Recherche


Qui est en ligne

Nous avons 971 invités et aucun membre en ligne

Actualités

Copyright Joomla

Copyright © 2017 PCF Bassin Arcachon - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public

L’Europe de la honte: la Russie interdite pour la célébration de la libération d’Auschwitz

 
27 Janvier 2015
 

Jusqu’où l’Europe ira-t-elle dans le négationnisme, il est vrai qu’il existe désormais des « juifs-bandéristes » comme les appellent en se moquant les Odessites, des juifs comme BHL qui n’ont pas craint de glorifier le régime qui s’appuie sur l’exaltation des nazis, qui déclare officiellement par la bouche de son premier ministre à Berlin que les Russes ont envahi l’Allemagne durant la seconde guerre mondiale… Jusqu’où oseront-ils aller ? Pour mieux redonner vie aux démons, non le nazisme n’a jamais été éradiqué, utilisé pendant la guerre froide, ils sont désormais au pouvoir pour installer l’OTAN et la guerre civile.

(note de Danielle Bleitrach)

 

APCE/libération d’Auschwitz: le président de la Douma interdit de parole

 

Sergueï Narychkine, président de la Douma, à la session d'hiver de l'APCE

© RIA Novosti. Vladimir Fedorenko

20:01 26/01/2015

 

STRASBOURG, 26 janvier – RIA Novosti

 

Le président de la Douma et chef de la délégation russe à la session d’hiver de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) Sergueï Narychkine n’a pas été autorisé à prendre la parole lors de la cérémonie consacrée au 70ème anniversaire de la libération du camp de concentration Auschwitz, a annoncé le membre de la délégation russe Leonid Sloutski.

 

« Le président de la Douma s’est vu refuser la parole lors de la cérémonie d’hommage organisée à l’occasion du 70ème anniversaire de la libération d’Auschwitz. Il s’agit d’une décision de la présidente de l’Assemblée Anne Brasseur qui se montre très réservée à notre égard », a déclaré M. Sloutski.

 

« Force est de constater que cette décision s’inscrit parfaitement dans le cadre des falsifications historiques, y compris concernant la libération d’Auschwitz, que nous entendons depuis plusieurs jours et semaines, notamment de la part du ministre polonais des Affaires étrangères », a souligné le parlementaire russe.

 

Le chef de la diplomatie polonaise Grzegorz Schetyna a déclaré 21 janvier sur Polskie Radio que le camp de concentration nazi Auschwitz-Birkenau fut libéré par des Ukrainiens. Le ministre a motivé son avis par le fait qu’il s’agissait d’une opération effectuée par le Premier front ukrainien.

 

Moscou a immédiatement répliqué en déclarant que ce camp fut libéré par l’Armée Rouge qui ne comprenait pas de troupes formées selon le principe ethnique.