois, le temps de négocier un accord pour le remboursement de la dette avec ses principaux créanciers, les Etats européens et le Fonds européen de sauvetage (FESF).

« Nous devons respecter les règles européennes » avait pourtant admis Alexis Tsipras à l’issue de l’entretien avec François Hollande le mercredi 4 février. Le chef du gouvernement grec a annoncé également qu’un programme « radical de réformes sur quatre ans serait préparé en commun » avec l’Union européenne.

Malgré ces engagements, la BCE a décidé de fermer ses guichets aux banques grecques dès le 11 février alors que le programme européen courait jusqu’au 28 février ne laissant d’autre issue aux banques grecques que celle d’emprunter à la Banque nationale de Grèce à un taux supérieur à celui de la BCE.  

Un sommet de l’Union européenne se tiendra à Bruxelles le 12 février 2015.

source: POI